TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Rénovation totale pour le Fairmont Monte Carlo

Investissement : 42 millions d’euros



Le Fairmont Monte Carlo va subir une petite cure de rajeunissement. La rénovation de 4 étoiles qui dispose de 600 chambres va donner à cet établissement dominant la mer une atmosphère assez proche de celle d’un bateau de croisière de luxe.


Rédigé par Louis Salvaret le Lundi 15 Janvier 2007

Le groupe hôtelier canadien qui a racheté il y a un an l’établissement engage 42 millions d’euros pour donner une nouvelle jeunesse à l’ancien Monte Carlo Grand Hôtel en Principauté.

Ce 4 étoiles avec plus de 600 chambres dont le Sun Casino, géré par la SBM, est l’un des établissements les plus vastes de la Côte d’Azur. Le programme de travaux va donner à cet établissement dominant la mer une atmosphère assez proche de celle d’un bateau de croisière de luxe.

Une très belle entrée accueillera les clients par des baies vitrées ouvertes sur la mer. Le nouveau Lobby Bar, offrant des perspectives sur la Côte d’Azur et la Riviera italienne, proposera une ambiance nautique.

Fin des travaux en mai

Rénovation totale pour le Fairmont Monte Carlo
La décoration des chambres évoquera l’intérieur raffiné d’un yacht avec des meubles en acajou et toujours des vues plongeantes sur la Méditerranée. Fairmont va rénover les restaurants, la piscine et le centre de fitness qui se trouvent sur le toit de l’hôtel.

Les salles de réunion et les aires publiques refléteront le style contemporain des navires de croisière. Les travaux s’achèveront en mai pour une ouverture Grand Prix.

Lu 834 fois
Notez






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias