TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


CORÉE DU SUD: Les voyageurs français seront de nouveau exemptés de visa dès le 1er septembre mais devront disposer d'une K-ETA

Les mesures de quarantaine à l'arrivée restent en place.



À compter du 1er septembre 2021, les voyageurs français, et européens, seront de nouveau dispensés de visa court séjour d'entrée en Corée du Sud mais devront obtenir une autorisation électronique de voyage K-ETA avant le départ.


Rédigé par Action-Visas le Vendredi 20 Août 2021

Dès le 1er septembre 2021, les touristes français pourront de nouveau entrer en Corée du Sud sans visa pour effectuer des courts séjours dans le pays mais sont toujours soumis à la quarantaine. À cette même date, la K-ETA entrera en vigueur. (illustration: immigration.go.kr)
Dès le 1er septembre 2021, les touristes français pourront de nouveau entrer en Corée du Sud sans visa pour effectuer des courts séjours dans le pays mais sont toujours soumis à la quarantaine. À cette même date, la K-ETA entrera en vigueur. (illustration: immigration.go.kr)
Le 1er septembre 2021, soit plus de 16 mois après avoir suspendu le régime d'exemption de visa accordé aux citoyens du vieux continent, la Corée du Sud autorisera les voyageurs européens à arriver dans le pays sans visa pour des séjours de courtes durées comme le confirme l'Ambassade de la République de Corée en France sur son site internet le 24 aout 2021.

Le retour de cette dispense de visa s'accompagne cependant d'une nouvelle formalité à effectuer avant le voyage, à savoir l'obtention d'une autorisation électronique de voyage nommée K-ETA, pour Korea Electronic Travel Authorization, procédure semblable à celle d'une demande d'e-Visa électronique.

"Après la mise en œuvre complète de la K-ETA (à partir du 1er septembre 2021), la suspension temporaire de l'entrée sans visa des 27 pays européens, ainsi que la Suisse, sera levée. Par conséquent, les ressortissants de ces pays qui ont l'intention d'entrer en Corée dans le but d'effectuer un court séjour touristique, de rendre visite à des parents, de participer à des événements, des réunions ou des affaires (à l'exclusion des activités lucratives) seront tenus d'obtenir une K-ETA à partir du 1er septembre 2021" à annoncé le centre K-ETA de Séoul à Action-Visas.

Depuis le 3 mai 2021, les autorités sud-coréennes de l'immigration expérimentent leur nouveau système d'autorisation électronique de voyage K-ETA auprès des citoyens de 21 pays* et, durant cette période de tests devant s'achever le 31 août 2021, l'obtention de cette ETA était facultative et gratuite pour les touristes et voyageurs d'affaires ressortissants des pays concernés (*Albanie, Andorre, Barbade, Dominique, États-Unis, Guam, Guyane, Irlande, Malte, Mexique, Monaco, Nouvelle-Calédonie, Nicaragua, Palaos, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Saint-Marin, Slovénie, Royaume-Uni, Vatican et Venezuela).

Dès la 1er septembre 2021, date à laquelle le régime d'exemption de visa court séjour pour les touristes et voyageurs d'affaires européens reprendra, l'obtention d'une K-ETA Corée du Sud avant le départ deviendra obligatoire, notamment pour la délivrance de la carte d'embarquement, et payante, le prix de la K-ETA étant fixé à 10 000 ₩ (∼ 8 €). Les titulaires de K-ETA  seront dispensés de remplir la carte d'arrivée à l'entrée en Corée du Sud.

Lors de la cérémonie d'inauguration du Centre coréen d'autorisation de voyage électronique K-ETA qui s'est déroulée le 11 août dernier à Séoul, le ministre de la Justice, Park Beom-kye, s'est déclaré "fier que la Corée du Sud soit le cinquième pays au monde, et le 1er sur le continent asiatique, à introduire un système d'autorisation électronique de voyage ETA, déjà mis en œuvre dans les pays dotés de systèmes avancés de gestion des frontières, tels que les États-Unis (ESTA), le Canada (AVE), l'Australie (eVisitor), la Nouvelle-Zélande (NZeTA) ainsi que l'Union européenne, qui devrait également introduire l'ETIAS à partir de 2022".

"Le système K-ETA sera un moyen à long terme de prévenir toute maladie contagieuse et de limiter le nombre d'immigrants sans papiers, qui avait augmenté dans les années précédant la pandémie" ajoute le ministre sud-coréen de la Justice dans une interview accordée à l'agence Reuters en marge de l'inauguration du centre K-ETA.
Inauguration du centre K-ETA par Park Beom-kye (photo: moj.go.kr)
Inauguration du centre K-ETA par Park Beom-kye (photo: moj.go.kr)

Quelles sont les nationalités concernées par l'autorisation électronique de voyage K-ETA Corée du Sud ?

Dès le 1er septembre 2021, les ressortissants des 49 pays/territoires suivants seront exemptés de visa court séjour et devront réclamer une autorisation électronique de voyage K-ETA Corée du Sud en ligne au moins 24h avant le départ:

  • France, Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Barbade, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Dominique, Espagne, Estonie, États-Unis, Finlande, Grèce, Guam, Guyana, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Mexique, Monaco, Nicaragua, Norvège, Nouvelle Calédonie, Palaos, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Marin, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Vatican et Venezuela (les pays éligibles peuvent être sujets à changement en fonction de l’évolution de la situation sanitaire).

À terme et après levée de toutes les restrictions de voyage, la K-ETA Corée du Sud sera imposée aux voyageurs des 112 pays exemptés de visa court séjour et sera donc étendue aux 63 pays actuellement non-éligibles en raison de la crise sanitaire, que sont: Afrique du Sud, Antigua-et-Barbuda, Arabie saoudite, Argentine, Australie, Bahamas, Bahreïn, Bosnie-Herzégovine, Botswana, Brésil, Brunei, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Émirats arabes unis, Équateur, Eswatini, Fidji, Grenade, Guatemala, Haïti, Honduras, Hong Kong, Îles Marshall, Îles Salomon, Israël, Jamaïque, Japon, Kazakhstan, Kiribati, Koweït, Lesotho, Macao, Malaisie, Maroc, Maurice, Micronésie, Monténégro, Nauru, Nouvelle-Zélande, Oman, Panama, Paraguay, Pérou, Qatar, République dominicaine, Russie, Sainte-Lucie, Salvador, Samoa, Serbie ,Seychelles, Singapour, Suriname, Taïwan, Thaïlande, Tonga, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Turquie, Tuvalu et Uruguay.

Quels types de voyages sont autorisés avec une K-ETA Corée du Sud ?

L'autorisation électronique de voyage K-ETA Corée du Sud est requise pour les voyageurs étrangers qui ont l'intention de se rendre en République de Corée pour le tourisme, rendre visite à des parents / proches, participer à des évènements ou à des réunions et à des fins commerciales (non-lucratives).

Pour tout autre type de déplacement, l'obtention d'un visa Corée du Sud est nécessaire, sans réclamer de K-ETA.

Quelle est la validité de la K-ETA et quelle durée de séjour est autorisée ?

(illustration: immigration.go.kr)
(illustration: immigration.go.kr)
L'autorisation électronique de voyage en Corée du Sud K-ETA est valable 2 ans, ou jusqu'à expiration du passeport, pour effectuer plusieurs séjours dans le pays.

La durée autorisée de séjour en Corée du Sud, sans visa et avec une K-ETA, est déterminée en fonction de la citoyenneté du titulaire de l'autorisation électronique de voyage:

  • 180 jours de séjour: Canada.
  • 90 jours de séjour: Allemagne, Antigua-et-Barbuda, Australie, Autriche, Bahamas, Barbade, Belgique, Brésil, Bulgarie, Chili, Chypre, Colombie, Costa Rica, Croatie, Danemark, Dominique, Emirats Arabes Unis, Equateur, Espagne, Estonie, États Unis, Finlande, France, Grèce, Grenade, Guatemala, Haïti, Hong Kong, Hongrie, Irlande, Islande, Israël, Italie, Jamaïque, Japon, Koweït, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Macao, Malaisie, Malte, Maroc, Mexique, Nicaragua, Norvège, Nouvelle-Zélande, Panama, Pays-Bas, Pérou, Pologne, Portugal, République dominicaine, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Salvador, Serbie, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Suriname, Taiwan, Thaïlande, Trinité-et-Tobago, Turquie, Uruguay et Venezuela;
  • 60 jours de séjour: Lesotho et Russie.
  • 30 jours de séjour: Afrique du Sud, Albanie, Andorre, Arabie saoudite, Argentine, Bahreïn, Bosnie-Herzégovine, Botswana, Brunei, Chypre, Eswatini, Fidji, Guam, Guyane, Honduras, Îles Marshall, Îles Salomon, Kazakhstan, Kiribati, Maurice, Micronésie, Monaco, Monténégro, Nauru, Nouvelle Calédonie, Oman, Palau, Paraguay, Qatar, Saint Marin, Samoa, Seychelles, Tonga, Tunisie, Tuvalu et Vatican.

Où réclamer l'autorisation électronique de voyage K-ETA Corée du Sud ?

Dès le 1er septembre, l'autorisation électronique de voyage peut être réclamer sur le site k-eta.go.kr (en langue anglaise ou coréenne), depuis l'application mobile K-ETA (App Store | Google Play) ou de façon simplifiée et en français auprès d'Action-Visas, agence experte dans les formalités électroniques de voyage et sur l'obtention des visas pour la Corée du Sud.

Pour tout savoir sur l'autorisation électronique de voyage K-ETA Corée du Sud et les informations / documents nécessaires à son obtention, cliquez ICI.

Quelles sont les conditions actuelles d'entrée et de séjour en Corée du Sud (test PCR, quarantaine, exemption d'auto-isolement,...) ?

La France, classant actuellement la Corée du Sud sur sa liste verte,  n'impose aucun motif impérieux de déplacement pour se rendre dans le pays.
Pour le retour sur le territoire national, un test PCR ou antigénique de moins de 72h avant le départ est exigé par les autorités françaises pour les voyageurs non-vaccinés, les arrivants de Corée du Sud intégralement vaccinés par un produit reconnus par l'EMA sont, eux, exemptés de test.

Pour entrer en Corée du Sud, le pays réclame à tous les voyageurs la présentation d'un test de type PCR, RAPM, TMA ou SDA, daté de moins de 72h avant le jour du départ, avec un résultat négatif rédigé en anglais ou en coréen (le reste du résultat peut être rédigé en français). Un test sera effectué à l'arrivée à l'aéroport international d'Incheon.

À l'arrivée en Corée du Sud, tous les arrivants sont tenus de se mettre en quarantaine pendant 14 jours dans un établissement désigné et à leurs propres frais. Cette mesure de quarantaine de 14 jours s'applique également aux touristes européens exemptés de visa court séjour et titulaires d'une autorisation électronique de voyage K-ETA Corée du Sud.

Cependant, et comme le précise l'Ambassade de la République de Corée en France sur son site internetles voyageurs entièrement vaccinés contre le Covid-19, avec les produits Pfizer, Moderna, Astrazeneca, Johnson & Johnson, BBIBP-CorV (Sinopharm), CoronaVac (Sinovac) et COVISHIELD au moins 14 jours avant le départ, peuvent réclamer une exemption de quarantaine pour un déplacement à motif:

  • familial (descendants/ascendants directs d'une personne de nationalité coréenne ou étrangère résidant en Corée ou personnes mariées à une personne de nationalité coréenne ou étrangère résidant en Corée);
  • professionnel ou humanitaire impérieux;
  • diplomatique.

Les voyageurs de nationalité étrangère détenteurs d’un visa étudiant, de travail ou tout autre type de visa de long séjour ne peuvent actuellement pas bénéficier d’une exemption de quarantaine.

À l'arrivée en Corée du Sud, tous les passagers sont tenus de télécharger l'application mobile gouvernementale d'auto-diagnostique (App Store | Google Play) et d'y déclarer leur état de santé quotidien pendant 14 jours. Les passagers qui ne peuvent pas télécharger l'application mobile doivent fournir un numéro de téléphone local et une adresse valides en Corée pour faciliter la surveillance quotidienne de la santé par les autorités locales.

K-ETA will be implemented in full scale (mandatory) from September 1st. Similar to the ESTA of the United States, K-ETA... Posted by 법무부 출입국외국인정책본부 - Korea Immigration Service on Monday, August 16, 2021

Lu 16387 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias