TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Sécurité croisière : la sécurité ne dépend pas de la taille du bateau

"Un accident comme celui du Concordia reste très rare"



Après le naufrage du Costa Concordia, vendredi 13 janvier 2012, le conseil européen de la croisière (European Cruise Council) a organisé, jeudi 19 janvier, une conférence de presse sur le thème de la sécurité avec un panel de spécialistes.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 19 Janvier 2012

Rappelant qu'un incident comme celui-ci "arrive très rarement", comme l'a souligné Christine Duffy PDG de Cruise Line International Association, les professionnels du secteur, réunis à Londres, jeudi 19 janvier 2012, ont rappelé les mesures de sécurité et les procédures de formation de chaque membre d'équipage à bord d'un bateau de croisière.

Ainsi, le capitaine William Wright, vice-président senior des opérations maritimes pour la Royal Caribbean International, a rappelé le long processus nécessaire avant d'accéder au poste de commandant d'un navire, comprenant plusieurs années d'étude, suivies d'une formation théorique, puis pratique.

Une fonction qui ne donne pas pour autant un pouvoir décisionnaire absolu en cas d'incident, selon Tom Allan, consultant pour l'industrie maritime.

Concernant la formation du personnel, la plupart des membres d'équipage reçoit un entrainement hebdomadaire sur la sécurité, selon Richard Evenhand, directeur général de V. Ships Leisure UK Ltd. Pour exemple, le capitaine William Wright a cité la Royal Caribbean International, pour laquelle chaque membre d'équipage a un rôle bien défini.

La sécurité ne dépend pas de la taille du bateau

Le problème de la multiplicité des langues parlées à bord d'un bateau a également été souligné, sachant que la langue de référence pour la majorité des compagnies de croisière reste l'anglais.

Tom Allan a par ailleurs expliqué que "la sécurité à bord ne dépend pas de la taille du bateau, mais qu'au contraire, les plus gros sont souvent les plus stables".

Reste à savoir si des mesures de sécurité supplémentaires ou plus adaptées seront prises à la suite de ce tragique naufrage, d'une part par l'Organisation Maritime Internationale (IMO), et d'autre part, par les armateurs.

Lu 2596 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias