TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Air France, une “danseuse” qui vit au dessus de nos moyens...

L'Editorial de Jean da Luz (podcast à télécharger bas de page)



Malgré le milliard d’euros, remis au pot par l’Etat la semaine dernière, Air France n’est pas tirée d’affaire. L’acharnement thérapeutique et les énormes moyens consacrés par les Pouvoirs publics à sauver une compagnie qui a raté le virage de la productivité et de la compétitivité, posent problème à l’heure du défi environnemental et du réchauffement climatique.


Rédigé par le Dimanche 11 Avril 2021

Empêtrée dans ses problématiques socio-syndicales, dans ses rachats hasardeux (Hop!) et dans ses initiatives (Joon) malheureuses pour concurrencer ses challengers, Air France n’a pas su (pu ?) prendre le virage du low cost. /crédit DepositPhoto
Empêtrée dans ses problématiques socio-syndicales, dans ses rachats hasardeux (Hop!) et dans ses initiatives (Joon) malheureuses pour concurrencer ses challengers, Air France n’a pas su (pu ?) prendre le virage du low cost. /crédit DepositPhoto
La pandémie a accéléré l’urgence et le besoin de réfléchir en profondeur au transport aérien mondial, et à sa place dans notre société.

Déjà sérieusement étrillé par le “Flygskam”, traduit par la “honte de prendre l’avion”, ce moyen de transport suscite de plus en plus d’interrogations, de par son impact sur l’environnement.

Selon diverses estimations, depuis le début des années 2000, l’avion est responsable de 2 % environ des émissions mondiales de CO2. Mais son impact serait de 5% sur le réchauffement climatique, si l’on prend en compte l’ensemble des gaz à effet de serre, émis.

Or, selon les prévisionnistes, les 4 milliards de passagers recensés dans le monde en 2018, devraient doubler d’ici la fin des années 2020.

Mais ça c’était avant… avant la pandémie. Depuis que la covid-19 a grippé et scotché sur le tarmac les appareils, on sait que le secteur n’envisage pas, dans le meilleurs des cas, de revenir à la “normale” avant 2024.

Mais la vraie question n’est pas là… a-t-on vraiment envie que les choses redeviennent comme elles étaient ?

Poser la question c’est y répondre. Il n’est bien entendu pas question d’envisager la suppression de ce moyen de transport.

D’abord parce qu’il est absolument nécessaire, faute d’alternative, d’autre part parce que les enjeux économiques et sociaux qu’il représente, sont colossaux.

Ne parlons même pas de l’industrie touristique, qui n’existerait pas sans avions pour faire partir les clients, aux quatre coins du monde.

Une ligne Paris-Marseille est-ce vraiment indispensable ?

En revanche, on peut rendre ce moyen de transport plus vertueux.

D’abord en améliorant en permanence l’environnement technique (matériaux, carburant, process, maintenance…) puis en réfléchissant aux moyens de substitution systématique, dès que les temps de trajet avantagent d’autres moyens de transport moins polluants.

Par exemple, est-il vraiment indispensable de maintenir une ligne Paris-Marseille, alors qu’on sait pertinemment qu’en point à point, le gain de temps de l’avion par rapport au TGV est quasi nul ?

Voire même négatif quand les périphériques parisiens sont saturés ?

En contrepartie de sa contribution financière (7 milliards) de l’année dernière, Bruno Lemaire, ministre de l’Economie, a exigé d’Air France deux chose : Des efforts accrus en matière d’environnement et aussi que soient abandonnés les trajets inférieurs à 2h30, lorsque le train est compétitif.

En effet, l'avion émet jusqu’à 70 fois plus de gaz à effet de serre que le TGV. Mais pourquoi 2h30 et pas 3h ou 3h30 ?

La Convention citoyenne avait même proposé d’aller jusqu’à 4 h, si le même trajet en train, inférieur à quatre heures, était disponible.

Au total, 18 lignes dans l’Hexagone étaient concernées, dont Paris-Marseille et Paris-Bordeaux, ce qui aurait permis une baisse significative des émissions de carbone, de 12,5%.

Un tournant majeur pour l’environnement, devenu une mesurette...

Or, le texte voté samedi dernier par les députés ne l’a pas retenu. De ce fait, ce qui était présenté comme un tournant majeur pour l’environnement, est devenu une simple mesurette.

Personne n’est dupe : ce délai horaire a été calculé pour ne pas obérer la manne financière, que représentent quelques radiales vitales pour la compagnie tricolore, en concurrence frontale avec le ferroviaire.

S’y ajoutent aussi les acrobaties financières de l’Etat pour sauver à tout prix un transporteur dont les fondamentaux semblent compromis.

Empêtrée dans ses problématiques socio-syndicales, dans ses rachats hasardeux (Hop!) et dans ses initiatives (Joon) malheureuses pour concurrencer ses challengers, Air France n’a pas su (pu ?) prendre le virage du low cost.

Pas assez productive, pas assez compétitive, elle continue d’être néanmoins couvée et littéralement perfusée par l’Etat. Ce dernier vient de remettre encore au pot la semaine dernière 1 milliard d’euros.

Ce faisant, il flirte désormais avec la limite fatidique des 30% au-delà desquels il serait obligé de lancer une OPA sur l’ensemble des titres.

Nouvelle recapitalisation massive pour Air France

Pour éviter un tel scénario, le Gouvernement sera certainement obligé de participer encore à une recapitalisation massive à venir qui, selon Les Echos, serait de 600 millions d’euros.

Cela suffira-t-il ? Non, car les problèmes du Groupe Air France-KLM ne s’arrêtent pas là. Avec cette nouvelle injection d’un “petit” milliard d’euros, cette formidable machine à brûler du cash, tiendra tout juste jusqu’à la fin du 1er semestre 2021.

Certes, l’Etat cherche à gagner du temps jusqu’à la reprise qui permettrait de panser quelques plaies et de combler quelques déficits.

Mais il y a fort à parier que les Français n’ont pas fini de contribuer à régler le déficit de leur danseuse, une “fille de l’air” à la stratégie toujours aussi erratique et qui, manifestement, vit au-dessus de nos moyens.

Alors je pose la question : faut-il sauver Air France à n’importe quel prix et jusqu’où ira l’acharnement thérapeutique de l’Etat français ?

(*) prêt de 4 milliards octroyé par un syndicat de six banques, garanti par l'État français à hauteur de 90%, et par un prêt direct de 3 milliards de l'État français.

VOUS N'AVEZ PAS LE TEMPS DE LIRE ? PODCAST DISPO ICI

editojdl4podcast.mp3 EDITOJDL4podcast.mp3  (14.68 Mo)


Quel est votre avis sur la recapitalisation et faut-il sauver Air France à tout prix ?

Votre avis nous intéresse. Pensez-vous que le Gouvernement doit continuer à injecter des milliards d'euros pour sauver la compagnie tricolore ?

Exprimez-vous ci-dessous et laissez-nous vos commentaires.

Jean Da Luz L'éditorial de Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 7689 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Martino180 le 12/04/2021 09:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plus d'avions pour les les trajets inférieurs à 2h30 ou 3h00.
Truc de bobos pour les bobos.
Pour les provinciaux qui doivent partir en long courrier la galère : Train + Taxi ou RER + Avion et idem au retour (au passage avec une petite agression dans les gares en option !!!!).

Pour les parisiens : VTC confortable et vol direct de Roissy.

L'écart entre Paris et Province sera encore plus grand et après l'éloignement des services de l'état qui a provoqué les gilets jaunes, nous aurons bientôt les super gilets jaunes.

Bien joué !!!!!

2.Posté par Marc le 12/04/2021 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Air France ne survit qu'avec l'argent public. Il faut effectivement se poser la question de son avenir proche.
Grèves a répétition avant Covid, manque de compétitivité, dettes, lignes intérieures inutiles, une refonte du modèle est inévitable pour stopper l'hémorragie.

3.Posté par Djadja le 12/04/2021 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La réponse à la question que vous posez est OUI, il est important pour un pays développé d’avoir une compagnie nationale et de ne pas dépendre d’autres pays ou de compagnies privées dirigées par des financiers.

Nous l’avons vu, lors du 1er confinement, notre compagnie nationale a permis le rapatriement de milliers de français bloqués à l’étranger, abandonnés par leur compagnie au début de la circulation du virus.
Puis il y a eu une guerre pour le transport des masques des millions de masques ont pu être transportés par notre compagnie nationale alors que des opérateurs privés proposaient ce même service à prix d’or plusieurs millions d’euros le chargement.
Et, la phase de vaccin, la compagnie nationale grâce à ces avions cargo avec des soutes adaptées a pu assurer la livraison des premiers flacons Pfizer venant des Etats-Unis.

Pour toutes ces raisons je pense que c’est une chance d’avoir une compagnie nationale surtout en période de crise elle a été d’une grande aide. Tous les pays n’ont pas cette r
En période normale, il est important de ne pas dépendre d’autres compagnies nationales ou privées dirigées par des financiers. Il est important de pouvoir exporter notre technologie, nos produits, notre savoir faire à l’étranger.
Dans le cas contraire nous sommes dépendant des autres compagnies et ça c’est pas bon pour notre économie.

4.Posté par Boillot le 12/04/2021 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le problème chez Air France vient essentiellement des salaires des pilotes qui sont beaucoup trop élevés. Tout le monde sait qu'ils touchent en moyenne entre 12 et 15.000 euros par mois pour un maximum de 70 heures par mois la où les pilotes d'Emirates volent au moins 100 heures par mois. C'est scandaleux et ca ne peut plus durer.
Il faut arrêter de laisser le SNPL faire la loi chez AF et virer les pilotes s'ils ne sont pas contents quitte à ce qu'ils se mettent en grève puis il faut re engager des pilotes avec un nouveau contrat attractif mais moins onéreux pour la Compagnie. En faisant cela, on donne une chance à AF de s'en sortir. Sinon, je n'y crois pas et il faudra sempiternellement que l'état remette la main au pot.

5.Posté par Pierrecl le 12/04/2021 10:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi sauver Air France?Tout simplement parce que c'est la seule cie française qui dessert le monde entier qui assure la présence vers la france et favorise le tourisme vers notre pays.
Ensuite les problemes de gestion et de gouvernance sont un probleme qui provient de l'epoque ou AF etait nationalisé probleme qui n'a jamais été regle et qui n'est pas pres de l'être (30%),Il ya bien une fin annoncée actuellement.Pour la suppression des lignes interieures c'est comme d'habitude mal vu,supprimer certains crenaux
aurrait ete plus profitable mais isoler les principales villes française ça ne tient pas,c'est descriminatoire.

6.Posté par Quentin le 12/04/2021 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'aberration est que la France : pays le plus visité au Monde et un des plus gros exportateurs de touristes, soit incapable d'avoir une compagnie nationale rentable. La suppression des lignes ne changera rien, si ce n'est obliger à prendre le train et avoir droit à tous les problèmes inhérents à la SNCF (tout aussi déficitaire), qui sont biens plus dommageables et récurrents que AF.

Sans parler de l'auto-sabordage de l'aéronautique, dernier domaine dans lequel le pays est performant. Il y a réellement quelque chose de malsain dans ce pays, qui prend un plaisir pervers à détruire tout ce qui a fait sa réussite, son éclat, sa beauté et sa richesse.

7.Posté par Dumas le 12/04/2021 12:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour ,
Les perfusions dont on parle sont les perfusions au titre de la crise sanitaire. L article ci dessus laisse penser que cela existait avant. Air France est , c est vrai, actuellement perfusée, comme d autres entreprises. Hors covid, AF c est une contribution de 22 milliards d euros annuels à l économie française en taxes et impôts. Que disent les détracteurs d'AF de la dette de 35 milliards d euros de la sncf annulée purement et simplement ?
Pourquoi accuser toujours et uniquement les pilotes , les antechrists des détracteurs ? Pour quel salaire de pilote accepteriez vous d être transportés par eux? C est le prix d un travail quotidien pour la sécurité des vols, donc des occupants d un avion. La fatigue des équipages est aussi un vrai sujet, réglementé. Ce qui signifie que l entreprise ne peut nous faire voler plus en ne respectant pas les temps de repos minimum. Par contre dès que ce temps de repos est écoulé, nous repartons. C est légal. Et la fatigue est une réelle menace pour la sécurité des vols, donc je le répète, de tous les occupants de l avion. Pour se maintenir à jour de nos compétences, nous travaillons sur nos jours de repos et ça c est invisible, surtout pour les détracteurs qui au final n y connaissent rien.
Je pense que si il y a une responsabilité à faire porter à quelqu'un c est aux différentes gouvernances de cette entreprise, gouvernance étatique, sauf depuis l arrivée du Président directeur Canadien.
Les grèves de navigants: 1998 et 2007. Je n en connais pas d autres. De plus, les syndicats comme les grèves sont inscrits dans le droit du travail. Donc là aussi il faut s en prendre à qui ? Aux législateurs ?
Au global et au delà des faits : n'évoquez que ce dont vous pouvez parler. Ayez cette honnêté intellectuelle. Ayez de la responsabilité vis à vis de vos propos. Avoir le droit de s' exprimer ne suffit pas à écrire ou dire n'importe quoi.
Enfin nos pilotes si bien payés, payent de facto beaucoup d impôts qui participent à la redistribution sociale en France. Et ce ne sont pas les seuls.
Bien à vous chers détracteurs.

8.Posté par plop le 12/04/2021 14:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les aides à Air France sont des prêts...

Toujours drôle de lire les avis des "experts" : "Ouin ouin ouin les pilote sont trop payés" en sortant des chiffres au hasard car "tout le monde sait que"

Air France a un rayonnement international, ramène 4 milliards de taxe sur les billets par an ainsi que 50 millions de touristes qui dépensent en France (chiffres avant Covid), voilà pourquoi elle est aidée, comme toutes les autres grosses compagnies..

20% du personnel a été poussé au départ, et les salaires des navigants ont baissé de 30% (50% du salaire étant variable)

Les commentateurs accepteront-ils de se taire uniquement quand AF leur ramenera de l'argent et que leur jalousie sur les salaires sera passée ?

@Boillot : chez Emirates nous volons peut être un peu plus, mais les salaires sont défiscalisés et les maisons avec piscine sont offertes par la boite...
C'est ça que vous voulez pour Air France ?

Il serait bon d'arrêter les betises comme "Le problème chez Air France vient essentiellement des salaires des pilotes", quand on n'y connait strictement rien, que l'on a aucun chiffre, et que l'on base son commentaire sur 10% des effectifs, et que la masse salariale totale ne représente que 29% des coûts....

Petite perspective: Les pilotes KLM ont un salaire supérieur, et la boite tourne bien. Le contrat pilote est le même pour Transavia, et la boite tourne bien....

9.Posté par Tess le 12/04/2021 14:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on parle d’Air France on assiste très vite a un florilège de commentaires,exutoires défoulants, de gens pas forcément honnêtes, pas forcément compétents et rarement directement lésés par le fonctionnement de cette société.

Même pendant les quelques trente années où Air France était entièrement privée (participation minoritaire de l’état) elle n’a jamais été dirigée par autre chose que des énarques ou des « X » envoyės là missionnés par l’état.
Les décisions n’ont jamais été prises en autonomie, pire, la mauvaise gestion de la France en général a, contrairement à toutes les autres compagnies aériennes du monde, obligé Air France à subir sans broncher les décisions nationales (échanges de crénaux de vol contre vente d’Airbus (au mieux) ou autres compromissions de la France à l’Europe des voyous (Ryanair, KLM, ADP, etc.))

Depuis que Ben Smith en a pris les commandes Air France a réussi, malgré ces boulets, à se redresser, à accélerer sa restructuration, à stabiliser et contenir les grognes des salariés, etc.
Sans le covid c’était gagné….

Maintenant on voit des gens s’offusquer que l’état qui a amplifié, par des mesures nationales (les USA n’ont pas bloqué leur réseau intérieur pour confinement, par exemple) les pertes d’Air France vienne logiquement compenser cette intervention comme dans toutes les autres activités sinistrées par la pandémie !
Or depuis trente ans Air France a rapporté des milliards au pays, rien qu’en impôts excessifs (merci l’Europe, ailleurs ils sont moindres, merci Chirac, ailleurs ils sont moins stupides…)

Je n’ai lu aucun commentaire négatif quand les bataves ont, avant la crise, augmenté dans des proportions similaires leur prise de capital dans KLM, la partie déjà favorisée par la France du groupe AF/KLM.
Non, ce que les franchouillards veulent avant tout c’est que les pilotes d’Air France soient moins bien payés (certains d’entre eux ne se sont déjà pas privés de l’exprimer sur l’article précédent sur Air France.)

Et peu importe que les pilotes de KLM soient aussi bien payés (en brut), payent moins d’impôts (ça c’est l’Europe…) et partent à la retraite cinq à six ans avant leurs homologues Français…

Ils trouvent normal (les mêmes franchouillards) que l’état dépense tous les ans plusieurs milliards (depuis trente ans…) en primes et autres avantages pour qu’ils puissent acheter une nouvelle bagnole (pas forcément Française, d’ailleurs).

10.Posté par Nico le 12/04/2021 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Par exemple, est-il vraiment indispensable de maintenir une ligne Paris-Marseille, alors qu’on sait pertinemment qu’en point à point, le gain de temps de l’avion par rapport au TGV est quasi nul ?

Voire même négatif quand les périphériques parisiens sont saturés ?"

Excusez moi, mais votre réflexion est ridicule. Vous pensez que tous les passagers qui prennent l'avion habitent dans Paris intra-muros ??? Habitant pas loin de Roissy, je gagne du temps en avion sur un Paris Marseille. Ne mettez pas tout le monde dans le même panier. Et puis tout le monde n'habitent pas non plus dans Marseille !! Donc pour les 3/4 des gens, l'avion est peut être plus rapide. 1h de vol vs 3 ou 4 en train, c'est pas pareil!
De plus, le virage du low cost?? AF deviendrait une low cost? Vous connaissez l'aérien monsieur? Vous connaissez les compagnies dites Major? Ce ne sont pas des low cost!
Vos avis sont personnels, n'imposez rien aux gens, """un journaliste""" applique un droit de réserve.

11.Posté par xenon24 le 12/04/2021 15:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le gouvernement doit absolument arrêter d’investir dans Air France. Ce n’est pas son rôle et encore moins celui de dilapider l’argent des contribuables. Tout le monde connaît les charges systémiques de cette compagnie qui ne sont plus supportables. La nature a horreur du vide et son réseau sera vite remplacé par des opérateurs plus viables. Même s’ils ne seront pas Français, ils demeureront Européens pour la plupart. Sauf que le gouvernement à bien compris que chaque chômeur potentiel d’Air France est aussi un électeur…

12.Posté par Ribadeau Dumas le 12/04/2021 15:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Boillot :
Vous avez tout compris, Air France sera sauvée si on baisse le salaire des pilotes (similaire à celui des autres compagnies comparables pourtant).
70h par mois? Encore une belle vérité assenée sans ne rien y connaitre... Effectivement, actuellement je vous l'accorde.
Avant la crise, la majorité des pilotes atteignait sur l'année les limites autorisées par la DGAC et FTL sur Long Courrier. Plus difficile à atteindre sur moyen courrier, à cause des règles d'exploitation de la compagnie et son système de Hub.
Vous buvez Emirates? la considération des employés aux Emirats? la condition de la femme aussi?
Et bien expatriez-vous! et restez-y..
Vous avez une bien belle mentalité de français de base lorgnant dans l'assiette du voisin....

13.Posté par ortilla le 12/04/2021 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est sur qu'il ne faut pas renflouer Air France à tout prix. N'oublions pas les pilotes qui nous ont pris en otage avec leurs multiples grèves pour des augmentations de salaires alors que la boite est au bord de la faillite !
Beaucoup on perdu leurs vacances et l'état n'est pas venu nous dédommager.
Sinon pour répondre à une question de l'article : Par exemple, est-il vraiment indispensable de maintenir une ligne Paris-Marseille, alors qu’on sait pertinemment qu’en point à point, le gain de temps de l’avion par rapport au TGV est quasi nul ?
Tout simplement parce que si vous devez aller à singapour, au vietnam, etc... il faut d'abord aller à Roissy. Si vous voulez partir à la Réunion, il faut passer par Orly. Avec l'avion vous enregister vos bagages à Marseille et vous les retrouvé à Singapour ou la Réunion. De plus vous pouvez prendre une correspondance de 1H vu que vos bagages sont déjà enregistré. Avec le train, il faut arrivé 2H avant à Orly ou CDG (contre 30 min en province) du coup il faut partir beaucoup plus tôt et si on doit se rendre à Orly, il faut se trimbaler ses grosses valises dans les transports pour prendre un taxi. Bref il faut habiter à coté de Paris pour se poser cette question.

14.Posté par ortilla le 12/04/2021 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Dumas : il y a eu plusieurs grèves entre 2015 et 2020, y compris des naviguants.
@ plop : Dans l'opinion publique, le problème n'est pas le salaire mais les grèves. Quand vos vacances planifiés depuis des mois sont foutus, oui vous pestez contre le pilote qui gagne 5 fois plus que vous et vous prend en otage. Je ne me pose pas la question du salaire du pilote KLM vu qu'il ne fait jamais grève ! Ce qui m'importe c'est de faire un bon voyage.

15.Posté par faure le 12/04/2021 22:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vous préférez que les compagnies du golfe qui embauchent (n ayons pas peur des mots des esclaves) continuent de prendre nos créneaux ? Pas seulement d ailleurs regardez Ryannair qui vit des subventions accordées par les chambres de commerces (donc vos impôts) pour faire du fric et ne pas payer de taxes en France et j en passe : les taxes ADP, la taxe Chirac prélevée sur les billets d avions. Et Easyjet ? On ne peut pas dire que notre compagnie nationale ait été vraiment aidée jusqu’avant l ère COVID
Alors arrêtons de taper sur Air France.
Il serait inacceptable de laisser tomber Air France, elle fait partie de notre patrimoine, notre histoire. C est La France Air France!

16.Posté par faure le 12/04/2021 23:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Boillot ne tapez pas sur les pilotes gratuitement sans savoir ! vous semblez rongé (e) par la jalousie ou je ne sais quoi ! Peut-être n avez pas été capable de faire pilote qui demande énormément d investissement personnel des années d études et de travail et que dire du niveau de responsabilités !
Vous comparez les 70h avec ce qui n est pas comparable ! On ne s installe pas dans un cockpit d avion comme dans une voiture.
Connaissez vous un métier ou votre licence donc votre contrat de travail ne tient qu un un fils ?
Contrôle tous les 6 mois mini
Medical
Responsabilité pénale etc...
Les risques liés aux terrorisme, paludisme, radiation cosmiques,, les nuits blanches, le décalage horaire, la vie de famille qui en patie.
Sachez qu une traversée transatlantique peut se faire à 2 pilotes seulement (pendant que vous dormez et mangez derrière). Donc environ 9h de vol sans dormir etc....sans compter la préparation du vol.
On compare souvent ce métier au métier de chirurgien pour qui j ai beaucoup de respect,
1 chirurgien la vie d 1 personne
1 pilote la vie de centaines de personnes !
Vous trouvez que c est trop payé ?
Un footballeur ça gagne combien au fait ? (Tant mieux pour eux !)

17.Posté par kiv le 12/04/2021 23:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a plusieurs soucis avec air france

1:trop de hauts gradés placés par des présidents ou ministres parce que se sont des copain de l'ENA
2:beaucoup trop de cadres incompétants qui ont évolués parce que les syndicats ont pousser la direction a faire évoluer les gens en fonction de leur ancienneté et non pas au mérite pour récompenser leur investissement et leurs connaissances
3:un cadre pour a peine plus de 10 employés
4:une mentalité d'assimilé fonctionnaire qui resté et empêchant les vieux mammouth de bouger leurs culs du coup on se renvoit la balle et on joue au ping pong en attendant que tout ce petit monde soit retraités
5:trop de syndicat tue le syndicat et la compagnie au passage comme HOP qui est devenue ingouvernablepar leurs seul faute
6:manque d'une vision jeune et ceux qui ont cette vision sont utilisés,rincés et épongés jusqu'a être dégoutés et découragés
7:trop de sous traitants non qualifiés payés au rabais créant une manque de qualités (a la hauteur des salaires et des qualification) qui font fuir les clients
8:des problématiques vieilles de plus de 20ans non résolues et quand un travail est commencés l'encadrement suivant le réduit a néant et on recommence tout les 3ans environ parce que la mission d'un cadre ou d'un chef d'équipe n'est que de 3ans (juste le temps de rentrer dans le vif du sujet)
9:trop d'employés qui vivent sur des acquis,qui n'en glandent pas une et ne méritent pas leur salaires mais sont intouchable parce que bien syndiqués
10:manque de communication entre ceux d'en haut qui dirrigent en étant totalement déconnecté du terrain et ceux d'en bas qui sont connectés au terrain et ne comprennent pas les décisions prise par ceux d'en haut

DONC OUI AF VA CONTINUER DE COUTER UN BRAS AUX FRANCAIS ET SI LA COMPAGNIE RATE SONT VIRAGE DANS LE FRET (qui sera l'avenir) ALORS LA COMPAGNIE SERA VENDU A DES INVESTISSEURS ETRANGER SOIT ELLE REDEVIENDRA NATIONAL ET FERA LA POCHE DES FRANCAIS POUR SURVIVRE ET REBOUCHER DES DETTES ABYSSALES

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance