TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Médiades : dépôt de bilan et 20 salariés sur le carreau

La filiale Ten Tours a confondu vitesse et précipitation



Médiades, vient d’envoyer à ses agences clientes un courrier leur signalant la cessation de ses activités. En effet, selon nos informations, le producteur aurait déposé le bilan vendredi dernier au tribunal de commerce de Paris.


Rédigé par Jean DA LUZ le Mercredi 12 Mars 2008

Jeune tour opérateur prometteur et filiale du groupe turc Ten Tour, Médiades avait tout pour réussir : un grand frère aux larges épaules et aux poches profondes, une destination (Turquie) en plein essor et tout ce dont a besoin un TO (Hébergement, aérien, réceptifs…) pour réussir sur un marché.

Làs, malgré toutes les fées qui se sont penchées sur son berceau, Médiades s’est lamentablement planté. Selon des sources internes, le voyagiste a confondu vitesse et précipitation, avec des diversifications hasardeuses et tardives notamment sur l’Egypte et les Baléares (Fuerteventura).

Malgré un brusque changement de management en fin d’année suivi d’un recentrage sur la Turquie, l’affaire était pliée. Ainsi, le 16 janvier dernier la Préfecture retirait provisoirement pour 3 mois au voyagiste sa licence, faute de garantie bancaire.

Le dossier qui devait être présenté à l’APS le 22 février au plus tard n’est jamais arrivé et le 7 mars dernier, la Préfecture confirmait sa radiation.

Aujourd’hui, une vingtaine de salariés sont sur le carreau et attendent toujours de recevoir leur lettre de licenciement. Selon une source interne, l’ardoise globale pourrait se chiffrer à 700 000 euros.

Mais ce chiffre est contesté par l’APS qui n’intervient en garantie que pour les ventes directes. Or, celles-ci ne représentaient que 250 000 euros en 2007 pour un chiffre d’affaires de 19 millions d’euros et 45 000 forfaits.

« Je n’ai pas a ce jour de réclamation particulière de clients concernés par des ventes de Médiades », souligne Emmanuel Toromanoff, secrétaire général, pas plus que je n’ai connaissance du dépôt de bilan officiel… »

Ce qui laisse pantois dans cette rocambolesque affaire c’est qu’un groupe de l’envergure de Ten Tour, connu sur le marché français où opèrent son transporteur (Onur Air), ses réceptifs et ses établissements hôteliers, ne soit pas intervenu pour liquider en douceur sa filiale.

Couac ou redéploiement stratégique ? Peu importe. « Le tout laisse une impression d’effroyable gâchis qui ne manquera pas de nuire à l’image du Groupe sur le marché français… », conclut un observateur.

Lu 7473 fois

Notez



1.Posté par FUNDA GULKOK le 13/03/2008 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur,

Vorte article met gravement en cause la compagnie aerrıenne Onur Air. İl y a aucun lien financier ou commenerciale entre les etablıssement Onur Air et Ten Tour donc vous avez fait reference dans votre artıcle.

Monsieur Hayri İçli, un ancien accocıe de Ten Tour a vendu ses part dans la societe Ten Tour AS, qui est le principal acctionnaire d Onur Air, en fin 2003. Nous vous invitons de corrıger cette erreur dans l urgence.

Funda Gulkok
Responsable Legal Onur Aır en France

2.Posté par alias le 14/03/2008 00:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et encore un TO certainement managé par des "étrangers" qui prennent la France pour un terrain de jeu tout en portant certainement préjudice à des TO bien de chez nous qui doivent faire face à des politiques tarifaires et commerciales hasardeuses et en laissant sur le carreau des salariés et des impayés à des fournisseurs
Quand les instances vont elles enfin protéger nos entreprises françaises pour éviter ces dérapages bizarres...

3.Posté par Rectification le 14/03/2008 07:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fuerteventura n'est pas une île des Baléares mais de l'archipel de Canaries

4.Posté par M le 07/05/2008 22:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel dommage !

5.Posté par APOLOGY TRANSPORTS le 04/06/2008 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Directeur de la société APOLOGY TRANSPORTS, nous nous retrouvons avec une ardoisse d'impayés de 177,96 € TTC, certe ce n'est pas une sommes exceptionnelle mais pour une jeune entreprise telle que nous, cela représente. Contre qui ce retourner ?? Si quelqu'un a la réponse ?
Mr BRUNHES Fabrice (Directeur APOLOGY TRANSPORTS)


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Novembre 2018 - 11:29 Kuoni dédie une brochure à l'Egypte



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips