TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


V. Histoire des EDV : Georges Colson, premier "producteur" président du SNAV

La saga des Entreprises du Voyage (EDV)



Créé en 1945 dans l’immédiat de l'après-guerre, le syndicat patronal des "Entreprises du Voyage" (EDV) a été créé pour représenter dans leur diversité les agents de voyages et regrouper, sous toutes leurs formes, les activités de la Distribution et de la Production. Les EDV s’imposent comme l’organisation référente et incontournable des métiers qu’elle représente auprès des pouvoirs publics, des fournisseurs, des grands partenaires et des médias grand public et professionnels. L'instance siège aux côtés des autorités administratives et des organisations syndicales. En défendant les intérêts de chacun, en cultivant un esprit de solidarité, elle veille à la pérennité de tous. Voici l’histoire des Entreprises du Voyage à travers les hommes qui ont présidé ce syndicat.


Rédigé par le Jeudi 17 Décembre 2020

Sous la présidence de Georges Colson, l’accès au métier d’agent de voyages et la façon de l’exercer sont radicalement bouleversés. Rien ne sera plus comme avant avec la mise en place de la loi du 22 juillet 2009, dite "loi Novelli" - DR
Sous la présidence de Georges Colson, l’accès au métier d’agent de voyages et la façon de l’exercer sont radicalement bouleversés. Rien ne sera plus comme avant avec la mise en place de la loi du 22 juillet 2009, dite "loi Novelli" - DR
Le 20 avril 2005, le Toulousain Georges Colson succède à César Balderacchi.

Pour la première fois, un producteur assume un mandat traditionnellement occupé par des représentants de la distribution.

Il est alors président du Directoire de FRAM, l’entreprise familiale où il entrait en 1961 pour y faire toute sa carrière.

Il a été producteur mais aussi distributeur, hôtelier avec la chaîne des villages de vacances Framissima, autocariste, réceptif. Il a eu ses propres filiales dans les destinations les plus vendues par les agences de voyages, tous canaux confondus.

Il a toute légitimité et expérience pour représenter les professionnels du voyage dans leur diversité.

Sous sa présidence, l’accès au métier d’agent de voyages et la façon de l’exercer sont radicalement bouleversés. Rien ne sera plus comme avant avec la mise en place - au pas de course - de la loi du 22 juillet 2009, dite "loi Novelli".

"Je voulais renouer un partenariat étroit avec l’APS, modifier les statuts et préserver l’unité du SNAV. J’étais pour une fédération des métiers du tourisme et la création d’une véritable Maison du tourisme", déclarait Georges Colson.

Le SNAV revoit ses statuts

Durant les cent premiers jours de sa présidence, il prend le temps d’effectuer un tour de France à la rencontre des chambres syndicales régionales.

La majorité des adhérents demande une modification des statuts. De son côté, le SNAV se dit prisonnier de ses propres statuts devenus une machine lourde.

De nouveaux statuts prennent effet le 1er octobre 2007. Ils transforment le SNAV en une Union professionnelle, avec un conseil d’administration réduit et l’instauration des grandes régions.

Tout est remis à plat avec démissions du président et des administrateurs, suivies de nouvelles élections. Le président n’est plus obligatoirement membre du conseil. Il peut être un simple adhérent de base. Georges Colson qui se présente est réélu.

Le SNAV réduit le nombre de participants aux congrès, mais instaure le principe d’une convention annuelle à Biarritz avec participation du ministre en charge du tourisme.

Avec l’APS présidée par Raoul Nabet - un autre Toulousain - Georges Colson lance les jalons d’un Institut de Formation et adhère au projet d’une véritable "maison du tourisme". En dépit des nouveaux statuts, la coexistence entre les deux familles professionnelles, producteurs et distributeurs, reste... compliquée.

En décembre 2012, le CETO mettra en place un second syndicat professionnel, le SETO (Syndicat des entreprises du tour-operating).

Christine Lagarde brise la loi du 13 juillet 1992

"Nous allons travailler à la levée des obstacles réglementaires qui empêchent les professionnels des congrès de proposer à leurs clients des billets d'avion et des nuits d'hôtel"… Je ne vois pas pourquoi seules les agences de voyages pourraient vendre des voyages", déclare, le 28 janvier 2008, Christine Lagarde, ministre de l’Economie, des Finances et de l’Emploi.

Ces propos sont un choc pour les agences de voyages. Lever les "obstacles réglementaires" serait réécrire 70 ans d’histoire.

Deux semaines après cette déclaration faite, notamment, devant les responsables des palais des congrès, Luc Chatel, secrétaire d'État chargé de la Consommation et du Tourisme, réunit à Bercy le conseil d’administration du SNAV pour une réunion suivie d’un déjeuner. Un dialogue s’instaure. Un projet de loi est déjà dans les starting-blocks.

La convention de Biarritz qui débute le 20 mars 2008 s’annonce sous de bons auspices. Luc Chatel a promis sa présence. A la surprise générale, c’est un ministre inconnu qui arrive pour cause de remaniement ministériel.

Hervé Novelli, en charge du tourisme depuis 48 heures, a déjà pris le temps d’étudier le dossier. Le courant passe entre ce patron de PME et l’auditoire en général, Georges Colson en particulier.

La fin des CDAT et des quatre régimes, l'arrivée de l'immatriculation

Georges Colson et Hervé Novelli. Sa loi va modifier l'accès au métier d'agent de voyages ainsi que sa règlementation. Entre ce ministre et les pros du tourisme, le courant passe - DR
Georges Colson et Hervé Novelli. Sa loi va modifier l'accès au métier d'agent de voyages ainsi que sa règlementation. Entre ce ministre et les pros du tourisme, le courant passe - DR
Le nouveau ministre va accélérer le processus. Promulguée le 22 juillet 2009, la loi de développement et de modernisation des services touristiques est appliquée à partir du 1er janvier 2010.

Elle est en phase avec la Directive européenne sur les Services. Cette dernière, entrée en vigueur trois jours plus tôt, le 28 décembre 2009, établit un cadre juridique général qui favorise la libre circulation et la liberté d’établissement des services au sein de l’Union européenne.

La loi et ses décrets d’application mettent fin aux CDAT et aux quatre régimes (licence, habilitation, agrément, autorisation) au profit d’un seul régime déclaratif. C’est la fin de l’exclusivité des agences de voyages et l’ouverture à la vente par d’autres secteurs d’activités.

Tous ont obligation d’une immatriculation inscrite sur un registre unique géré par les services d’Atout France. L’aptitude professionnelle est considérablement allégée : une expérience professionnelle d’une durée minimale d’un an, un stage auprès d’un centre de formation de 300 heures.


La France maintient une responsabilité de plein droit aux agences de voyages. Elle reste le seul Etat membre à pousser aussi loin la défense du consommateur.

La loi Novelli maintient les fondamentaux : responsabilité civile et garantie financière. Il apporte une touche de modération à la "responsabilité de plein droit" en prenant en compte les plafonds d’indemnisation prévus par les conventions internationales.


Le mardi 10 décembre 2013, Georges Colson signe la nouvelle convention collective. Le document qui traînait dans les tiroirs depuis 1994 a demandé cinq années de travail.

Il actualise une convention collective devenue obsolète, assouplit la gestion du temps de travail et met en place pour tous les salariés une caisse de prévoyance doublée d'une couverture minimale pour les soins médicaux.

Cette signature est le dernier acte officiel de Georges Colson dans les bureaux de la place du Général Catroux, près du parc Monceau dans le 17e arrondissement parisien.

Volcan islandais et Printemps arabe...

Le 10 décembre 2013, Georges Colson signe la nouvelle convention collective. Le document traînait dans les tiroirs depuis 1994. C'est le dernier acte officiel dans les bureaux de la place du Général Catroux. Le 12 décembre, le SNAV déménage pour rejoindre "La Maison du tourisme", propriété de l’APS, au 15 avenue Carnot à Paris - DR
Le 10 décembre 2013, Georges Colson signe la nouvelle convention collective. Le document traînait dans les tiroirs depuis 1994. C'est le dernier acte officiel dans les bureaux de la place du Général Catroux. Le 12 décembre, le SNAV déménage pour rejoindre "La Maison du tourisme", propriété de l’APS, au 15 avenue Carnot à Paris - DR
Le 12 décembre 2013, le SNAV déménage.

Il quitte les bureaux qu’il occupe depuis dix ans - dont il est propriétaire - pour rejoindre ce qui va devenir "La Maison du Tourisme", propriété de l'APS, un bel immeuble haussmannien situé près de l’Arc de Triomphe, au 15 avenue Carnot.

Durant ses neuf années à la présidence du SNAV, Georges Colson va faire face à une série de crises qui impacteront lourdement le secteur du tourisme et du voyage.

Rappelons, entre autres, le volcan islandais Eyjafjöll et ses cendres volcaniques (20 mars 2010) qui provoquent la fermeture de l’espace aérien européen. Un événement imprévisible sans précédent pour les entreprises et leurs clients voyageurs. Le principe d'une médiation tourisme et voyages est alors retenu avec, autour de la table, le SNAV, le CETO et le secteur aérien représenté par la FNAM.

Les producteurs et les distributeurs auront aussi à faire face aux lourdes conséquences du "Printemps arabe" sur l'industrie du tourisme et des voyages.

Avec le recul, George Colson que certains appellent "le vieux lion", résume : "J’ai beaucoup appris… et il restait tant à faire".

A SUIVRE : VI. Histoire des EDV : Jean-Pierre Mas, l’homme qui modernise le syndicat

Retrouvez tous les articles consacrés à la saga des Entreprises du Voyage
en cliquant sur ce lien.

Lu 1936 fois

Tags : EDV, sagaEDV, SNAV
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.







































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance