TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Affaire Switch : le Ceto prêt à monter au créneau !

d’autres producteurs menacés dans le Val de Marne



Jean-Pascal Siméon le patron de Switch échappera-t-il à la peine de prison pour publicité mensongère et tromperie, comme l’a requis le procureur du tribunal pénal du Val de Marne ? Le Ceto se dit surpris par la sévérité de la peine et envisage d’apporter tout le soutien nécessaire à son adhérent.


Rédigé par Geneviève Bieganowski le Lundi 25 Juin 2007

Que le voyagiste qui n’a pas été un jour condamné au pénal lève le doigt ! Pour René-Marc Chikli, le président du Ceto, les affaires de ce type sont malheureusement plutôt courantes. Et la plainte qui vise directement le chef d’entreprise est un épisode de la vie de manager dont on pourrait aisément se passer. Stress assuré…

Or, la loi Perben II a ouvert encore plus grand la possibilité d’avoir recours au procureur de la république.

Ce qui l’est moins dans l’affaire Switch, c’est que la requête du procureur inclut une peine de prison. En général, les condamnations se limitent à des amendes, même si ces dernières sont « toujours exagérées par rapport aux faits reprochés ».

Le président du Ceto, sans vouloir se prononcer sur le fond d’une affaire qu’il avoue mal connaître avec les 10 000 pièces portées au dossier, est prêt à mettre des forces dans la bataille pour apporter tout le soutien nécessaire à son adhérent.

Et ce, d’autant plus que d’autres producteurs domiciliés dans le Val de Marne seraient également menacés par une série de plaintes de consommateurs, ainsi que le laisse entendre Jean-Pascal Siméon.

Le rôle trouble de la DDCCRF dans les plaintes...

Parmi les reproches que les voyagistes font depuis longtemps à la DDCCRF, c’est le rôle plutôt trouble de l’organisme qui instruit les plaintes des consommateurs sans attaquer directement tout en poussant une association de consommateurs à porter les affaires devant un tribunal.

Dans le cas présent encore, Madame Diallo-Moreau du service des agences de voyages indique que la DGCCRF n’ a pas porté plainte et se retranche derrière une obligation de réserve alors qu‘un représentant de l’organisme était bien présent à l’audience…

Dans le même temps, le président du Ceto laisse entendre que la DGCCRF n’est pas totalement fermée à la discussion. Nombre de problèmes ont été ainsi réglés avant l‘étape du tribunal.

Ainsi, la plainte portant sur la qualification 5 étoiles d'hôtels présentés en brochure alors que la norme n'existe pas en France, ou encore l'affichage des prix TTC alors que les taxes de l'aérien sont variables pour certaines d'entre elles, se sont réglées dans le bureau de la direction générale de l’organisme.

Mais dans le cas de Switch, nul doute que la profession a intérêt à faire front commun.

LIRE : Menacé au pénal, Switch riposte et dénonce le rôle de la DGCCRF

Lu 6054 fois

Notez


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

28.Posté par rené le 06/11/2008 20:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne pense pas que la prison soit trop fort comme sanction , c'est amplement mérité et surtout c'est la loi.
je pense surtout que l'ensemble des voyagistes devrait agir car il est clair que jp simeon à bien terni ( voire plus ) l'image des voyages par internet . comme on dit , laver votre linge salle en famille et à mon avis karavel n'a vraiment pas fait une affaire .
pour ma part , tant que cette affaire ne sera pas terminé , vive la France ( c'est aussi pas mal )

27.Posté par simon goutay le 27/06/2007 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
vous voyez bien que le sujet est brulant... la longueur de ce forum et la qualité des propos le prouvent... alors pourquoi ne pas "avancer" ensembles, et arrêtons de fustiger les uns et ancenser les autres... la justice est saisie, elle tranchera, aprés on verra comment parler, et analyser... la situation nouvelle. MAis posons nous à travers cela les bonnes questions...
Voulons nous réguler la profession ou attendons nous que décrêts et lois nous l'imposent? Avons nous les bons outils pour répondre à la mutation du secteur? et à la deman,de du cleint....
SG

26.Posté par Agathe le 27/06/2007 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Peut être que vous Irène, êtes vous tombée sur une ou deux, voir trois personnes désagréables en appelant switch ? C est tout à fait possible, mais ne généralisons pas non plus ! Dans tous les secteurs d activités, il y a du personnel compétent et souriant et malheureusement un petit peu moins quelquefois. Et aprés tout, ce n est pas si dramatique, il faut dire aussi que les français ont un niveau d'éxigences trés élévé : soyons honnête...des prix aussi compétitif tél que La Rép Dom ou le Mexique à moins de 700 €. en tout inclus..Il ne faut pas rêver...vous n allez pas voyager sur le AIR FORCE ONE, loger dans un palace 18* et manger du caviar...
Le rapport qualité/prix reste trés correct et ce qui compte aprés tout c est de passer de super vacances. Si les gens ne passaient pas leur temps à éssayer de trouver les petits tracas durant leur voyage et un peu plus de temps à en profiter, tout irais mieux et pour pour tout le monde...Beaucoup de voyageurs sont toujours à l affût de la faille et à force de chercher , on finit par trouver quelquechose ! Forcément, en plus on peut se faire rembourser ! ( ou au moins un quémander un geste co ) . Croyez moi, je n ai aucun interêt à défendre Switch !Mais tout n est pas blanc ou noir, mais plutôt gris !

25.Posté par simon goutay le 27/06/2007 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Réponse à Loulette,

Je ne prétends qu’il faille jeter et mettre tout le monde dans la fosse aux lions, le problème est là vous le dite vous même doit on laisser partir des « clients » sur des zones à risques » , ce sujet je le travaille depuis des années, et je n’ai pas LA réponse, mais ce que je peux vous assurer c’est que VOUS devez vous protéger des effets de cette vente, car si un pax a le moindre problème direct ou indirect c’est vers vous qu’i va venir, et il faudra alors déployer toute une stratégie pour vous défendre, je vais passer sur le fait que pour la justice le consommateur est jugé comme irresponsable face à un professionnel et que c’est ce dernier qui devra assumer cette charge…mais il faut que dans votre démarche de vente vous ayez les outils pour informer le client, cette information (selon la loi ) doit être « honnête et objective »… Avez vous les outils techniques pour le faire ? Non, avez vous la formation pour… Oui sur le commercial, non sur l’analyse… Voilà de outils que je souhaite voir évoluer… cela n’empêchera aucunement la vente du séjour, mais l’information c’est vous qui l’avez, c’est vous qui la maîtrisez…
Le client va chercher ailleurs ce que l’AGV ne lui donne pas ou partiellement, il surfe sur le net à la recherche des infos et il pique tout et n’importe quoi… et cela va lui servir d’arguments en cas de problème…

Pourquoi pas se rapprocher de Monsieur Courbet, ou d’autres entités… l’APS le fait très bien d’ailleurs. Cela fait il avancer les choses… ?

Tous les secteurs ont des pb d’après vente… et tous ont trouvé LA solution , enfin leur solution … « échange , ou remboursement »…. Mais aussi procédures devant les tribunaux compétents… et aux torts des professionnels…

Je suis bien placé pour savoir que le secteur à évolué, mais le client aussi… et que pour motiver les vendeurs il faudrait aussi mieux les payer, et non pas les forcer à faire du chiffre.. revoir les commissionnements, les formations permanentes, peut être moins de conventions à l’autre bout du monde dans lesquelles on travaille soit disant… mais pas plus de 1 à 2 heures /jours.. le reste étant réservé aux visites, et soirées de galas… (mais là je suis peut être mauvaise langue ? oui je le suis ;-))) … ), il y a des solutions ….
Cordialement
SG

24.Posté par simon goutay le 27/06/2007 09:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Monsieur Siméon, j’apprécie votre sens des responsabilité, et tout comme vous je suis un passionné et du tourisme et de l’aviation, nous avons donc des points communs, et comme toute personne passionnée nous sommes tous « polémiques » un petit peu sur les bords, tout en se respectant mutuellement.
Il faut faire bouger les choses, oui c’est urgent, indispensable et profitable.
Il faut aussi ne pas avoir la langue de bois, être humble et se remettre en cause, cela peut faire mal, c’est certainement dur à entendre, mais nécessaire.

Regardons autour de nous et reprenons les choses basiques… le B A BA du métier. Que voulons faire exactement ? Donner au maximum de personnes la possibilité de voyager, et comme le dit Monsieur Boudot « vendre du rêve »…

Donc à partir de là on n’a plus le droit d’être « mauvais ».
Ok pour une entité qui va gérer les réclamations, faire un tri, résoudre sous 48h ou 15 jours certains problèmes.. mais qui autour de la table ? Association de conso, professionnels , agences, TO , qui va « arbitrer » ? d’ou vont venir les fonds ? car qui dit résoudre les problèmes dit « remettre quelque chose « aux plaignants… On doit garantir alors que cette commission ne soit pas « juge » et partie ».
Dans le cas ou le litige serait plus grave… cette commission devrait transmettre le dossier à une autre disons « juridiction » laquelle ? et pour quelle suite ?

Ce n’est pas simple à mettre en place… mais faisable il suffit de quelques ingrédients les fonds et les volontaires, neutres, impartiaux, et voulant avancer. Bien entendu il faut un organisme légitime pour chapeauter le tout qui ne soit ni un syndicat ou assimilé ou autre entité pouvant être « corporatiste », vraiment des personnes « neutres » de tout.

Il faut se doter d’outils répondants aux dispositions et ne pas finasser avec, car en face nous avons des clients c’est à dire des hommes et des femmes (avec enfants) qui rêvent » sur les produits proposés… donc il faut être au Top du Top.
Et je crois qu’il faut prendre à la base les formations dés les écoles de tourisme, proposer des formations permanentes annuelles, de remise à niveau, parler aussi du retour d’expérience voyageurs, gestion de crise, (la vraie pas celle pour faire bien devant la presse ou les Tévés).

Il existe des outils tant de formation, que d’informations mais il faut aussi la volonté d’avancer .
Il y bien des choses à faire… pourquoi pas moi je dis chiche « osons » - ;))) et avancçons ... à votre dispo.

SG

23.Posté par irene le 27/06/2007 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
oh !! comment dire Agathe que nous sommes bien renseignés par le service client ?? Dire que Septembre est la meilleure saison pour partir en Asie, parler de tropique du canard pour Fuerteventura, ne rien comprendre au décalage horaires etc ...
Ils sont joignables, oui c'est sûr, mais alors surtout ne me parlez pas de bon renseignements. Ce n'est pas compliqué, vous renvoyez votre bon de commande signé et ensuite, ils ne vous répondent plus vraiment avec le même enthousiasme qu'avant, vous baladent d'un service à l'autre histoire de ne pas perdre du temps avec un client qui a déjà acheté. Ce sont ces méthodes que nous devons combattre.
Pour répondre à Christophe, que les fournisseurs soient triés sur le volet ... hum, c'était il y a quelques années en arrière. Quand on ne paye plus ses fournisseurs, qu'ils menacent de ne pas accepter les clients qui sont déjà dans l'avion, si c'est ça le professionnalisme !!
Les gens sont envoyés sur place, normal, on appelle ça un éductour et c'est pour mieux vendre !

22.Posté par Agathe le 27/06/2007 00:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je voulais ajouter que la qualité du service clientele chez switch reste exceptionnel, joignable 24h/24, les clients sont trés bien accueillis et bien renseignés. Je trouve que les descriptifs sont réels et surtout le gros point fort de switch : le prix. Je pense que le client est trop exigeant par rapport au tarif. Il faut savoir faire la part des choses, toutes les destinations sont accessibles à la classe moyenne et grâce aux TO comme switch ! Soyons réaliste, il éxiste aussi des consommateurs abusifs et resteront des éternels insatisfaits ! Voilà, quand on es pas content, on le crie haut et fort, mais de temps à autre, dire aussi qu on est satisfait, ne fais pas de mal !!

21.Posté par Agathe le 27/06/2007 00:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis en partie d'accord avec Christophe, il est vrai que JPS est un homme dur mais dans le fond trés juste. Il est aussi perfectionniste mais malheureuresement il ne peut pas tous maitriser et est souvent mal entourer, ce qui parfois lui coute cher. Comme dans tous les domaines, tous les clients ne peuvent pas être satisfaits à 100%. Pous avoir voyager avec switch à plusieurs reprises, je trouve que se sont de bons produits. Ce message est un message de soutien et je pense que JPS est un gagnant et le saura toujours.

Bon courage !!!

SIGNE : AGATHE

20.Posté par BOUDOT Christophe le 26/06/2007 22:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons un privilège que peu de professions sont amenées à avoir :
VENDRE DU REVE...
qui dans une immense majorité devient REALITE pour le client.
Je peux vous parler de Switch car j'y ai travaillé à un à poste à responsabilités.
Switch est un TO qui ne fait pas appel à un call center dans un autre pays que la France, qui forme de manière exemplaire ses vendeurs bien sur sur les techniques de vente mais SURTOUT SUR LES PRODUITS proposés.
D'énormes moyens sont mis en oeuvre pour cela afin qu'il n'y ai aucun quiprocoet que le client puisse vivre son rêve.
La philosophie de Switch et de Jps à toujours été la suivante : On peut plaisanter mais pas avec les vaccances de nos clients.
Les partenaires et fournisseurs de Switch sont triés sur le volet, des gens sont envoyés sur place, Jps lui même fait le voyage de manière inopiné et en client mystère.
Jps et toutes ses équipes sont des gens d'un professionnalisme exemplaire comme la majorité du tourisme français.
Ayant pour ma part quitté le monde du tourisme j'envoi tout mon soutien et ma solidarité à Jean Pascal et à Switch.
Enfi pour conclure à toutes les personnes qui pourraient penser ce message non objectif, notre collaboration ne c'est pas trés bien finie mais on peut critiquer un homme mais quand le succés est au rendez vous-on ne peut que saluer et respecter son travail et ce qu'est le concept et le TO Switch.

19.Posté par J.P.Siméon le 26/06/2007 20:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je pense que vous avez tort, VAUCY, de vouloir "switcher" (j'apprécie) les déclarations de simon goutay.
D'abord, nous sommes sur un forum et chacun a le droit de s'exprimer, même s'il n'est pas d'accord avec moi :=))
Mais de plus, si j'expurge les aspects légèrement polémiques, ce que dit simon est empreint de bon sens.
Si la profession veut se protéger, elle doit s'autoréguler et s'organiser.
Nos instances y travaillent, voir l'APS.
J'ai toujours parlé de l'utilité d'une commission paritaire, habilitée à trancher les litiges clients / agences qui serait à la lumière des différents dossiers en mesure de faire des recommandations aux entreprises concernées. Celles ci pourraient en débattre et les suivre pour le plus grand bien du consommateur, ou décider de ne pas le faire, à leurs risques et périls.
Cela serait surement plus profitable pour toute les parties qu'une simple appréciation de la dgccrf (qui devrait être membre de cette commission), qui sanctionne sans toujours comprendre la réalité des problèmes.
Quand je dis la dgccrf, je ne met pas en cause l'ensemble de l'institution.
je suis conscient que la peur du gendarme est le commencement de la sagesse, mais une majorité de gendarmes font honneur à leur profession en essayant de ne pas être des caricatures avec le baton à la main et essaient d'aider et de faire de la prévention. Il faudrait plus d'honorables gendarmes à la dgccrf :=)).
C'est peut être parce que les gendarmes, eux, sont sur le terrain, s'impliquent au péril de leur vie, travaillent parfois 70 heures par semaine (comme des chefs d'entreprise) et sont conscients des réalités.

18.Posté par Loulette le 26/06/2007 19:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oui Monsieur GOUTAY, les choses vont changés ! Oui il faut + de lois pour protéger le pauvre consommateur de ces MOV (méchants organisateurs de voyage) qui s'en mettent plein les poches et qui profitent de la naiveté des conso-nonacteur qui pense que voyager peut être à 150% prévisible. Et puis pendant qu'on y est, on devrait interdire les destinations à risque (catastrophe naturelles, terrorisme, possibilités d'épidémies) On ne devrait pas pouvoir acheter un voyage aux Caraibes l'été, on ne devrait pas aller en Asie avec ce qui pourrait se passer, à l'est ou en Italie, pensez donc avec la mafia on sait jamais. Même un concert de Johnny au stade de France peut être risqué.... Et puis finalement, on a plus besoin des agences de voyages, z'ont qu'à se reconvertir avec toutes les richesses qu'ils ont dû accumuler, leurs comptes en Suisse est plein à craquer. OUI Monsieur Goutay, vous devriez vous associer à Monsieur Courbet pour dénoncer et proposer des solutions. Mais pitié Monsieur Goutay comprenez bien que le monde a changé depuis 1970. Il y a plus de voyageurs, plus de vols, plus de voyages et donc plus de litiges. Connaissez vous un secteur qui ne connait aucun problème d'après vente ? Faudrait il demander des certificats de voyageurs aux clients ? Faudrait il leur rappeler que partout n'est pas comme ici ? que partout ne parle Français ? et que partout n'est pas accessible à 300 euros ?

17.Posté par VAUCY le 26/06/2007 18:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme dans ''qui veux gagner des millions'', je propose que l'on switch les délires verbaux de monsieur Goutay.

16.Posté par simon goutay le 26/06/2007 18:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
réponse à JP, siméon.

je ne mets aucunement en doute le sérieux et l'honneté de quiconque, tout le monde sait et connait cette entité... On se laisse toujours déborder par sa passion, mille excuses si mes propos ont laisser paraître un doute sur le professionalisme du TO en question. Le site, en question dont j'ai volontairment caché le nom n'est qu'un exemple réél ne concerne pas votre entité, mais il existe... et d'autres encore, je voulais apporter une réponse à une interpellation précédente... ce qui démontre bien qu'il y a des TO sérieux et d'autres moins...
Autre exemple dû à l'actualité... Carrefour est condamné à verser 2M€ d'amende pour publicité mensongére... mais chacun aura le loisir de voir les actualités ce soir, et de bien écouter les commentaires des uns et des autres... on y trouvera beaucoup de points communs...
MAintenant pour répondre à Valérie, mes propos ne sont pas d'attaquer Pierre PAul ou JAcques... c'est de dire que dans notre milieu il y a UN probléme, et que c'est à nous de faire avancer les choses... avant qu'elles ne soient imposées...
Charm El Cheick .. pas de rappport ? je suis étonné de ce propos , cet accident est la partie visible de l'iceberg.. tant que nous sommes dans la partie hébergment , nourriture comparativement c'est anecdotique...la Loi de 92 tout le monde connait... ainsi que la loi de MArs 2006.. Savoir si AF est JAR 145 c'est à vous de me le dire, vous devriez le savoir? A quoi correspond le label JAR 145? qui est concerné? que cela représente t il ? Je n'ai jamais tenu de tels propos sur Switch, il ne faut pas me faire dire ce que je n'ai pas dit.. je maintients il y a un manque de professionalisme chez certains... et si 80 % des clients sont globalement satisfaits 20% ne le sont pas et c'est de celà dont il s'agit.
Comment expliquer toutes les affaires des derniéres années ? Peut être une affaire de médias qui n'ont rien à se mettre sous la dent? Comment appeler les choses quand 3000 passagers et plus restent bloqués à l'étranger? ce n'est pas un fait exceptionnel , c'est un probléme récurant... non?
je trouve que c'est un peu court en disant que ceux qui n'ont pas les moyens de voyagers aillent faire du camping, quand on veut "démocratiser" un secteur il faut aussi assumer les conséquences , et puis chouette si seuls les plus aisés pourront voyager... mais attention les pires ne sont ceux que l'on pense... Je ne fais pas mes choux gras de ce qui arrive à Monsieur JP Siméon, en aucun cas je ne me le permettrais mais faut il pour autant cirer les pompes et crier à l'injustice? Non je crois qu'il faut au contraire rebondir sur cet événement et chercher à comprendre pourquoi et surtout comment remédier au probléme et soutneir les professionnels pour cela il faut aussi avoir l'humilité de reconnaitre les défauts de notre systéme. >Et je le maintiens il vaut quer nous en soyons la cheville ouvriére +tôt que de nous voir imposer les choses Non?

SG

15.Posté par valérie CABANEL le 26/06/2007 17:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis d'accord avec JP Siméon sur le fait que la DGCCRF semble chercher à faire un exemple, et encore plus avec le CETO lorsqu'il dit que la profession doit faire front commun.
Lorsqu'il devient beaucoup plus rentable de médiatiser en "prime time" les risques que l'on encourt en achetant des voyages que de vendre ces mêmes voyages, la donne est faussée. Toute personne effectuant ne serait-ce qu'un séjour par an voyage en compagnie du spectre de l'arnaque et de la carotte du dédommagement. C'est inclus dans le package : "ils" l'ont dit à la télé...
Switch a fait bougé le monde de l'out-going en France. JP Siméon a été le premier à démocratiser la République Dominicaine en all inclusive et est le seul à donner l'opportunité au plus grand nombre, c'est à dire à ceux qui ne pouvaient s'offrir que la Tunisie ou les Baléares, de découvrir l'île Moustique (entre autres merveilles insulaires réservées aux super nantis) à bord d'un splendide catamaran. J'ai bien dit splendide, croyez-moi si vous n'y avez pas gouté ! C'est vrai que sur un bateau, si on ne prend pas quelques précautions, les toilettes se bouchent : c'est pourtant bien expliqué à bord et c'est pas parce qu'on a "payé" qu'on peut faire n'importe quoi et râler après... Et des toilettes, il y en a en moyenne 4 à bord : on s'arrange, c'est les vacances. Mais à la télé, 'ils" ont dit qu'on pouvait se faire rembourser si quelque chose ne fonctionnait pas !
M. Goutay, que je ne connais pas, semble faire ses choux gras de l'injustice qui est faite à Switch. J'ai beau relire ses commentaires, je ne comprends pas le rapport qu'il y a entre l'accident de Sharm et les délogements ou autres inconvénients mineurs subit par les clients de Switch. Cette façon de donner dans le pathétique m'agace, même si j'ai beaucoup de compassion pour les familles victimes de cet accident, tout autant que pour les victimes du Concorde, du reste (Rassurez moi, Air France est bien JAR 145 ?).
M. Goutay se permet de dire que Switch ne donne pas le nom de la compagnie aérienne ! Mais qu'il aille consulter le site et constater de visu qu'il calomnie. Est-ce utile d'en rajouter ? Entre professionnels, ce n'est vraiment pas fair-play.
Ce qui m'amène à terminer sur le mot "professionnel" (et dérivés), employé à tour de bras dans tous les commentaires. L'on s'insurge contre le manque de professionnalisme dans le tourisme. Est-ce à dire que Switch ou son patron ne seraient pas "professionnels" ? En vertu de quoi ? Qu'on le dise précisément !
Maintenant, si être "professionnel" dans le voyage, c'est s'entretenir pendant 2 heures en buvant le café avec son client, choisir avec lui chacun de ses hôtels (après les avoir soi même visités, bien sûr), réfléchir sur la marque de sa voiture de location et faire sa pré-attribution de sièges d'avion, cela revient à dire qu'on est professionnel qu'à partir du moment où l'on ne vend QUE du voyage haut-de-gamme. Souhaite-t'on revenir 30 ans en arrière et renouer avec les marges à 40 % ? C'était le bon temps... et tant pis pour ceux qui n'ont pas les moyens, qu'ils aillent faire du camping.



14.Posté par J.P.Siméon le 26/06/2007 16:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je rappelle comme Marie, que les compagnies aériennes concernées figurent bien sur nos sites, sur nos offres et nos contrats de voyage.
Je signale à Simon que nous ne faisons aucune référence de type JAR qui n'auraient aucun intéret pour les clients qui n'en connaissent pas le sens.
Et je rappelle :
* que je n'ai jamais affrèté de compagnie mise en cause par les autorités,
* que mes 3 principaux fournisseurs aériens sont Corsair, Air France et XL qui me paraissent irréprochables
* que les déclarations de simon, n° 11 ne concenent pas Switch
* que constatant que mes clients courraient des risques au vénézuela, j'ai annulé une chaine de vols et rapatrié tous mes passagers en envoyant 2 vols à vide alors que la plaisanterie me coutait 1, 5 millions d'€, ce qui d'ailleurs fait partie des dossiers qui m'amènent devant le tribunal
et pour finir que je met au défi quiconque de trouver une seule photo sur mes sites qui ne soit pas conforme à la réalité.
quand à Irène qui parait si bien connaitre l'entreprise, combien de TO enregistrent la totalité des conversations, afin de pouvoir sanctionner un éventuel vendeur qui dirait un seul mot faux au client ?
Une anecdote : voici 3 ans, nos équipages de catamarans nous ont fait remonter 18 réclamations en 3 mois sur des clients qui prétendaient qu'on leur avait dit ceci ou cela.
Ecoute des enregistrements, transmis aux équipages, aucune des réclamations des clients ne correspondait à la réalité du discours du vendeur.
la plus drôle ? le conseiller voyage leur aurait affirmé qu'il y avait une piscine et un casinos sur le catamaran de 15 metres, or nous ne vendions même pas de croisière paquebot, le client s'était trompé de tour opérateur.

Je remercie à nouveau les nombreux membres de la profession qui m'ont témoigné leur soutien.
Ces moments sont difficiles, mais un professionnel se doit de faire face et les nombreux témoignages de sympathie aident à assumer.

13.Posté par simon goutay le 26/06/2007 15:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà) un type d'annonce "publicité mensongére et un peiti peu abusif??? " ATTENTION : Le transport aérien est soumis à des impératifs d’exploitation et de sécurité qui peuvent causer des retards indépendants de la volonté de ........ Nous vous conseillons de prévoir des temps de connexions suffisants pour vos correspondances éventuelles, ainsi que d’éviter tout engagement le jour même et le lendemain de vos voyages aller
- départ Paris: AMC, Air Med, Air Cairo, Aiglazur
- départ province: Air Lotus, Air Mediterranée, Hello (ou autre compagnie Jarops)

Donc il est clairement dit que pour un séjour de 7 jours il faut que le client bloque 2 jours en plus pour répondre aux aléas du voyage...
second point les Cies aériennes citées ne peuvent pas toutes être JAR OPS.. cette appelation est excmusivement réservée aux Cies de l'Union Européenne + les trois de L'ALE (Suisse/Monaco et islande). AMC /Air CAiro /Air Lotus Hello sont hors UE.... donc ne peuvent prétendre à se dire JAA Ou JAR Ops. Par ailleurs parmis les vendeurs d'agence qui pourrait expliquer à brûle pourpoint ce que JAA veut dire, quelle différence enrtre JAA , JAR 145 JAR OPS quels sont les domaines couverts apr ces mots, etc...

Là je suis désolé le TO qui met en ligne ce type d'info est dans le cadre de la publicité mensongére... et que pense le client qui lui s'y connait un peu dans ce domaine..
SG

12.Posté par simon goutay le 26/06/2007 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Iréne, ^d'aller un peu dans mon sens.. Quant à MArie je suis prêt à l'accueillir au sein de notre groupement pour qu'elle puisse juger d'elle même... aprés elle pourra parler en tout légitimité, et en pleine connaissance. Mes propos ne sont ^pas d'attaquer SWICH, bien au contraire, mais de aire un état des lieux clairs net et précis mais surtout honnête. La profession du tourisme et des services associés souffrent du manque de professionnalisme et de rigueur, ce qui ne veut pas dire que le milieu est malhonnête... MAIs constat est de dire que oui il faut se bouger, oui il faut se remttre en cause, oui il y a de bonnes choses, mais oui il il y en de moins bonnes, oui 80% des clients sont satisfaits, non nous ne sommes pas à la hauteur des attentees, ...

Marie je vous invite début Juillet à rencontrer les familles des victimes des derniers crash qui ont endeuillés toutes la communauté, je voudrais que vous puissiez les regarsder au fond des yeux et de leur dire que tout est rose dans notre milieu et qui'l n'y a que des mauvais coucheurs qui cherchent des poux aux bons T/O, je voudarais aussi que vous puissiez expliqer à cette grand mére pourquoi elle a perdu 11 membres de sa famille, pourquoi ce jour là on a changé 7 fois d'opérateur aérien, pour quels rééls motifs... Vous voyez MArie, il faut aller au bout du bout pour tout... et je ne fais surtout pas parti de ceux qui dégaine plus vite que leur ombre...sur tout se qui bouge...
Dans notre milieu on a pas le droit d'être amateur, on se doit d'être des vrais pro... Attendez la rentrée et on verra le sort réservé aus agences impliquées dans les derniéres affaires, on verra de combien nos assurances vont augmenter.. on verra ce que les politiques demanderont pour "assainir" le secteur, si nous on ne bouge pas avant.

Faut il en venir à 5 TO majeurs et 50% d'agence en moins comme le demande certains?? ?
N'y voyez aucun sorte d'agressivité .. je vous donne mon avis et mon opinion... le reste vous appartient, si vous êtes heureuse de travailler ainsi avec cette épée au dessus de votre tête...
Avec tout ma sincére amitié.
SG

11.Posté par Irene le 26/06/2007 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On commence à tout mélanger ... Oui beaucoup de personnes reviennent ravies mais combien ont eu des vacances gâchées car elles n'ont pas eu les bons renseignements, ont été poussées par des vendeurs non pas de voyages mais des commerciaux qui ne voient que leur CA et leur primes ?? Mentir pour forcer une vente, hôtel non adapté à la typologie de la famille, rappeller les clients qui ont signés sur une destination ou un hôtel pour leur proposer, plutôt forcer à prendre autre chose ... C'est malheureusement des pratiques courantes dans cette entreprise. Ce sont ces lamentables techniques de ventes qui doivent être combattues pour l'image des TO et du tourisme. Il faut sortir le loup de la bergerie...

10.Posté par Marie le 26/06/2007 14:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JAMAIS...eu de condamnation à tort, cela reste à voir (vous avez une connaissance exacte de tous les dossiers qui ont été instruit depuis que le tourisme existe???!!!)

de plus, si les dossiers instruits sont aussi solides que vos propos "Par ailleurs poourquoi SWICH ne mentionne t il pas les Cies aviation partenaires??? C'est pourtant obligatoire?" : elles sont mentionnées, et en ligne, et sur les confirmations envoyées au client.

le secteur se fait peut-être une concurrence terrible (semblable en cela à n'importe quel secteur économique!), mais quel dommage de voir certains membres tout prêts à jeter la pierre plus vite que les clients eux-mêmes...

9.Posté par moricio07 le 26/06/2007 13:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
JP Siméon donne la chance à toutes les catégories sociales de pouvoir s'offrir des vacances à des prix défiants toute concurrence. C'est dommage que toutes ses personnes cherchent à le discréditer. Ormis les centaines de personnes qui l'accusent, il ne faut pas oublier que beaucoup d'autres personnes sont très satisfait de ce TO. C'est important de le souligner. Vous savez très bien qu'il est déjà arrivé que le tribunal condamne à tort et reconnait sont erreur plutard. Malheureusement le mal est déjà fait.

Jean Pacale SIMEON, sachez qu'on est beaucoup à vous soutenir.


1 2

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips