TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Airbnb veut se servir de l'IA pour démasquer les locataires aux profils douteux

la plateforme a racheté Trooly en 2017



L'intelligence artificielle pour détecter les locataires aux profils douteux ? Voici la nouvelle arme qu'Airbnb aimerait mettre sur pied pour évaluer ses membres... Une intention qui soulève des questions juridiques et déontologiques.


Rédigé par La Rédaction le Lundi 6 Janvier 2020

Selon le média anglais Evening Standard, Airbnb aurait déposé un brevet auprès de l'Office européen des brevets (OEB) concernant un outil d'intelligence artificielle (IA) qui serait capable de scanner un grand nombre de données sur un utilisateur - DR Airbnb
Selon le média anglais Evening Standard, Airbnb aurait déposé un brevet auprès de l'Office européen des brevets (OEB) concernant un outil d'intelligence artificielle (IA) qui serait capable de scanner un grand nombre de données sur un utilisateur - DR Airbnb
Airbnb a pris de bonnes résolutions avec quelques semaines d'avance sur la nouvelle année. La plateforme de location d'hébergement a en effet annoncé une série de mesures censée renforcer la sécurité des vacanciers et des propriétaires.

Terminées les fêtes ! La fusillade qui a eu lieu en Californie début novembre 2019 dans une maison louée par l'intermédiaire d'Airbnb avait contraint l'entreprise à réagir.

Lire : Vérification des locations, nuisances sonores... Airbnb passe à l'action

La plateforme va ainsi consacrer une enveloppe de 150 millions de dollars pour soutenir ce qu'elle appelle "ces nouveaux engagements."

Mais elle veut aller encore plus loin. Selon le média anglais Evening Standard, elle aurait déposé un brevet auprès de l'Office européen des brevets (OEB) concernant un outil d'intelligence artificielle (IA) qui serait capable de scanner un grand nombre de données sur un utilisateur.

Objectif et pas des moindres : détecter parmi les membres de la plateforme la psychopathie, la violence, le névrosisme ou le narcissisme grâce à l'IA.

Pour accéder à ces informations, elle compte aspirer toutes les informations disponibles sur la toile : casier judiciaire, réseaux sociaux, vidéos, images...

Ensuite une note de "compatibilité" sera attribuée entre le loueur et le locataire. C'est la start-up Trooly, spécialisée dans l'analyse de données qui va être en charge de cette mission épineuse. La jeune pousse a été rachetée par Airbnb en 2017.

Si d'un point de vue déontologique cet outil pose questions, reste également le point épineux de la législation, avec des situations bien différentes selon les pays concernant l'utilisation et la confidentialités des données personnelles...

Un vaste sujet qui n'a pas fini de faire couler beaucoup d'encre...

Lu 1211 fois

Tags : airbnb
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus









































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias