TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Aides aux agences : Jean-Pierre Mas remonte au créneau dès lundi à Bercy

Les Entreprises du Voyage vont formuler plusieurs demandes



Jean-Pierre Mas, Président des Entreprises du Voyage formulera une série de demandes dès lundi 6 décembre 2021 à Bercy pour obtenir des aides pour les agences de voyages et opérateurs de voyage et de séjours pour faire face à la baisse d'activité.


Rédigé par le Samedi 4 Décembre 2021

Jean-Pierre Mas a rendez-vous dès lundi à Bercy pour formuler plusieurs demandes pour continuer à soutenir le secteur des agences et tour-opérateurs - Photo JDL
Jean-Pierre Mas a rendez-vous dès lundi à Bercy pour formuler plusieurs demandes pour continuer à soutenir le secteur des agences et tour-opérateurs - Photo JDL
A l’occasion du Congrès Selectour qui se tient actuellement à Hammamet en Tunisie, Jean-Pierre Mas, Président des Entreprises du Voyage est revenu sur les décisions prises par le gouvernement français et le passage en rouge écarlate de 7 pays d’Afrique Australe et de l’Ile Maurice.

« Je suis affolé par les décisions prises par le gouvernement français. Le principe de précaution est poussé à l’extrême et pour le moins déraisonnable. Je me pose la question : comment peut-on avoir confiance en des personnes qui prennent de telles décisions ?

Aujourd’hui prétendre protéger la France en interdisant l’accès à l’Ile Maurice sans qu’il n’y ait aucune concertation européenne et alors que l’Ile Maurice c’est 3 vols par jour soit 1200 passagers par jour et que les frontières sont poreuses et que si on souhaite partir vers la destination on peut partir de Zurich, de Munich, d’Amsterdam et passer par Istanbul ou Dubai…
» a déclaré Jean-Pierre Mas.

Des décisions qui viennent perturber grandement l’activité des agences de voyages. Une série de demandes sera formulée dès lundi 6 décembre à Bercy par les Entreprises du Voyage.

A cette occasion, le syndicat demandera de relever les plafonds de 1,8M€ à 2,3 M€ du fonds de solidarités et du FNE, et relever également de 10 M€ à 12 M€ le plafond pour les exonérations des charges fixes.

Autres requêtes : le report des charges sociales arriérés (URSAFF), la prise en charge du chômage partiel à 100% pour les entreprises qui ont moins de 20% d’activité par rapport à 2019 soit prolongé et porté à moins 30% d’activité.

A propos de l’APLD, Jean-Pierre Mas rappelle que « ceux qui auraient oublié de faire un dossier de demande de l’APLD, il est impératif de le faire ce serait suicidaire pour vos entreprises ».

Les EDV vont demander la prise en charge des charges fixes (pertes d’exploitation) qui était prévue jusqu’à fin octobre de la prolonger en novembre et décembre « et plus si nécessaires ».

Et le syndicat va demander enfin, b[le rétablissement du fonds de solidarité dans les principes dans lequel il était au cours de l’été.
]b
« Nous ne lâcherons rien, nous sommes déterminés » a conclu le président des Entreprises du voyage.

Lu 4884 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par BALADI le 04/12/2021 14:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« Le toulousain bondissant »
Un vrai «boss »sur tous les fronts !
Il y avait longtemps que la profession le savait : aujourd’hui elle en a une nouvelle preuve dans les épreuves qu’elle traverse.
JP M est tenace malgré son air de « pas y toucher »
Après ses heureuses et discrètes interventions pour la survie de l’APST, le voilà à nouveau sur le chantier des aides encore indispensables pour la survie des agences de voyages.
…Cent fois sur le métier remettez « votre courage »….
baladi

2.Posté par Conseillère voyages lambda le 06/12/2021 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à toutes et tous,
M. Mas semble oublier que tout résidant français, s'il pourrait voyager via des aéroports hors de France à destination de Maurice, ne serait plus couvert par l'assurance Covid 19 obligatoire pour cette destination. Toutes les assurances ont dans leurs conditions générales une exclusiin dès lors que l'Etat français interdit les voyages sur cette destination.

3.Posté par Jean-Pierre Mas le 06/12/2021 20:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Madame la conseillère Lambda.
Si vous éprouvez des difficultés pour fournir l'assurance Covid1ç à vos clients qui partent pour Maurice d'un aéroport hors de France, je vous invite à vous rapprocher de Présence Assistance Tourisme, partenaire des Edv qui m'a confirmé assurer ce type de prestations.

4.Posté par Ludovic ulys le 07/12/2021 13:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le job est fait depuis mars 2020. Rien a dire …
Aussi comme en AGV tout est à refaire sans cesse .
Plus que l ouverture ou pas des frontières : c est la morosité et l anxiété du client qui fait le business.
Desormais les devis ne se valident pas, les BAV ne se reportent plus mais sont quasi tous en demande de remboursement .
Le PGE complémentaire validé par BPI sont refusés par les banques .
Certains prestataires tardent aux remboursements .
Tout cela impose bcp de travail ( quid de la déclaration du temps partiel qui l a aussi s accepte de plus en plus difficilement !!? ) .
Une chose est positive : notre situation catastrophique indiscutable et les perspectives du tourisme ( de tout temps l Homme a voyagé )
A ce jour, Bon ou mauvais gestionnaire, on nous demande d être magicien ! Faut il disparaître ?

5.Posté par MARELLYN AMSELEM le 09/12/2021 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour

depuis le début de la crise nous essayons de tenir oui nous avons eu les aides qui nous ont permis de tenir et
nous avons cru a une reprise de octobre et novembre et décembre nous devons tous annuler d ou tous les frais sont a régler d ou la trésorerie n est plus la
ce n est pas possible
nous n avons jamais et pris en considérations des problèmes que les agences subissent
perte de chiffre d affaire de plus de 80 % mais on ne fait attention qu au restaurent aux hotels et maintenant aux boites de nuits
franchement c est honteux c est la mort des agence de voyages a petit feux
et la mise aux chomage de milliers de personnes car personne ne nous ecoute
c est la morosité et l anxiété du client qui fait le business.
notre situation catastrophique indiscutable

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus





































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias