TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Test au retour : les pros du tourisme interpellent Jean-Baptiste Lemoyne

Le CDMV, appuyé par les EDV, a envoyé une lettre à Jean-Baptiste Lemoyne



Depuis le 4 décembre 2021, toute personne de 12 ans et plus rentrant en France depuis un pays hors de l'Union européenne, doit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h. En cas de test positif, l'embarquement du voyageur est refusé et il n'a d'autres choix que de se placer à l'isolement. Une condition qui pénalise grandement les professionnels du tourisme. Alors que Jean Castex a présenté un calendrier d'assouplissement des restrictions sanitaires, le test au retour n'a pas été mentionné. Le CDMV et les Entreprises du Voyage poussent le gouvernement à revoir sa position.


Rédigé par le Vendredi 21 Janvier 2022

Le CDMV, appuyé par les EDV, a envoyé une lettre à Jean-Baptiste Lemoyne - Depositphotos @MicEnin
Le CDMV, appuyé par les EDV, a envoyé une lettre à Jean-Baptiste Lemoyne - Depositphotos @MicEnin
Avec le variant omicron, tout un tas de restrictions aux frontières ont refait leurs apparitions.

Les uns se sont directement barricadés, pour éviter d'importer la mutation, les autres ont imposé des mesures plus ou moins lourdes aux voyageurs. La France figure en bonne place.

Depuis le 4 décembre 2021 à minuit, toute personne de 12 ans et plus entrant sur le territoire français doit présenter un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24h ou 48h en fonction du pays de provenance.

"Cela concerne les déplacements des voyageurs en dehors de l'Union européenne, d’Andorre, d’Islande, du Liechtenstein, de Monaco, de la Norvège, de Saint-Marin, du Saint-Siège ou de la Suisse," précise le site du gouvernement.

La mesure fait grincer les dents des professionnels du tourisme. Non seulement depuis, les annulations pleuvent par crainte de rester bloqués à l'étranger, mais en plus les réservations se sont taries.

"L'envie de bouger est là, mais en même temps, le voyageur veut savoir s'il peut revenir facilement en France et comment cela se passe s'il est testé positif au retour ?

C'est le principal frein,
" explique Valérie Boned, la secrétaire générale des Entreprises du Voyage.
b
Le syndicat a décidé d'appuyer la requête dub [Collectif de Défense Des Métiers du Voyage (CDMV)
qui a décidé d'interpeler sur la question Jean-Baptiste Lemoyne.

Test au retour : Le CDMV adresse une lettre à Jean-Baptiste Lemoyne !

"C'est une action menée de concert avec les EDV. Ils ont adressé la lettre au ministre, maintenant nous attendons sa réponse. Il faut libérer le voyage aussi bien en France, qu'en dehors de nos frontières," nous confie Jean-Charles Franchomme, l'un des cofondateurs du CMDV.

La lettre adressée au ministre délégué en charge du Tourisme a pour vocation de mettre sur le devant de la scène la problématique du test au retour. La procédure est à la fois anxiogène pour les clients et difficile à gérer, pour les professionnels du tourisme en cas de séjours de groupe.

Le maintien du test au retour est jugé comme "ubuesque ou incohérent.

En effet, le virus et sa diffusion ne connaissent aucune frontière géopolitique. Il n’existe pas de bulle sanitaire autour de l’Union européenne et au-delà, autour de l’espace Schengen,
" prévient le collectif.

Surtout que dans l même temps, la France bat record sur record, avec plus de 500 000 cas sur la seule journée de lundi dernier.

Les chances d'être contaminés en France sont nettement supérieures à bien d'autres pays dans le monde.

"De plus, dans de nombreux pays voisins (Suède, Suisse, Espagne, Allemagne, Belgique …), aucun test au retour n’est demandé au voyageur.

Cette différence de traitement permet à des agences de voyages de faire partir et revenir leurs clients via des aéroports étrangers, pénalisant, du coup, nos aéroports nationaux et compagnies aériennes nationales.
"

Pour le CDMV, si le gouvernement français souhaite laisse le test au retour en vigueur, il pourrait alors changer la localisation de sa réalisation, pour éviter de pénaliser les départs à l'étranger.

Test au retour : et si le voyageur le faisait en France ?

"Au même titre que les pays d’Europe du Nord, le CDMV considère que ces tests devraient être réalisés à l’arrivée sur le sol français (avec une amélioration des contrôles et des éventuelles quarantaines…) et non dans le pays de départ, évitant tout stress supplémentaire de nos clients."

Surtout que la mesure provoque des problématiques pour les voyageurs une fois à destination.

"Les tests – sur place – sont payants, et en cas de résultat positif et d’obligation d’isolement, les assurances ne couvrent qu’une partie de la prolongation de ce séjour. C’est le cas pour des destinations comme New York ou Dubaï (pour ne citer qu’elles).

Alors même que de nombreux pays desserrent l’étau pour accueillir de nouveau les touristes, notre pays n’offre pas les mêmes possibilités,
" conclut la lettre adressée à Jean-Baptiste Lemoyne.

Une revendication faite systématiquement par les EDV lors des entretiens réguliers avec le ministre. Espérons que le gouvernement entendra les recommandations ds professionnels du tourisme.

Et comme l'a si bien dit cette semaine dans TourMaG.com, René-Marc Chikli "la chaine du tourisme doit se remettre en route, il faut nous laisser retravailler!"

Le message est passé.

Lu 6297 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par marc le 21/01/2022 16:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
il y a 2 semaines 20clients du Club Med de Cap Skirring positif n'ont pas pu prendre leur vol retour

2.Posté par Romuald le 22/01/2022 12:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bonne initiative..! C'est scandaleux d'imposer ça aux Français pour rentrer chez eux...!!

3.Posté par La Corneille le 22/01/2022 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C’est inadmissible de demander un test aux français vaccinés désirants rentrer chez eux avec le risque de rester bloqués dans un pays à leurs frais et livrés à eux même. Notre gouvernement est incapable de prendre des décisions cohérentes !

4.Posté par Catherine le 23/01/2022 15:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout à fait d'accord avec votre article : retour de Tanzanie : PCR = 100 $, multipliés par le nombre de fois avant de redevenir négatif, car on n'est pas forcément négatif au bout d'une semaine ! + les frais de report de vol + l'hébergement et les taxis à payer, sans compter l'absence au travail, ... et peut-être même la fiabilité du test local !!
Il serait + simple de tester les voyageurs à l'arrivée en France. Rappelons que les consignes actuelles pour une personne vaccinée positive, sans symptôme n'est pas l'isolement mais respect des mesures barrières +++ et ne pas entrer en contact avec les personnes à risque.
Omicron atteint déjà + de 90% de la population testée en France et les variants ne se sont jamais, jusqu'à présent arrêtés aux frontières...

5.Posté par Herve le 24/01/2022 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je me permets d'ajouter que revenu 2 x depuis début décembre de pays hors CEE, JAMAIS il m'a été demandé de présenter le test, aussi bien à l'enregistrement qu'à l'arrivée à CDG....
Alors bon, c'est bien beau d'annoncer des mesures mais si elles ne sont pas appliquées, à quoi bon ?!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus





































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias