TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Test PCR : les Kinés vont-ils soulager les maux du tourisme français ?

la profession autorisée à pratiquer des test PCR



Les test PCR de 48 ou 72h exigés presque systématiquement avant d’embarquer, sont devenus le nouveau casse-tête des professionnels du tourisme. Compte tenu des files d’attente devant les laboratoires et les hôpitaux, obtenir des résultats dans les 72h est devenu quasiment mission impossible.


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 17 Septembre 2020

Les kinésithérapeutes sont désormais autorisés à pratiquer les tests PCR, exigés notamment par les Compagnies aériennes et les pays de destination. /crédit DepositPhoto
Les kinésithérapeutes sont désormais autorisés à pratiquer les tests PCR, exigés notamment par les Compagnies aériennes et les pays de destination. /crédit DepositPhoto
Les kinésithérapeutes sont désormais autorisés à pratiquer les tests PCR, exigés notamment par les Compagnies aériennes et les pays de destination.

L’annonce en a été faite ce matin par Olivier Véran, ministre de la Santé.

Une nouvelle donne qui devrait aider à la résorption des millions de personnes qui chaque semaine se présentent dans un laboratoire ou un hôpital pour un examen de ce type.

Les candidats au voyage doivent présenter à l’embarquement des résultats négatifs datant de moins de 72 ou de 48h. Quand on sait que le délai moyen pour obtenir les résultats oscille entre 4 et 9 jours dans les grandes villes type d’examen, on comprend le stress des voyageurs.

L'arrivée à la rescousse des kinés ne suffira pas...

Certaines compagnies comme Air France permettent de différer le départ sans frais sur le prochain vol mais cela ne change pas la donne : il faudra encore repasser par la case départ et refaire en priant pour que les résultats arrivent dans les délais impartis.

Ce problème empoisonne un peu plus la situation déjà particulièrement catastrophique des professionnels du tourisme.

Il va engendrer inévitablement des questions de nature contractuelle dans un environnement juridique et assurantiel flous : qui est responsable si je rate mon vol ou si je dois me mettre en quarantaine à destination si mon test redevient positif ?

L’arrivée à la rescousse des kinés est une bonne chose mais cela ne suffira pas. Il va falloir rapidement trouver une solution garantissant aux passagers qu’ils pourront prendre leur avion sans crainte de rater leur vol et/ou leurs vacances.

Sinon, le peu de candidats au voyage souhaitant partir cet automne vont, eux-aussi jouer les filles de l'air...

Lu 12029 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Gonzalez le 19/09/2020 04:48
Bonjour
Ce problème me concerne
Pourquoi ne pas autoriser à faire le test 7 jours avant le départ pour pouvoir disposer des résultats avant l'embarquement ?
et refaire un test à l'arrivée ?
Le problème est accentué quand le départ est fixé le mardi, avec le week-end au milieu.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex