TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Tourisme spatial : 2020, l'année de tous les espoirs ?

2019, une année de confirmation et de préparation pour 2020



Michel Messager revient pour TourMaG.com sur les temps forts de 2019 en matière de tourisme spatial. Une année charnière qui augure quelques belles perspectives en 2020 !


Rédigé par Michel Messager le Mardi 7 Janvier 2020

L’année 2020 sera-t-elle celle de tous les espoirs ? On peut le croire si l’on fait en ce début d’année un rapide retour de ce qui a marqué, à nos yeux, le tourisme spatial en 2019 - Depositphotos.com, cookelma
L’année 2020 sera-t-elle celle de tous les espoirs ? On peut le croire si l’on fait en ce début d’année un rapide retour de ce qui a marqué, à nos yeux, le tourisme spatial en 2019 - Depositphotos.com, cookelma
Au cours du mois de juillet 2019, Virgin Galactic annonçait son intention d’entrer en bourse via un accord avec Capital Social Hedosophia Holdings Corp.

A cette occasion, George Whitesides, directeur général de Virgin Galactic, déclarait « que les prochains départs auraient lieu en 2020 ! ».

De son côté, la Nasa annonçait qu'elle autoriserait dès 2020 des touristes de l'espace et des entreprises à utiliser, contre paiement, la Station spatiale internationale (ISS).

Face à ces annonces, l’année 2020 sera-t-elle celle de tous les espoirs ? On peut le croire si l’on fait en ce début d’année un rapide retour de ce qui a marqué, à nos yeux, le tourisme spatial en 2019.

76% des Français prêts à voyager dans l'espace

- Le 23 janvier 2019, la fusée de la société spatiale américaine Blue Origin, du patron d’Amazon, Steve Bezos, réussissait son dixième vol d'essai, atteignant une altitude approximative de 107 kilomètres (soit 7 kilomètres au-dessus de la frontière de l'espace fixée par convention internationale).

- Le 22 février 2019, la société Virgin Galactic envoyait pour la première fois de son histoire un passager dans l’espace, aux côtés des deux pilotes de son vaisseau SpaceShipTwo. Il s’agissait de Beth Moses, instructrice en chef des futurs clients-astronautes, de Virgin Galactic.

- Le 3 mars 2019, la capsule Crew Dragon de SpaceX réussissait son amarrage à la Station spatiale internationale, à plus de 400 kilomètres au-dessus de la surface terrestre.Le but de la mission était de prouver que le nouveau vaisseau spatial était fiable et sécurisé pour pouvoir transporter dans un futur proche des astronautes vers et depuis l'ISS.

Après le lancement de Crew Dragon et la conférence de presse qui suivait, Elon Musk, PDG de SpaceX déclarait : "une fois que Dragon sera en opération régulière, je pense que nous chercherons des clients commerciaux".

- En mars présentation de l’étude réalisée du 5 au 14 février 2019 auprès de 14 000 utilisateurs européens de VoyagesPirates, dont 2 500 Français : 76% d’entre eux se disent prêts à voyager dans l'espace et 40% pensent qu'investir 200 000 dollars pour un voyage dans l'espace en vaut la peine. Il y a donc de l’espoir…

Une douzaine d'astronautes privés pourraient séjourner à bord de l'ISS

- Début juin, la parution de l’étude annuelle d'Eurospace, l'association européenne de l'industrie spatiale, envoyait un sérieux avertissement.
« Si le secteur spatial a le vent en poupe, comme le montre l'envolée des investissements aux Etats-Unis et en Chine, il n’en n’est pas de même pour l'Europe qui affichait sa première baisse depuis quinze ans (8,48 milliards d'euros de chiffre d'affaires contre 9 milliards d'euros l’année précédente) ».

L'Europe a donc laissé sa deuxième place dans le secteur spatial à la Chine, dont les capacités sont déjà nettement supérieures à celle de l'Europe »… et ne parlons pas du Tourisme Spatial où le retard est immense, puisque quasi inexistant.

- Le 7 juin 2019, la Nasa annonçait par la voix d’un de ses dirigeants, Robyn Gatens, que dès l'an prochain « La Nasa autorisera jusqu'à deux missions courtes d'astronautes privés par an, les séjours pourront durer 30 jours maximum ».

Potentiellement, jusqu'à une douzaine d'astronautes privés pourraient donc ainsi séjourner à bord de l'ISS par an (35 000 dollars la nuit et 58 millions de dollars par l’ensemble du voyage aller-retour…)

Ces "astronautes privés" seront transportés exclusivement par les deux sociétés qui développent en ce moment des véhicules pour la Nasa : SpaceX, avec la capsule Crew Dragon et Boeing qui construit la capsule Starliner.

- Le 24 juin 2019, lancement d’une fusée Falcon Heavy de la compagnie SpaceX emportant à son bord vingt-quatre charges, dont un petit engin servant à tester pour la première fois un nouveau type de carburant employé pour les missions spatiales. Avec ce lancement, la Nasa qui depuis de nombreuses années travaille sur le sujet du carburant "vert", un nouveau pas venait donc d’être franchi en ce domaine.

Virgin Galactic Holdings a été introduite en Bourse à New York

- Le 25 septembre 2019, l’envoi d’un astronaute émirien, Hazza Al Mansoori, qui a rejoint la Station Spatiale Internationale, l'ISS, à bord d'un vaisseau Soyouz, marquait la confirmation de l’engagement des Emirats Arabes Unis dans la conquête de l'espace et du Tourisme Spatial.
Derrière ce programme spatial apparaît clairement une stratégie visionnaire, celle de l'après pétrole, en développant une économie de la connaissance.

- Le 18 octobre deux astronautes américaines, Christina Koch et Jessica Meir ont effectué une sortie dans l’espace… sans homme pour remplacer un équipement électrique de la Station spatiale internationale (ISS). Une première depuis le début, il y a 60 ans, de l'histoire spatiale historiquement dominée par les hommes. Deux femmes dans l'espace : "Un symbole qui pourrait inspirer les générations futures".

« Nous voulons que l’espace soit accessible à tout le monde, et ce jour marque une nouvelle étape dans cette évolution », a déclaré, vendredi, Jim Bridenstine, l’administrateur de la Nasa. « J'ai une fille de 11 ans, je veux qu'elle ait les mêmes opportunités que moi lorsque j'étais jeune », a-t-il poursuivi.

- Le 28 octobre 2019, la firme fondée par Richard Branson et renommée Virgin Galactic Holdings a été introduite en Bourse à New York, ce qui a en fait la première société de Tourisme Spatial cotée en bourse.

Au cours de la cérémonie qui a suivi cette introduction en bourse, le directeur général de Virgin Galactic, George Whitesides, a déclaré à Morgan Brennan, de la chaîne "CNW Squawk « En fin de compte, nous pensons que le marché sera limité par la capacité – plus de personnes voudront aller dans l’espace que nous ne pourrons en offrir en termes de service ».

Par cette introduction en bourse, le Tourisme Spatial est reconnu comme une économie à part entière, dans laquelle tout le monde peut désormais investir dans l'avenir de l'espace.

12 bouteilles de vin rouge de Bordeaux vers la station spatiale internationale

- Le 2 Novembre 2019, et pour terminer cet inventaire de manière un peu "franchouillarde", la start-up du Bordelais Nicolas Gaume a envoyé 12 bouteilles de vin rouge de Bordeaux vers la station spatiale internationale pour mener une expérience originale.

Celle-ci consiste à mettre le vin à l’étude dans un "nouvel espace" afin d’observer son vieillissement et de définir les mécanismes permettant une meilleure conservation des aliments et une amélioration du goût.

- Le 9 décembre 2019, un mois après son introduction en bourse, l'action Virgin Galactic Holdings avait déjà augmenté de 13,5%...

- Fin décembre, pour ses 20 ans, eDreams s’est interrogé sur la forme que pourrait prendre le Tourisme au cours des vingt prochaines années : « L’hégémonie du ‘’low-cost’’ permettra de démocratiser le voyage pour 78 % des sondés, tandis que 53 % avancent le développement technologique comme principal argument. Le voyage dans l’espace, encore une utopie il y a quelques années, fait les yeux doux aux voyageurs de demain. 44% des Français estiment que d’ici 20 ans, il sera possible de s’envoler vers d’autres recoins de notre galaxie grâce aux prouesses technologiques ».

Que l’année 2020, vous apporte que de bonnes nouvelles comme elle en a apporté en 2019 dans le domaine du tourisme spatial.

Michel Messager - DR
Michel Messager - DR
Michel MESSAGER est directeur associé de Consul Tours, société de conseil travaillant pour une clientèle privée et institutionnelle dans les secteurs du tourisme.

Après avoir occupé les postes de Secrétaire Général du Tourisme Français, puis de Directeur Commercial de Touropa et Directeur du pôle tourisme du Groupe Verney , il rejoint en 1997 l’APST (Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme) en qualité de Secrétaire Général jusqu’à fin 2007, période à laquelle, encore jeune retraité, il décide de réactiver sa société de Conseils créée au début des années 90.

Nommé par le Ministre chargé du tourisme en 2005, puis en 2012, il siège au Conseil National du Tourisme en qualité de Président Délégué de la section économie touristique et fonde avec plusieurs personnalités du tourisme l’AFST (Association Française des Seniors du Tourisme) dont il assure la Présidence.

Il est l’auteur d’un livre sur le Tourisme Spatial publié à la documentation française et de plusieurs articles sur le sujet.

Il est considéré actuellement comme un des spécialistes en la matière. Il intervient fréquemment sur ce sujet à la radio et à la télévision, ainsi qu’au travers de conférences dans de nombreux pays, notamment au Canada où il réside quelques mois par an.

Lu 2105 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Juillet 2020 - 10:54 Groupe ADP : vers une réduction des effectifs ?





Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel