TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Ponts du mois de mai : les TO ne font pas toujours ce qui leur plaît !

Beaucoup de producteurs comptent sur la dernière minute



Les premières soldes sur les ponts du mois de mai ont fait leur apparition. Il reste du stock mais pas sur toutes les destinations et pas à toutes les dates. Globalement, Ascension c’est complet mais il reste des places pour Pentecôte. Beaucoup de TO comptent sur la dernière minute pour réaliser leurs objectifs de vente.


Rédigé par Geneviève Bieganowski le Jeudi 26 Avril 2007

Pour les production Ponts, les ventes sont juste satisfaisantes...
Pour les production Ponts, les ventes sont juste satisfaisantes...
Cette année le calendrier qui a placé les 1er et 8 mai un mardi a indéniablement favorisé les ventes de semaines plutôt que de ponts.

Chez Fram, les semaines du 8 mai et de l’Ascension se sont très bien vendues sur des destinations comme les Canaries, la Sardaigne, la Sicile, la Croatie et la Tunisie.

La Pentecôte crée moins d’enthousiasme mais la date étant plus loin dans le temps, le TO toulousain espère réaliser encore quelques ventes d’ici là. D’ores et déjà le mois de mai s’affiche en avance par rapport à l’année dernière.

Pour Plein Vent, c’est au contraire le week-end entre les deux élections qui pose problème. « On s’est concentré sur les ventes des week-ends à élections. On a réussi à sauver in extremis le 21 avril, le 8 mai est bon, mais entre les deux, c’est plus faible. Heureusement, nous vendons beaucoup en dernière minute », se rassure Carole Pelicer

Chez Médiades qui peut vendre Istanbul en week-end grâce à ses deux vols charter du jeudi et du dimanche, il reste du stock. « Les week-ends de mai se vendent bien mais pas mieux que le reste de la production. Nous avons fait une bonne avant-saison non seulement sur Istanbul mais aussi sur le balnéaire, et on peut dire que la Turquie retrouve un niveau de vente normal », indique Nadine Coupeaux.

Travel Europe : les semaines se sont aussi bien écoulées en mai

Toujours à cause du calendrier, chez Travel Europe pourtant spécialist du court séjour, ce sont les semaines qui se sont aussi bien écoulées en mai. « Les circuits Croatie et Bohème se sont vendus de façon intensive, presque anormale », indique Jean-Louis Lopez.

Pour ce qui est de la production Ponts, les ventes sont juste satisfaisantes : « 1er mai bien, Ascencion bien, Pentecôte moins bien ». Quant à la destination Prague, elle a remporté tous les suffrages avec quasiment 50 % de la demande suivie par Vienne et Budapest.

Plus de place pour l’Ascension non plus chez Gaeland Ashling. « Tout est vendu depuis longtemps aussi bien Londres que l’Irlande », affirme Isabelle Amice. « Quant aux autres ponts, ils n’ont pas existé ».

Le 8 mai à cause des élections et la Pentecôte qui perd petit à petit son lundi férié. Autre problématique pour ce spécialiste du monde anglo-saxon, la diminution de l’offre aérienne sur l’Ecosse qui raye la destination. « Nous sommes passés de 18 vols sur Glasgow et Édimbourg à deux vols par jour assurés par Air France. L’offre week-end a simplement disparu ».

L’Ascension s’est également bien vendue chez Bennett qui propose aussi Prague et Budapest, « mais il reste de la place sur les départs du 8 mai. Nous soldons mais cela ne part pas. Heureusement que les engagements ne sont pas conséquents », se console Cyril Cousin. Une seule explication à la mévente, les élections. « C’est conjoncturel. Cela ne remet pas en cause la programmation des week-ends et des courts séjours ».

Visit Europe : affiner les produits courts séjours

On retrouve la même détermination à produire du court séjour chez Visit Europe dont les ventes des Ponts de mai sur Vienne et l’Italie avec Rome, Florence et Venise ont été « meilleures que l’année dernière mais tout juste bonnes », d’après Christian Orofino. Pour la suite, le dirigeant de Visit Europe est d’ailleurs déterminé à affiner les produits courts séjours. Un travail qui a d’ailleurs payé pour la production Visit France.

« Les agences ont tendance à faire appel aux centrales hôtelières et se passer de nous lorsqu’il s’agit d’un week-end ou un court séjour classique dans une ville. Alors il faut que nous prenions une longueur d’avance, que nous programmions des régions avec des thématiques comme l’œnologie, la gastronomie. Apporter de la valeur ajoutée. Cela a marché avec la France, il faut le faire désormais avec l’Europe. »

Pour un producteur plus pointu comme Gaeland Ashling, travailler ou non le produit week-end tient de équation économique. « Alors que le panier moyen sur la semaine tourne autour de 3500 à 4000 euros, faut-il passer quasiment autant de temps à construire un court séjour de 900 euros ? », s’interroge Isabelle Amice.

Plein Vent a tranché il y a déjà cinq ans. « On a tout arrêté car la production des Ponts provoquait beaucoup d’après vente surtout à cause de l’aérien et des retards des vols », explique Carole Pellicer. Alors, c’est sans regret.

Lu 3087 fois

Tags : amadeus
Notez


Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips