TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Producteurs : la saison d'été est encore loin ? Tais-toi et rame !

il y a de la place ab-so-lu-ment partout



Les ventes pour des départs à très court terme font le quotidien des tour-opérateurs. Pour beaucoup les ventes de l'été ne sont pas encore d'actualité. Ils naviguent à vue et "rament" pour garder leurs stocks le plus longtemps possible...


Rédigé par Michèle SANI le Mercredi 22 Avril 2009

Producteurs : la saison d'été est encore loin ? Tais-toi et rame !
Les promotions fleurissent sur les vitrines, dans les journaux, sur les affiches et ce sont les prix les plus attractifs qui font la loi.

L'année est difficile, chacun en est conscient, et elles seront peu nombreuses les destinations en hausse par rapport à 2008. Certains tirent cependant leur épingle du jeu.


Beachcomber : dans une logique de croissance

Après une passe difficile Beachcomber se redresse. Pratiquement tous ses voyants sont au vert. Gaël Le Faveur, directeur des ventes explique cette embellie.

« Ce sont les effets positifs d'une restructuration interne.

Nous avons fait un énorme travail sur les outils informatiques, sur le B2B, sur la réservation. Nous avons mis en place un process pour les demandes de dernière minute. Nous avons renforcé l'équipe commerciale qui se compose maintenant de 9 personnes
».

Le portefeuille des mois à venir est donc plutôt satisfaisant sur les axes prioritaires dont Maurice, première destination du TO. Beachcomber maintient en effet son chiffre en dépit de la fermeture pour travaux du Trou aux Biches, son best-seller.

Bonnes ventes aussi sur les Seychelles avec une croissance à deux chiffres, croissance due en partie au Sainte Anne Resort, un hôtel du groupe fermé l'année dernière. Les délais de réservations sont très contrastés : ils vont de D (départ) moins 8 pour les plus courts à février 2010 pour les plus longs. Beachcomber est en progression partout.

Fram : les produits labélisés les plus demandés

Les produits labellisés qui bénéficient de la marque de fabrication « maison » sont les plus demandés à commencer par les Framissima. Sur trois mois d'exploitation, le dernier né, les Jardins d'Agdal de Marrakech, annonce taux d'occupation de 65 %.

Il était complet pour les vacances de Pâques. Les circuits d'hiver se maintiennent également bien mais, globalement, les chiffres sont à la baisse, entre 10 et 15 % par rapport à l'année dernière.

Fram le confirme, il y a de la place partout pour la saison estivale 2009 avec une pénurie particulière durant le mois de juin. Autre confirmation : les délais de réservation. C'est devenu général, la quasi totalité des ventes se confirment à 5 ou 6 semaines du départ y compris pour la saison été.

En matière de destinations, la République Dominicaine, le Kenya et le Costa Rica résistent bien et seraient même en voie de progression par rapport à l'année dernière. Les grands classiques comme le Maghreb et l'Espagne insulaire marquent un peu le pas.

Jetset : les prix « attractifs » restent la valeur sûre du moment

Les Etats-Unis fléchissent par rapport à l'année dernière qui fut une année record sur le marché français pour le tourisme américain.

En matière de délais de réservation, le TO ne signale pas de ligne directive. En janvier 2008 il enregistrait des réservations pour juillet et août. Dans le même temps des clients se manifestaient pour des départs très proches.

« Les clients qui désirent aller dans les parcs nationaux s'y prennent tôt. Ils savent que c'est dans leur intérêt pour avoir la certitude d'obtenir des lodges à l'intérieur des parcs. D'autres attendent le dernier moment espérant avoir de bons prix » explique Vanessa Laîné.

En mars dernier l'opération « 3 jours » organisée avec cinq autres tour-opérateurs les 10, 11 et 12 mars dernier a vraiment boosté les ventes. En accordant 10 % de réduction (5 % TO et 5 % distributeur) les ventes ont augmenté de + 30 % sur ces 3 jours par rapport à l'année dernière qui était donc exceptionnelle. Cela prouve, s'il en était besoin, l'impact actuel des prix.

New York, l'Ouest Américain avec les autotours et la Floride restent le « top 3 » des destinations les plus demandées aux Etats-Unis.

Look et Voyages Transat : avoir du stock et le maîtriser pour répondre aux VDM

Ce ne sont ne sont pas les ventes tardives qui posent problème chez Look et Vacances Transat. Le TO qui possède et maîtrise ses stocks a du répondant jusqu'au dernier moment.

« Nous ne souffrons pas des ventes tardives car nous sommes formés à cela depuis des années. Nous ne sommes ni inquiets ni déstabilisés par cette situation » déclare Patrice Caradec.

Le président de Transat France est davantage attentif aux retards pris sur l'été par rapport aux années précédentes. « Nous avons moins engrangé de ventes sur juillet et août que par le passé. Heureusement, nous récupérons une partie de ce retard chaque mois avec les ventes tardives. »

La recette cultivée par Patrice Caradec est le fait d'être un voyagiste à la fois multi-destinations et multi-canal. D'ailleurs l'état de ses réservations le démontrent. Chez Look, l'Egypte, la Grèce, le Sénégal, la Tunise et la Turquie sont dans leurs objectifs alors qu'il y a retard de ventes sur la Bulagrie et la Croatie.

Chez Vacances Transat, l'Europe du Nord avec l'Irlande, la Norvège et l'Islande tiennent leurs objectifs ainsi que le Pérou, l'Amérique Latine en général. L'Asie, le Canada et les Etats-Unis ont en revanche un léger retard « à l'allumage ».

De leur côté les Lookéa sont bien dans les clous. « En temps de crise le concept « tout inclus » qui permet de maîtriser un budget attire davantage l'attention du consommateur ».

Marmara : plans de vols maintenus, crise ou pas

Sur toutes ses destinations Marmara est dans ses objectifs qui sont toujours supérieurs d'une année sur l'autre.

Elle les dépasse même sur deux destinations : Palma et Rhodes. « Les méventes de novembre et décembre 2008 sont rattrapées » déclare Sébastien Bouchet, directeur marketing.

Le TO qui assure 33 vols quotidiens au départ de Paris et des régions est lui aussi confronté au phénomène des réservations tardives. En dépit de cet aspect négatif de la saison Marmara maintient ses plans de vols pour l'ensemble des départs de Paris et des régions.

Le positif vient des promotions faisant valoir la compétitivité des prix. « Les niveaux de promotion sont inférieurs à ceux de l'année dernière. Ils sont en cela satisfaisants pour tout le monde ».

Mille et Un Soleils : la crise développe un esprit de solidarité

Grâce à ses nouveaux accords de référencement qui prennent effet cette année (Afat, Carlson Wagonlit, Leclerc Voyages), Mille et un Soleils bénéficie d'un trafic globalement en hausse.

Le TO qui programme le bassin méditerranéen et les Bahamas reste prudent dans son analyse. « Les clients sont focalisés sur les prix qui dictent la décision d'achat » reconnaît Sami Guenaoui, le directeur.

Pour dynamiser les ventes il aligne ses promotions sur « 99 », 699 euros pour l'Egypte, 399 euros pour la Tunisie, 499 pour la Turquie...

La situation de pénurie l'oblige à une régulation permanente : stocks hôteliers, capacités aériennes, affrétements transformés en co-affrètements... « La crise a aussi ses effets positifs. Elle resserre les liens des professionnels et de développe pour beaucoup d'entre nous un esprit de solidarité ».

Plein Vent : retards rattrapés avec les VDM

Plein Vent qui maintient ses stocks arrive à vendre jusqu'à l'avant-veille du départ. « Malgré le phénomène early booking les clients ne réservent pas à l'avance » regrette Carole Pellicer, la directrice.

La Tunisie devrait atteindre ses objectifs ainsi que, pour une première année de programmation, la Grèce sur laquelle le TO a fixé un challenge de 5 000 clients.

« Nous rattrapons les retards avec les ventes confirmées dans les 15 derniers jours. C'est un stress permanent ». La bonne surprise vient de la Bulgarie, de la Grèce et de la Crète lancée cette année qui bénéficie d'un bon démarrage.

La Croatie est à la traîne en raison, sans doute, de ses prix qui ont augmenté et d'un service qui ne répond plus à la demande des clients. Le challenge pas évident a priori lancé sur la Jordanie avec un affrètement hebdomadaire sur Aqaba (208 passagers) du 10 mars au 26 mai 2009 remplit ses objectifs... à deux dates près.

Soléa : un manque de lisibilité sur l'avant saison

A ce jour, Soléa spécialiste de l'Océan Indien et leader sur Dubaï est dans ses objectifs. Pour les trois premiers mois 2009, son chiffre d'affaires est en progression de 2,5 % par rapport à 2008 et son trafic, de moins 2 %.

Le problème vient du manque de lisibilité des prochains mois. Il a atteint 70 % de ses objectifs pour le mois de mai, 60 % pour juin, 50 % pour juillet et pratiquement rien pour août.

« Les clients font des achats opportunistes, ils sont attentifs aux bonnes affaires, aux promotions et espèrent avoir les meilleurs prix en s'inscrivant tardivement et cela, sur l'ensemble des destinations, même celles qui s'adressent à une clientèle disposant d'un bon pouvoir d'achat . Tout le monde veut acheter malin et dans tous les secteurs de la consommation » constate Guy Zekri, directeur général.

Les Seychelles, Dubai – grâce à l'effet Atlantis sur lequel Soléa est l'un des deux TO français à posséder un allotement à l'année – et les Maldives sont les destinations qui bénéficient de la meilleure progression chez Soléa durant ce premier trimestre 2008.

STI : les destinations les moins chères partent les premières

Sur son axe principal, l'Egypte, STI marque un peu le pas au profit de Chypre, Malte et la Grèce qui devraient atteindre leurs objectifs.

Chez ce TO comme ailleurs ce sont les ventes très tardives et les prix attractifs qui priment. Le succès de la Méditerranée et de ses destinations plus proches et moins chères le démontre en partie. Sur ces destinations de proximité le TO commence à engranger des ventes pour juillet et août.

« Les ventes de dernière minute jouent sur aussi sur l'Egypte et beaucoup moins sur l'Afrique qui sont des voyages à budgets plus élevés avec des produits plus pointus » observe Agathe Roussey, directrice de la production. (STI programme notamment l'Afrique du Sud, le Zimbabwe, le Kenya et le Mosambique).

La Jordanie qui est avec la Syrie, Israël et les Emirats un autre axe fort du TO reste en deça des chiffres de l'année dernière à pareille époque. « 2008 avait été une année particulièrement faste pour la Jordanie. D'une façon générale, il ne faut pas se voiler la face, le trafic 2008 est à la baisse » constate Agathe Roussey.

Lu 3648 fois

Notez



1.Posté par Monsieur Marcel le 24/04/2009 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Pour un tour d'horizon réel et plus complet, il aurait été prérérable d'avoir les tendances chez Thomas Cook et ses marques, TUI et ses marques ainsi que Kuoni.

Peut-être, n'ont-ils pas souhaité répondre ?

2.Posté par madame Ginette le 24/04/2009 14:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous avez bien raison mon monsieur, mais alors dans ce cas cela devient une étude bien chére et trés longue à réaliser, ce qui fait que lors de sa publication la guerre est terminée...

3.Posté par Internaute le 27/04/2009 00:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Contentons nous de bruits de couloirs pour une publication qui se veut "professionnelle" dans ce cas la ...

4.Posté par Edouard le 27/04/2009 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et à part ça, quid des croisiéristes ???

5.Posté par Jean DA LUZ le 04/05/2009 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Pour répondre à l'Internaute : nous avons interrogé chacun de ces TO. Vous appelez ça des "bruits de couloirs" ? La prochaine fois on fera appel à IPSOS, puisqu'il n'y a que ça qui semble vous rassurer...
Cordialement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips