TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


Acquisitions : Marietton lorgne vers les OTA et les outils techno pour gagner en indépendance

l'interview Arnaud Abitbol au poste de vice-président exécutif en charge des acquisitions



En plus de ses fonctions de directeur des franchises du réseau Havas Voyages, Arnaud Abitbol a été nommé en fin d'année 2018 vice-président exécutif en charge des acquisitions de Mariettion Développement, l'occasion de faire le point sur les futurs rachats du groupe.


Rédigé par le Mardi 8 Janvier 2019

"Il va y avoir de nouvelles acquisitions en 2019. Nous regardons plusieurs dossiers dans le tour-operating, la distribution mais aussi la techno." - Photo Havas Voyages
"Il va y avoir de nouvelles acquisitions en 2019. Nous regardons plusieurs dossiers dans le tour-operating, la distribution mais aussi la techno." - Photo Havas Voyages
TourMaG.com - Comment s'est déroulée l'année au sein du groupe Marietton ?

Arnaud Abitbol :
2018 a été une bonne année dans l'ensemble malgré les grèves SNCF, Air France ou encore les gilets jaunes. Nous sommes en croissance. Cette croissance n'est pas à deux chiffres, mais l'année a été très belle.

Nous nous sommes renforcés sur la production, en veillant toujours à garder un certain équilibre entre nos TO "maison" et les autres tour-opérateurs pour lesquels nous avons des engagements à travers Havas Voyages et Selectour.

Nous n'avons pas vocation à devenir complètement intégré.

TourMaG.com - 2018 a été riche en acquisitions pour le groupe, quelle sera la tendance en 2019 ?

Arnaud Abitbol :
Il va y avoir de nouvelles acquisitions en 2019. Nous regardons plusieurs dossiers dans le tour-operating, la distribution mais aussi la techno.

Il y a des sujets en France, en Europe mais aussi en Amérique du Nord. Certares a identifié notre Groupe comme étant une tête de pont du secteur en Europe.

Dans un premier temps nous allons nous concentrer sur la France. L'industrie y est très fractionnée.

Il reste de nombreuses choses à faire pour que le secteur se professionnalise tout en restant très prudents car les marges sont limitées.

TourMaG.com - Les rachats dans la distribution et le tour-opérating, ce n'est pas nouveau pour Marietton, alors que sur la techno c'est un nouveau sujet pour vous ?

Arnaud Abitbol :
Les dossiers techno sont moins le domaine de mon frère, Laurent Abitbol. La règle dans les acquisitions est déjà d'acheter dans son domaine stratégique.

Toutefois, il faut que l'on arrive à se désintoxiquer de certains coûts et de certains fournisseurs. Nous sommes trop dépendants de la technologie.

Nous pourrions nous intéresser à des sociétés qui font du B2C mais aussi à des solutions B2B2C pour amener de nouveaux outils de vente en agences.

TourMaG.com - C'est à dire, Marietton pourrait-il mettre la main sur une OTA ?

Arnaud Abitbol :
Les clients de nos agences de voyages sont davantage des seniors que des millennials. Et les 15 - 25 ans ne comprennent pas le concept d'agences de voyages physique même si chez Marietton, elles fonctionnent bien et même de mieux en mieux.

Une OTA pourquoi pas ? Nous avons regardé des dossiers, après nous ne pouvons pas acheter n'importe qui, il y a une réalité économique. Il faut trouver les bons acteurs, et cela s'inscrit davantage dans un cadre européen que français.

En France, c'est souvent très cher et quand l'entreprise fonctionne bien, ce n'est pas à vendre.

Il faut vraiment un intérêt stratégique, avec des synergies pour le Groupe. Il ne faut pas trop se disperser non plus. En novembre dernier nous sommes allés très loin sur un dossier qui n'a finalement pas abouti. Nous nous sommes rendus que l'intégration dans le Groupe n'est pas si évidente...

TourMaG.com - Est ce que de nouveaux partenariats pourraient être initiés comme vous l'avez fait avec Solea en créant une joint-venture à 50 - 50 ?

Arnaud Abitbol :
Nous ne nous interdisons rien. Cela peut-être une manière de réaliser un deal. Tout est envisageable. Nous fonctionnons aux opportunités.

Notre stratégie est de pas être dépendants d'un fournisseur. Il n'est jamais bon d'avoir un fournisseur qui pèse trop lourd. Nous souhaitons que l'équilibre soit favorable.

TourMaG.com - Sur la partie distribution, où en êtes-vous du dossier Carrefour Voyages ?

Arnaud Abitbol :
Je ne peux rien vous dire. Rien n'est fait pour l'instant et Carrefour Voyages n'est pas officiellement à vendre...

TourMaG.com - Comment anticipez-vous l'année 2019 ?

Arnaud Abitbol :
Les prévisions sont bonnes, 2019 se présente bien. Sur le business travel, l'activité marche fort. Nous avons renforcé nos équipes commerciales chez Havas Voyages pour aller chercher les 87% de PME désintermédiées.

Le potentiel est énorme. Avec Ailleurs nous avons aussi gagné quelques grands comptes à plus de 20 M€.

Quant au loisir, la grande tendance est au sur-mesure. Globalement la demande est soutenue.

Marietton : une vision Européenne

Laurent Abitbol, président du groupe Marietton a annoncé chez nos confrères du quotidien Les Echos : « Il est indispensable d'avoir une dimension européenne voire mondiale ».

Il a par ailleurs précisé que le volume d'affaires serait de l'ordre de 1,3 milliard d'euros avec un excédent d'exploitation de 17 millions en 2018.

Le groupe Barceló serait en train de finaliser la vente d'Ávoris au fonds Certares, fonds d'investissement actionnaire à 49% de Marietton et à l'italien Lefevbre, selon la presse espagnole.

Ávoris est une société de tourisme à intégration verticale dont le modèle économique repose sur cinq domaines : distribution avec agences loisirs et business travel, tour-opérateur, transport aérien et agences réceptives.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 2902 fois

Notez



1.Posté par agvfan le 09/01/2019 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Les clients de nos agences de voyages sont davantage des seniors que des millennials. Et les 15 - 25 ans ne comprennent pas le concept d'agences de voyages physique " : ben oui, il serait peut-être temps de s'en occuper avant que les millenials ne deviennent seniors !!!

2.Posté par alain le 10/01/2019 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Il a par ailleurs précisé que le volume d'affaires serait de l'ordre de 1,3 milliard d'euros avec un excédent d'exploitation de 17 millions en 2018" soit un REX de 1,3% sur le volume...il ne faut pas qu'une des sociétés du Groupe Marietton s'enrhume...c'est tout le groupe qui fait un arrêt cardiaque...et je n'ose pas imaginer le taux d'endettement généré par toutes les acquisitions avec une rentabilité si faible.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Novembre 2019 - 16:06 Selectour Bleu Voyages s'associe à un influenceur

Mercredi 20 Novembre 2019 - 09:15 Thomas Cook France : verdict le jeudi 28 novembre 2019



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips