TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Nouvelle-Zélande: Nouvelles règles de voyages

L'ETA déjà accessible en ligne (la taxe touristique aussi...)



A compter du 1er Octobre 2019, les voyageurs français devront obtenir une NZeTA pour visiter la Nouvelle-Zélande. Présentation de cette nouvelle autorisation électronique de voyage.


Rédigé par Action-Visas le Mardi 6 Août 2019

Nouvelles règles de voyages pour visiter la Nouvelle-Zélande – photo: @immigration.govt.nz
Nouvelles règles de voyages pour visiter la Nouvelle-Zélande – photo: @immigration.govt.nz
Dès le 1er Octobre 2019, les ressortissants des pays* dispensés de visa, dont la France fait partie, devront obtenir une autorisation électronique de voyage pour être admis sur le territoire néo-zélandais. Présentation de cette ETA, nommée NZeTA, qui peut d’ores et déjà être réclamée en ligne.

Qu’est-ce qu’une NZeTA ?

La NZeTA est une nouvelle mesure de sécurité que le gouvernement néo-zélandais mettra en place aux frontières le 1er octobre 2019. Certains voyageurs, pouvant actuellement se rendre en Nouvelle-Zélande sans visa, devront désormais obtenir une NZeTA avant leur départ pour la Nouvelle-Zélande.

La NZeTA n’est pas un visa et ne garantit pas l’entrée en Nouvelle-Zélande. À leur arrivée en Nouvelle-Zélande, les voyageurs devront toujours remplir toutes les conditions existantes d’entrée sur le territoire, notamment être en possession d’un billet de retour ou de continuation, être visiteur de bonne foi et être en bonne santé.

Si vous n’êtes pas en possession d’une NZeTA au moment de votre enregistrement pour un vol ou une croisière, vous ne serez pas autorisé à embarquer. Vous serez peut-être en mesure de faire votre demande à l’enregistrement, mais si les services de l’immigration du pays (INZ) ne peuvent pas traiter votre demande à temps ou si votre demande est refusée, vous ne serez pas autorisé à voyager en Nouvelle-Zélande.
Nouvelle-Zélande: Nouvelles règles de voyages

Qui doit réclamer une NZeTA ?

Vous devrez obtenir une NZeTA avant le départ en Nouvelle-Zélande si:

  • vous voyagez avec un passeport délivré par un pays bénéficiant d’une exemption de visa, dont la France fait partie;
  • vous êtes résident permanent en Australie;
  • vous êtes passager sur un bateau de croisière, quelle que soit votre nationalité;
  • vous voyagez avec un passeport délivré par un pays bénéficiant d’une exemption de visa, ou de visa de transit, pour transiter via l’aéroport international d’Auckland avant de poursuivre le voyage.

Qui est exempté de NZeTA ?

Les titulaires de passeport néo-zélandais ou australien et les voyageurs en possession d’un visa néo-zélandais valide n’ont pas besoin de réclamer une NZeTA.

Qu’est-ce que l’IVL ?

La taxe touristique et de protection de l’environnement acquittable par les visiteurs internationaux (IVL) est un mécanisme qui vous permet d’apporter une contribution directe à l’infrastructure touristique que vous utilisez et de protéger l’environnement naturel dont vous profitez pendant votre séjour en Nouvelle-Zélande. La plupart des visiteurs sont tenus de s’acquitter d’une IVL, y compris les requérants de visa programme vacances-travail (PVT), qu’ils doivent régler au moment où ils font la demande de leur NZeTA.

Quand réclamer la NZeTA et payer l’IVL ?

Les autorités néo-zélandaises conseillent de faire la demande de NZeTA bien avant le départ pour la Nouvelle-Zélande. Le traitement d’une demande peut prendre jusqu’à 72 heures. L’obtention d’une NZeTA n’est nécessaire que pour les voyages à partir du 1er octobre 2019, date à laquelle elle deviendra obligatoire.

Combien de temps est valable la NZeTA ?

La validité de la NZeTA est de 2 ans dès approbation.

Comment réclamer une NZeTA et régler les frais d’IVL ?

Dès le 1er Juillet 2019, deux solutions s’offriront aux voyageurs pour réclamer leur NZeTA et payer l’IVL:

En ligne, sur le site de l’immigration néo-zélandaises: immigration.govt.nz/nzeta
ou
Depuis l’application mobile des autorités néo-zélandaises NZeTA disponible sur l’App Store ou Google Play

Sur le portail néo-zélandais de demande de NZeTA, le requérant devra renseigner les informations présentes dans son passeport (nom, prénom, numéro, date d’expiration,…), une adresse électronique afin de recevoir, après approbation, la NZeTA puis quelques questions d’éligibilité. A noter que l’application mobile permet la numérisation de la bande MRZ du passeport, facilitant ainsi grandement la saisie des données de ce dernier, et d’une photo de type selfie.

Combien coute la NZeTA et l’IVL ?

La NZeTA coûte:

  • 12 $NZ (∼ 7,00€) pour les demandes effectuées depuis le site de l’immigration néo-zélandaises;
  • 9 $NZ (∼ 5,20€) pour les demandes effectuées depuis l’application mobile.

L’IVL s’élève à 35 $NZ (∼ 20,40€) par personne à régler avec la NZeTA.

Nouvelle-Zélande: Nouvelles règles de voyages
Le ministre de l’immigration du pays, M. Iain Lees-Galloway, indique que « environ un million et demi de personnes se rendent en Nouvelle-Zélande chaque année en provenance de 60 pays dispensés de l’obligation de visa. Cependant, l’immigration ne dispose actuellement d’aucune information sur ces individus, jusqu’à ce qu’ils soient en route ou arrivent en Nouvelle-Zélande » .

Il précise que « la NZeTA est un moyen rapide et simple d’en savoir davantage sur les personnes qui se rendent en Nouvelle-Zélande, en provenance des pays dispensés de visa. Cela renforcera la sécurité des frontières et permettra aux voyageurs d’effectuer, rapidement et facilement, leur demande. La demande NZeTA prend moins de 10 minutes et permettra au contrôle des frontières néo-zélandaises de s’aligner sur les meilleures pratiques internationales, les États-Unis, le Canada et l’Australie disposant déjà d’autorisations de voyage électroniques ».

*Pays et territoires dispensés de l’obligation de visa devant réclamer une NZeTA:

  • Allemagne, Andorre, Arabie-Saoudite, Argentine, Autriche, Bahreïn, Belgique, Brésil, Brunei, Bulgarie, Canada, Chili, Corée du Sud, Croatie, Chypre, Danemark, Emirats Arabes Unis, Espagne, Estonie, Etats-Unis, Finlande, FRANCE, Grèce, Hong-Kong (résidents avec RAS de Hong Kong ou britannique passeport national outre – mer), Hongrie, Islande, Irlande, Israël, Italie, Japon, Koweït, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macao, Malaisie, Malte, Maurice, Mexique, Monaco, Norvège, Oman, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Qatar, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Marin, Seychelles, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Taiwan, Uruguay et Vatican.

Pour toutes informations additionnelles sur ce sujet ou concernant les formalités voyages, n'hésitez surtout pas à contacter action-visas.com


Lu 6028 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Juillet 2019 - 12:40 Le Visa Chine à toutes les sauces ...



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips