TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo CruiseMaG  



Rivages du Monde organise sa montée en gamme

Le taux de remplissage des bateaux devrait avoisiner les 90% en 2023


Nouveau bateau ultra-moderne, croisières gastronomiques, croisières maritimes, nouveaux itinéraires : Rivages du Monde innove aussi en 2023, pour compenser la perte du marché russe.


Rédigé par le Lundi 20 Mars 2023

Pour Rivages du Monde, "les niveaux d'avant le Covid devraient être retrouvés en 2024" - DR : Rivages du Monde
Pour Rivages du Monde, "les niveaux d'avant le Covid devraient être retrouvés en 2024" - DR : Rivages du Monde
Ce sont des perspectives plutôt réjouissantes qu'a tracé Rivages du Monde, le 16 mars 2023, à Paris, où s'est ouvert le Salon mondial du tourisme (SMT).

Ce n'est toutefois pas à la Porte de Versailles, où se tenait ce salon qu'Alain Souleille, fondateur de cette compagnie de croisières spécialiste des bateaux à taille humaine et haut de gamme, avait réuni la presse, mais dans le restaurant VIVE, avenue des Ternes, dans le 17e arrondissement.

Un choix qui n'avait rien d'un hasard ! En plus de son restaurant, La Scène, avenue Matignon, à Partis, la cheffe Stéphanie Le Quellec a ouvert cette nouvelle adresse à l'automne dernier, dans les murs de la prestigieuse brasserie Rech, spécialisée dans les produits de la mer.

Depuis, cette cheffe doublement étoilée au Michelin et ex-gagnante de « Top Chef » y a apporté sa touche personnelle.

Or, il se trouve aussi que la cheffe Stéphanie Le Quellec a noué un partenariat avec Rivages du Monde pour les croisières gastronomiques lancées l'année dernière.

A bord du World Explorer, des cabines plus spacieuses et plus stylées (@Rivages du Monde)
A bord du World Explorer, des cabines plus spacieuses et plus stylées (@Rivages du Monde)

De nombreux itinéraires à bord du World Explorer

La prochaine partira le 16 mai 2023 de Bordeaux, longera la façade atlantique, contournera la Bretagne, puis naviguera le long des côtes de la Manche pour remonter jusqu'à Zeebruges en Belgique.

Au cours de cette croisière (9 jours/8 nuits), qui fera découvrir aux passagers quelques incontournables des côtes françaises tout en mettant en valeur les saveurs bretonnes et normandes, Stéphanie Le Quellec fera une masterclass à bord et préparera un dîner de gala.

Cette croisière - comme les suivantes qui, elles, suivront d'autres itinéraires - se fera à bord du World Explorer, un yacht d'expédition équipé de technologies très modernes, donc plus respectueux de l'environnement mais aussi adapté à la navigation en mer et aux croisières d'expédition - il est équipé de zodiacs - que Rivages du Monde affrète 210 jours par an.

Pourvu de cabines de 25 m2 sans balcon, de 20 m2 avec balcon, et également de douze suites, le World Explorer permet en effet à Rivages du Monde de développer des croisières maritimes et d'offrir un confort luxueux. "Un nouveau concept" pour ce croisiériste qui a, jusqu'ici, dû, pour l'essentiel, sa réussite aux croisières fluviales.

LIRE AUSSI : Rivages du Monde dévoile se itinéraires 2023 à bord du World Explorer

En 2023, le World Explorer démarrera son périple à Ushuaia le 22 mars. Son itinéraire découpé en tronçons - et autant de croisières différentes - le conduira de l'Amérique latine, aux Açores et à Madère, puis à Porto, ensuite dans le Grand Nord, notamment en Norvège, au Spitzberg et au Groenland.

En 2024, ce nouveau bateau sera d'abord positionné aux Acores, d'où il remontera par étapes jusqu'au Groenland. De là, il repartira vers le Canada où il fera plusieurs croisières, avant de descendre vers Cuba.

Puis, après avoir traversé le canal de Panama, il poursuivra sa route, toujours en faisant plusieurs étapes le long de la côte pacifique de l'Amérique latine (Colombie, Pérou) pour descendre jusqu'à Valparaiso, avant de remonter vers Ushuaïa.

Compenser la perte du marché russe

Les croisières sur la Volga ont été stoppées à cause de la guerre en Ukraine. Ici, Saint-Sauveur sur le Sang Versé à St-Péterbourg (@PB)
Les croisières sur la Volga ont été stoppées à cause de la guerre en Ukraine. Ici, Saint-Sauveur sur le Sang Versé à St-Péterbourg (@PB)
Avec le World Explorer, Rivages du Monde opère un "vrai bond dans sa montée en gamme", a assuré Alain Souleille.

C'est l'évolution du marché qui pousse le croisiériste dans cette direction. C'est aussi la nécessité.

Rivages du Monde doit en effet innover pour compenser la perte du marché russe qui représentait 25 à 30% de son chiffre d'affaires.

A ce coup dur dû à la géopolitique s'est ajouté l'arrêt des croisières sur l'Irrawaddy, dans une Birmanie en proie aux troubles politiques. Et aussi, mais cette fois-ci à cause du Covid, l'arrêt des croisières sur le Yang-Tsé-Kiang, en Chine, où elles pourraient reprendre rapidement, du moins Rivages du Monde "l'espère".

LIRE AUSSI : Rivages du Monde affrètera un navire d'expédition moderne

Aussi, d'autres innovations sont-elles à l'ordre du jour. Rivages du Monde propose désormais des croisières sur de petits yachts (30 à 40 passagers maximum) dans les Cyclades en plus de celles qu'il avait lancé l'année dernière le long de la côte albanaise et de celles qui existaient déjà en Croatie.

Rivages du Monde propose aussi des croisières sur le Nil à bord d'un Dahabieh, un de ces bateaux typiques de l'Egypte aux airs de felouque. "En 2024, nous mettrons un deuxième dahabieh sur le Nil", indique Mykola Pronin, le directeur général de Rivages du Monde.

"Fidèle à son ADN"

Le Douro, un must des croisières fluviales de Rivages du Monde (@Paula Boyer)
Le Douro, un must des croisières fluviales de Rivages du Monde (@Paula Boyer)
Toujours présent sur le Danube, le croisiériste renforcera aussi sa présence sur le Douro, où il positionnera un deuxième bateau.

Par ailleurs, il changera de bateau (là aussi pour monter en gamme) pour ses croisières sur le Mékong.

"Nous allons introduire des offres supplémentaires, notamment une croisière aux Galápagos en février 2024, ainsi qu'une croisière en Equateur sur un affluent de l'Amazone", précise Mykola Pronin.

Il poursuit : "Nous allons également reprendre les croisières sur le Gange - interrompues à cause du Covid - et introduire des croisières sur le Brahmapoutre. Enfin, nous travaillons à des projets sur le Japon".

Grâce à l'ensemble de ces repositionnements et de ces innovations, Rivages du Monde peut espérer effacer les sombres années du Covid.

Ceci, insiste Alain Souleille, "tout en restant fidèle à son ADN". C'est-à-dire à des croisières 100% francophones sur de petits bateaux de 25 à 180 passagers, ponctuées de conférences et de spectacles, avec beaucoup d'échanges et de convivialité.

"En 2022, malgré une bonne reprise, notre taux de remplissage avait été de 75%. L'année 2023 sera bien meilleure. Les réservations sont très bonnes. Cette année, notre taux de remplissage devrait avoisiner les 90%", pronostique Mykola Pronin.

Selon le directeur général de Rivages du Monde, "les niveaux d'avant le Covid devraient être retrouvés en 2024".

PAULA BOYER Publié par Paula Boyer Responsable rubrique LuxuryTravelMaG - TourMaG.com
Voir tous les articles de Paula Boyer
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2083 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias