TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Quels produits et quelle rémunération pour mieux vendre la France ?

L'Editorial de Jean da Luz



Après le débat #JevendslaFrance & l’Outremer (Replay), nous allons nous pencher le 9 mars 2021 prochain à 10h sur les réceptifs et les produits susceptibles d’être vendus en agences de voyages, sur le thème - Réceptifs : quels produits et quelle rémunération pour mieux vendre la France. Un débat indispensable pour mieux comprendre les enjeux, les problématiques, les risques mais aussi la nouvelle opportunité qui s’ouvre à la Distribution.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 18 Février 2021

Vendre la France ne s'improvise pas... / Crédit DepositPhoto
Vendre la France ne s'improvise pas... / Crédit DepositPhoto
Cette fois-ci ça y est : les agences ont compris, de gré ou de force, que les produits printemps-été à vendre dans leurs points de vente ne dépasseraient guère les frontières de l’Hexagone, si ce n’est pour une excursion exotique en Outremer, dès qu’on aura jeté aux orties les motifs impérieux. Le plus vite possible, svp !

Mais cela ne signifie pas pour autant que le secteur est tiré d'affaire, loin s’en faut. Un autre danger le guette : celui de l’éparpillement contre-productif et de la gesticulation stérile.

La vente de la France n’est pas dans l’ADN des agents de voyages, ça a été répété sur tous les tons lors de la visio conférence #JevendslaFrance & l’Outremer, organisée par votre journal préféré (replay sur TourMagTV), mardi 16 février dernier.

On sait vendre un circuit au fin fond de l’Australie, un autotour en Roumanie, un séjour aux Falkland, un stage de poterie chez les Bantous mais pas un week end dans la Creuse… Et c’est tout à fait normal.

On ne rattrapera pas en quelques semaines des décennies d’absence. Même si la nature a horreur du vide, il y a tout de même des délais imprescriptibles…

L’urgence de la situation peut aussi s’avérer un piège

Alors on fait quoi ? Comment dégonfle-t-on les millions des Avoirs des clients coincés (les millions) dans les agences ?

Il n’y a pas 50 solutions : il faut les faire partir là où c’est encore possible pour éviter le crash de la garantie financière.

Et là j’ai plutôt une bonne nouvelle pour vous : les réceptifs français disposent d’une offre pléthorique et de qualité qui n’a rien à envier à celle des voyagistes les plus prestigieux qui commercialisent l’outgoing.

Bien entendu, cela va demander un minimum de temps et de formation pour la mise en route.

Mais l’urgence de la situation peut aussi s’avérer un piège. Celui de la tentation de l'éparpillement. La multiplication des initiatives part, certes, d’une bonne intention mais peut rapidement devenir contre-productive.

un agrégateur capable de rassembler et de donner accès aux différentes briques

Il faut éviter à tout prix de confondre vitesse et précipitation. Le fantasme (jamais assouvi) d’un GDS France, paraît hors de portée pour l’instant. Toutes les tentatives en ce sens ont échoué par le passé.

L’idée serait plutôt de disposer d’un agrégateur capable de rassembler et de donner accès aux différentes briques disponibles en jouant le rôle de consolidateur. Cela sera-t-il possible ? Trop tôt pour le dire mais le développement du marché français en agences est à ce prix.

La profession va devoir parler à l’unisson pour éviter la dispersion que l’on sent poindre. Il faut jeter les bases d’une réflexion de fond, unir nos forces et définir une stratégie dans laquelle les différents interlocuteurs (Collectivités locales et territoriales, Réceptifs et Distribution) prendront la place qui leur revient.

TourMaG.com, à son modeste niveau, y travaille déjà. Nous vous attendons nombreux pour notre prochaine visioconférence. (voir ci-dessous)

VISIOCONFERENCE 9 MARS 2021 - Réceptifs : quels produits et quelle rémunération pour mieux vendre la France ?

L’aventure continue dès le 9 mars prochain, avec un nouveau débat et une nouvelle thématique. Restez connectés et inscrivez-vous d'ores et déjà... les places sont chères !

Voici le lien pour vous inscrire :
register.gotowebinar.com/register/7058540707474745102

Jean Da Luz Publié par Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4587 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par daniel le 19/02/2021 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour à toutes et tous...
ahhh ahhhh...il est bien temps de s'apercevoir qu'il y a un merveilleux produit ..."tourisme France"....à vendre....!!
un produit indélocalisable et créateur d'emplois....si les AGV ne savent pas vendre, qu'ils aillent prendre des leçons chez les autocaristes, qui eux, savent vendre et depuis longtemps.....sans être obligé d'interroger leur "réseau"...et se demander combien ils vont gagner.....
Pour l'instant les eules AGV qui savent vendre la France, sont les vraies .."pros"...qui, que ce soit à l'étranger ou en France, savent monter leur séjour ou circuit......il y a des CRT et des "Forfaitistes" en hôtellerie ou villages vacances qui ont un vrai savoir faire, et livrent des produits .."clé en main !!".....
Le Produit France est présent depuis plusieurs années au salon ...IFTM.....il faut avoir la démarche et le respect dû à leur travail et pour aller sur ces stands et se renseigner...
Bonne journée à toutes et tous......

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias