TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


PCR moins de 72 h : le nouveau crash test des voyages ?

L'Edito de Jean da LUZ



Les emm… ça vole toujours en escadrille, disait Chirac dans une de ses formules à l’emporte-pièce. Lapidaire, peut-être, mais souvent frappé au coin du bon sens… Les nouvelles exigences du PCR de moins de 72h pour pouvoir prendre l’avion sont le nouveau cauchemar des voyageurs et des voyagistes.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 7 Septembre 2020

Les laboratoires des grandes villes demandent plusieurs jours (parfois jusqu’à une dizaine) avant une prise de rendez-vous /crédit DepositPhotos, Iakov
Les laboratoires des grandes villes demandent plusieurs jours (parfois jusqu’à une dizaine) avant une prise de rendez-vous /crédit DepositPhotos, Iakov
Pratiquement tous les pays exigent aujourd’hui, à juste titre, un test sanitaire PCR avant de franchir leurs frontières.

L’acronyme PCR signifie "polymerase chain reaction" (amplification en chaîne par polymérase).

“C'est une technique de laboratoire qui, grâce à des artifices d'"amplification", permet de détecter des molécules présentes en très petite quantité dans un échantillon biologique” (*)

C’est sur cette analyse, érigée faute de mieux en sésame incontournable par les destinations, que repose aujourd’hui l’ensemble du transport aérien, du business travel et du tourisme outgoing (excusez du peu).

Ne parlons pas de l’efficacité de ces tests qui dépend grandement de la manière dont l’échantillon nasal a été prélevé. Si la qualité de celui-ci n’est pas avérée, le résultat initial comme celui final peuvent être complètement faussés.

Et dans tous les cas, en fonction du délai écoulé, des mutations vers le positif ou le négatif, peuvent aussi avoir lieu.

Voilà pourquoi certains pays demandent aussi un suivi dans les jours qui suivent et un test complémentaire pour confirmer ou infirmer le résultat de départ.

Passons sur la pertinence de ces tests. Ils valent ce qu’ils valent et aujourd’hui on n’a rien de mieux sous la main.

Ce qui pose vraiment problème c’est le délai d’obtention des résultats.

Généralement, lorsque vous prenez l’avion, vous devez être en mesure de présenter des résultats d’un test négatif effectué dans les 72h avant l’embarquement.

Les Français vers les cliniques, les labos et les hôpitaux...

Or, la politique de dépistage systématique et massif poussée par le Gouvernement, a précipité les Français vers les cliniques, les labos et les hôpitaux.

On a franchi la barre du million de dépistages la semaine dernière.

Cela teste à tire-larigot et sans trop de souci des priorités : symptômes, suspicion, prévention, formalités… tout le monde est mis dans le même sac.

A Marseille, par exemple, les files d’attente devant les hôpitaux s’allongent sur plusieurs centaine de mètres. Les laboratoires des grandes villes demandent plusieurs jours (parfois jusqu’à une dizaine) avant une prise de rendez-vous.

Quant aux résultats, encombrement oblige, on est passé des 24 à 48h de principe, à plusieurs jours pour leur obtention. Et ce ne sont pas les quelques accords passés par les Compagnies aériennes avec certains labos qui vont changer la donne.

Voilà qui complique singulièrement la tâche (et les responsabilités) des voyagistes et des agences de voyages, déjà confrontés à une crise sans précédent. Eux qui comptaient pour se refaire sur les bookings de la période automne hiver sur l'Océan indien, Asie, Pacifique, Antilles...

Et les clients déjà en manque d’appétence vont devoir gérer un nouveau type de stress : la crainte d’être refoulés à l’aéroport faute de résultats présentés dans le délai exigé.

Quand on part en famille avec un panier moyens de plusieurs milliers d’euros, c’est on ne peut plus dissuasif… (Cqfd)

(*) Hopital.fr


Jean Da Luz Publié par Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 35297 fois

Notez


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par Laurent V le 16/09/2020 19:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce qu'il ne faut pas lire comme bêtises ...
Il y a plein de raisons de voyager qui n'entrent pas dans la catégorie "aller se faire bronzer au soleil", en haut de la liste le simple fait de rentrer chez soi (je pense aux Ultramarins présents en métropole).
Il est criminel d'instaurer une règle qui s'avère inapplicable. La situation de stress vécu par les gens contraints de voyager est juste insoutenable. Soit on assouplit cette règle, soit on interdit purement et simplement les voyages, mais laisser croire à un voyage impossible est juste du foutage de gueule.
A titre personnel, j'ai une mission de 15j à accomplir à la Réunion au 25 septembre, et j'ai malheureusement un billet d'une compagnie qui ne part pas d'Orly donc je ne peux même pas bénéficier du centre installé dans cet aéroport. Je me fais refouler de tous les laboratoire. Je suis coincé, complètement. C'est tout bonnement scandaleux.

21.Posté par demereau le 16/09/2020 18:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coronavirus : «Une compagnie aérienne peut-elle refuser de me rembourser mon billet ?»

La commission européenne a rappelé l’obligation pour les compagnies aériennes de rembourser les billets d'un vol annulé en raison de la crise sanitaire si le client en fait la demande.

Air Austral m'a confirmé que c'était un avoir pendant 1 an et si non utilisé c'est remboursement.
Si votre vol est annulé et remplacé par un autre c'est aussi remboursement direct et pas avoir....
J'ai appelé Air Austral déjà 3 fois au sujet des tests PCR irréalisables, les filles en ligne n'ont aucune réponse à nous apporter, pas de responsable à nous passer, pas de consignes !


20.Posté par Pie le 15/09/2020 20:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L aberration vient du fait que l on nous impose un dispositif qui dans la pratique est presque irréalisable. Présenter un test négatif datant de moins de 72h à l embarquement relève du parcours du combattant et c est surtout que ça permet aux compagnies aériennes et loueurs de ne pas rembourser ou faire d avoir car le fait que vous n ayez pas pu partir est Pas de leur fait. Le choix qui est fait par les autorités étant clairement de « protéger » les compagnies aériennes en faisant assumer les conséquences financières aux clients ;)
C est inacceptable mais c est à l image de la manière dont les pouvoirs publics ont géré cette crise depuis le départ.
Quant aux « donneurs de leçons » présents ici comme partout, je les plains D avoir une vie si pauvre qu ils se retrouvent à faire des commentaires stupides et inutiles sans même être concerné par le sujet 😂

19.Posté par Saray le 15/09/2020 15:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@restezchezvous quid des voyages pour décès? Tous les voyages ne sont pas des voyages pour bronzette!

18.Posté par Jean-Paul mangani le 15/09/2020 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
Les compagnies aériennes continuent à vendre des billets alors que le test pcr de moins de 72h.est
impossible à obtenir sur PARIS

17.Posté par hiuy le 15/09/2020 10:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@RestezChezVous

Bonjour, j'avais le même raisonnement que vous les premières semaines, voire les premiers mois.
En revanche, vous remarquerez bien que cela fait bientôt 1 an que le virus est actif.

Si cette situation reste identique pendant 2 ou 3 ans encore, on sera bien obligés de tenter de vivre "normalement"...

16.Posté par Jerôme le 14/09/2020 15:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@RestezChezVous et @Didier
Et vous avez réfléchi un peu sur le fait que certains voyages ont été reservés avant la crise du COVID?
Le mien reservé début janvier pour le 1 er octobre... Soit on annule et on perd 3000 € soit on se bat pour partir avec ces test à la con. Parce que le client paye une prestation et le tour operateur fait tout pour ne pas nous rembourser. En gros pas de résultat de test PCR pas de voyage et ceci "de la faute du client". Donc perte sèche du prix du voyage.

Pourquoi l’état ne passe pas l'ordonnance du 15 Septembre au 31 décembre à minima voyant l’épidémie qui repart afin que les clients puissent décalé leur voyage sans frais?

15.Posté par Lahlou le 13/09/2020 11:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour les donneurs de leçon! il y a mille raison de voyager et les labos sont débordés simplement par des personnes qui sont font etser gratuitement et sans ordonnance tous les 3 jours.
Si les tests étaient payant ou seulement sur ordonnance il n'y aurait aucun problème.
A bon entendeurs salut!!

14.Posté par Christian le 12/09/2020 19:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Devant prendre l'avion ce soir, les résultats ne sont toujours pas arrivés (test fait mercredi 09/09). Du coup je me pose la question, Est-ce que la date de 72h est-elle la date du test (09/09) auquel cas il faudra refaire un test ou la date du résultat quand cela sortira. Merci pour votre réponse.

13.Posté par RestezChezVous le 09/09/2020 21:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voyager par avion touristiquement en période de pandémie, il faut vraiment être barré !
Et en plus cela engorge les labos déjà saturés et volent des slots de tests à des gens qui en ont vraiment besoin (rea) !
Alors hormis pour les déplacements pro, vous ne pensez pas que c'est un peu ego* de penser qu'à se faire bronzer son petit cul aux antipodes en cette période ?

12.Posté par Denis le 09/09/2020 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comment être sûr d avoir le résultat Covid 72h avant d embarquer...le décollage a lieu à 19h30... 3 jours avant, aucun centre depistage covid n est ouvert à cette heure.. il faut attendre le lendemain pour faire le test et aucun centre ne delivre plus les resultats dans les 48h et si je le fais 3 jours avant l après midi mon test aura au minimum 80h, donc impossible d embarquer non plus.. bonjour le casse tête, et nous rentrons chez nous à la Réunion (ce n est pas pour les vacances)
Avez vous une solution à me proposer

11.Posté par Tamacheq le 09/09/2020 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De plus...lorsque vous repartez du pays de destination pour revenir en France, celle ci vous demande un test covid négatif de moins de 72 h...chercher un labo agréé, et des résultats remis à temps ...est une vraie galère...histoire vécue au retour du Maroc
Bref c'est le bazar partout et dans tous les pays.

10.Posté par Marie Paule H le 09/09/2020 12:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons été refoulé hier, car test dépassé.
Comment faire avec les labos qui refusent, ou qui sont fermés le samedi, ou ne peuvent pas garantir un délai de résultat et que le départ est un mardi... C'est plus que compliqué.
Alors le dépistage massif ce n'est que de la com politique, en pratique c'est pas possible.
Sans compter qu'il y a beaucoup de faux positifs non contagieux, car tests trop poussés...
Bref à force d'ouvrir le" parapluie " à coups de tests inutiles, de masque généralisé, d'interdictions, de quatorzaine inutiles devenue des septaines,... Continuons les effets d'annonces pour laver plus blancs...
Bientôt la grippe... Etc etc

La Réunion qui bloquent les voyageurs sains, mais qui accepte les malades de Mayotte.
Bravo les décideurs au grand cœur qui se couvrent avec l'argent des autres.

9.Posté par CLEMENT MOUSSET le 09/09/2020 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tu as raison Jean, et la citation du Président Jacques Chirac le confirme "les emmerdes volent toujours en escadrille" et je commence à prendre cette phrase très au sérieux ! mais quoi qu'il en soit, il faut rester confiant pour l'avenir et je pense que c'est en faisons front commun que nous nous en sortirons tout ensemble. on va revenir tous, plus fort... la question c'est "quand ?!"

8.Posté par Abars le 09/09/2020 08:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi aussi je pense que les autorités qui ont passé des accords (commissions €) avec les labos pharmaceutiques observent notre ressenti pour pouvoir mieux rendre leur vaccin Covid-19 obligatoire. C'est pitoyable, débarrassons nous de ces criminels aux élections

7.Posté par Didier le 09/09/2020 07:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
S'ii fallait une priorité sur les tests, je mettrais clairement les voyageurs en queue de liste. Pouvoir aller travailler, s'éduquer, lever un doute suite à un contact ou simplement parce qu'on est en contact de personnes très fragiles, me semblent être tous des cas bien plus prioritaires que le plaisir d'aller passer 8 jours sur une plage en hiver, en libérant au passage quelques tonnes de CO2. Idem pour une conférence voire une simple réunion qui pourraient se faire en visioconférence. Enfin il ne faut pas oublier que cette aviation de masse est davantage responsable que victime de cette pandémie, aussi dès que les vols reprendront il faudra se préparer à la nouvelle pandémie...

6.Posté par Kevenly JL le 08/09/2020 18:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Honnêtement, je pense qu'avec ce test, les autorités observent notre ressenti pour pouvoir mieux rendre leur vaccin Covid-19 obligatoire. Aujourd'hui, pas de test, pas de voyage. Plus tard, ce sera, pas vaccination pas de voyage, pas de travail. C'est dommage !

5.Posté par Laly le 08/09/2020 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le grand soucis est aussi le refus de la part des labos en série pour realiser les tests aux voyageurs. La plus part on inscrit "pas de rdv pour les voyageurs" et lorsqu'on téléphone ils refusent tous en nous disant quil ny a plus assez de tests donc on doit se renseigner auprès de notre compagnie. Que sous ordonnance et sous symptômes.

4.Posté par Tlili le 08/09/2020 16:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lorsque on a un billet d avion et que l on a fait le test pcr et que l on informe que faut attendre 1 semaine pour les résultats comment faire

3.Posté par Delepine le 08/09/2020 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui c est une vraie galere pour les gens qui travaillent a l international ces problemes de delais. Il est temps que les
Compagnies
Et les
Etats revoient tout ca . Quel bazar pour un virus !

1 2
Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.



Dernière heure














TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel