TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



CETO : le syndicat dissident et concurrent du Snav créé le 7 mars prochain

y-a-t-il place en France pour un second syndicat patronal ?



Un syndicat bis des producteurs de voyages devrait voir le jour très prochainement. Ses futurs administrateurs pourraient se trouver parmi les membres du Comité Exécutif du CETO, certains adhérant déjà au SNAV. Alors, seront-ils décidés à adhérer aux deux syndicats ? Le SNAV qui cherche à renflouer ses caisses ne risque-t-il pas de perdre des adhérents ? Si les questions sont nombreuses, les réponses ne devraient pas tarder à être connues...


Rédigé par La Rédaction le Mardi 26 Février 2013

Les associations et les syndicats se multiplient dans une profession qui n'a jamais été aussi divisée alors qu'elle affronte une crise sans précédent... /photo dr
Les associations et les syndicats se multiplient dans une profession qui n'a jamais été aussi divisée alors qu'elle affronte une crise sans précédent... /photo dr
Le syndicat dissident des producteurs de voyages est en ordre de marche.

Ses statuts devraient être présentés le 7 mars prochain à l’occasion d’une Assemblée Constitutive que le CETO organise au siège de l’APST.

Face au SNAV, y-a-t-il place en France pour un second syndicat patronal des professionnels du voyage ? Pour qui ? Pourquoi ?

Ils sont 58 à adhérer au Cercle d’Etudes des Tour-Opérateurs auxquels s’ajoutent 12 membres du groupement thématique ATT.

Ces adhérents se divisent en 3 catégories :

- les producteurs qui fabriquent et vendent en direct ;

- les producteurs qui, en plus grand nombre, fabriquent et partagent leurs ventes entre leurs propres réseaux de distribution et les réseaux traditionnels intégrés ou volontaires ;

- il y a enfin une espèce en voie de disparition, les tour-opérateurs qui jouent totalement le jeu de la distribution et se défendent de vendre en direct.

En finir avec le dictat de la distribution

L’un des grands souhaits des tour-opérateurs est de faire adopter en France le modèle anglo-saxon selon lequel l’argent des consommateurs leur est directement versé sans transiter par les agences de voyages.

A eux, ensuite, de procéder aux justes rémunérations.

La plupart des adhérents du CETO disent par ailleurs haut et fort qu’ils veulent en finir avec le dictat de la distribution.

Cette année, tous, à 2 exceptions près, on reconduit pour 3 ans leur contrat de référencement.

Le futur syndicat aura vocation à faire du lobbying à Paris et à Bruxelles. Il voudra sans doute adhérer à l’ECTAA, le groupement européen des organisateurs et distributeurs de voyages.

Il semble que cette dernière exigence n’est pas gagnée d’avance. Car pour entrer dans ce groupement européen, il faudrait l’approbation à l’unanimité de ses membres. Or, il y a fort à parier que le SNAV, membre de l’ECTAA, ne soit pas tout à fait d'accord...

Les futurs administrateurs parmi les membres du Comité Exécutif du CETO ?

Le futur syndicat des producteurs a certainement besoin d’affirmer la représentativité de ses 70 adhérents, des adhérents qui ont pourtant les mêmes droits, les mêmes devoirs et obligations que ceux du SNAV.

Ils exercent leur profession avec une même immatriculation, les mêmes garanties et assurances. Tous peuvent organiser, fabriquer et vendre des voyages.

Les futurs administrateurs du syndicat bis pourraient se trouver parmi les membres du Comité Exécutif du CETO qui sont : O. Kervella, J.P. Chantraine, A. d’Apote, E. Foiry, J.F. Rial, P. Caradec, Helmut Stückelshweiger, G. Zekri, P. de Izaguirre, Viviane Richer, G. Azouze, Line Boudu, Eric Chauvet (Club Med). Serge Lamberti (Thomas Cook).

Hors une demi-douzaine d’irréductibles, ils adhèrent au SNAV. Seront-ils décidés à adhérer aux deux syndicats ?

Le SNAV qui cherche à renflouer ses caisses ne risque-t-il pas de perdre des adhérents ?

On le voit, nombreuses sont les questions soulevées par le lancement d’un syndicat bis. Les réponses ne devraient pas tarder.

Quelles qu'elles soient, qui tirera profit d'une telle division alors que les professionnels du tourisme affrontent une crise structurelle et conjoncturelle sans précédent ?

Lu 2323 fois

Tags : CETO, SNAV
Notez



1.Posté par Rial le 27/02/2013 09:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une question: cet article est il une analyse objective ou un
plaidoyer pro domo pour le SNAV et la distribution?
Jean, je t'ai toujours dit que Tourmag militait pour les distributeurs, une profession très créative dans notre métier, porteuse d avenir et ultra innovante, qui va nous sauver...
Et après Genevieves s offusque de mes positions.
Forcément.....elle adore les distributeurs qui demandent 20% de comm et envoient balader les clients qui rentrent en agence( " prenez la brochure, regardez et revenez" !) et se plaignent d Internet et surtout ne font rien sur le web!
Ça c est l avenir génial!



2.Posté par goudurix le 27/02/2013 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Notre profession dans sa globalité encore plus aujourd'hui qu'hier continue dans la même voie !! Discorde, division et guerre d'égos !!! Comment voulez vous être pris au sérieux et entendu, déjà que c'est compliqué .... Allons y continuons à faire chacun nos ptits trucs dans nos ptits coins !!! Pendant ce temps là les clients deviennent chaque jour un peu plus agent de voyage ou tour opérateur pour leur propre compte ... Et si nous aussi nous mettions du cheval .... Dans notre moteur !!

3.Posté par Charrier le 27/02/2013 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Un évènement dans le monde des TO / Producteurs, que ce soit en matière de syndicat, ou de vision on ne peut être que séduit. Il faut bien réagir à la situation, ou bien attendre la petite mort.

4.Posté par Rial le 27/02/2013 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'avais pas fini...parfois ça part tout seul les commentaires Jean il n y a pas un bug
Deux choses.
Une sérieuse.
Ce syndicat n est pas fait contre le SNAV même si la polémique est meilleure pour faire du buzz!
Il est fait pour nous et non contre eux....
Mais bon ça personne ne voudra l entendre

Une moins sérieuse.
J adore la polémique ou on gonfle le trait
Ça me détend dans mes journées chargées...et ça me fait rire quand ça chauffe un peu!
Alors ne prenez pas tout au premier degré
Et puis ça fait du buzz pour Jean....c était moi en ce moment Jean ton canard à part Dominique qui monte en puissance c est bien!

Et je vais faire une proposition au nouveau syndicat Seto
Admettre comme membres les agences distributrices innovantes, qui ne prennent que 11% en taux de comm, qui ont des jolies vitrines, et qui ne disent pas au client qui rentre de revenir quand il aura lu la brochure!
Il y en a qq unes, heureusement!

A vous tous de polémiquer un peu...
Merci Tourmag de nous détendre

5.Posté par La Rédaction le 27/02/2013 11:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut JFR !
Y a pas de lézard, les critiques font avancer le schmiblick. Je ne suis pas l'auteur de cet article (Geneviève non plus), mais je l'approuve à 200%. La profession n'a pas les moyens de se payer une "guéguerre" de plus. La création d'un syndicat des producteurs est pour moi un non-sens économique et fera passer la profession (dont la réputation n'est pas au zénith) pour des rigolos. On se croirait chez les Verts, que j'ai fréquenté longtemps, avec leurs querelles de chapelle et leurs guerres picrocholines.
Non, la création d'un 2e Syndicat dans la conjoncture actuelle ce n'est pas sérieux. Je pensais que vous, les producteurs, aviez d'autres agences à fouetter.
Juste pour rétablir tes critiques en direction des agences de voyages, je pense que les producteurs (tu n'es pas concerné) devraient d'abord balayer devant leur porte. Si les agences aujourd'hui passent de plus en plus en direct c'est parce qu'elles n'ont pas trouvé chez les voyagistes la réponse adéquate. Évidemment c'est un vieux débat et ces propos ne concernent que moi mais je les partage... O))
Bonne journée à toi.

6.Posté par Rial le 27/02/2013 11:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Jean,
Article pas de toi ok mais tu es le patron, tu as du charisme donc tes ondes influencent toutes tes équipes....classique.
Syndicat je comprends ton point de vue.
Je pense surtout que c est un non sujet et que tout le monde s en fout....et que donc on ne passera pas pour des rigolos
Et puis cette théorie sur l union me fait marrer. Pour revendiquer quoi et sur quels sujets? Et quand on aura un intérêt commun, crois moi Georges et René Marc seront sur la même ligne...
Les agences ne vendent plus que un voyage sur 4 des français vers l'étranger pour raisons de loisirs.Seul chiffre a méditer.Le reste c'est du baratin...Tu es bon Jean tu fais le Buzz et en sus,on se marre....

7.Posté par BABAS le 27/02/2013 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le diktat des distributeurs ??? J'avais pourtant l'impression que le SNAV représentait d'avantage les intérêts des TO. Mais j'vois ça de ma province... Peut-être de certains réseaux de distributeurs alors ??? N'empêche qu'un syndicat des producteurs et un syndicat des distributeurs, ça aura au moins le mérite d'être clair et de confronter (sans affronter) des intérêts différents. Reste cependant à maintenir un échange permanent et constructif, bien entendu !

Quant à la "discorde" dont parle goudurix, n'est-elle pas née de l'absence jusqu'alors de représentant des distributeurs d'un côté et des producteurs de l'autre ??? Parce que, jusqu'à présent, tout le monde était noyé dans le même syndicat. Ne peut-on pas rester une profession "relativement" soudée avec 2 syndicats différents ??? Ce serait dommage

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips