TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Coronavirus Inde : les voyageurs qui ont visité l'Italie pourraient se voir refuser l'entrée

le pays prend ses précautions par rapport à l'épidémie du Coronavirus



L'Inde va soumettre aux voyageurs un questionnaire à leur arrivée. En cas de voyage récent en Italie, Chine, Japon, Iran ou Corée du Sud postérieur au 1er février 2020, l'entrée dans le pays pourrait leur être refusée.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 4 Mars 2020

En cas de voyage récent en Italie, Chine, Japon, Iran ou Corée du Sud postérieur au 1er février 2020, l'entrée en Inde pourrait leur être refusée ("may not enter") - Depositphotos.com adameq2
En cas de voyage récent en Italie, Chine, Japon, Iran ou Corée du Sud postérieur au 1er février 2020, l'entrée en Inde pourrait leur être refusée ("may not enter") - Depositphotos.com adameq2
Selon RapideVisa, depuis le 4 mars 2020, les autorités indiennes indiquent un message relatif au Coronavirus sur leur site officiel https://indianvisaonline.gov.in/.

Le texte indique que les e-visas et visas classiques délivrés aux passeports italiens, chinois, japonais, iraniens et sud-coréens sont "suspendus jusqu'à nouvel ordre". Ces nationalités pourraient ne plus entrer ("may not enter") en Inde actuellement.

Les voyageurs seront par ailleurs soumis à un questionnaire en arrivant en Inde. En cas de voyage récent en Italie, Chine, Japon, Iran ou Corée du Sud postérieur au 1er février 2020, l'entrée en Inde pourrait leur être refusée ("may not enter").

Les voyageurs en provenance "directe ou indirecte" de Chine, Corée du Sud, Japon, Iran, Italie, Hong-Kong, Macao, Vietnam, Malaisie, Indonésie, Népal, Thaïlande, Singapour et Taiwan devront passer un dépistage de Coronavirus.

RapideVisa conseille ainsi pour les voyages en Inde à venir, de prévenir les clients ou collaborateurs, notamment :
- des nationalités concernées (notamment les passeports italiens).
- de l'existence de ce questionnaire à l'arrivée, b[en s'assurant qu'ils n'ont pas visité les pays listés depuis le 1er février (notamment l'Italie).]b

Les voyages en cours et entrées en Inde antérieures à ce jour ne sont pas concernés.

"Dans la pratique il est difficile, pour l'heure, de savoir dans quelle mesure ces restrictions s'appliqueront. Les voyageurs concernés seront-t-ils automatiquement refoulés, ou bien des questions plus précises leur seront posées à l'arrivée ? (pays de résidence, région visitée récemment, etc). Comment vont réagir les compagnies aériennes à l'embarquement ?

Espérons que la France ne soit pas le prochain pays sur la liste indienne. Pour cela, il est primordial que le gouvernement français fasse preuve de nuances dans sa communication. "
précise Alexandre Demaille, dirigeant associé - RapideVisa.


Lu 5705 fois

Tags : inde
Notez



1.Posté par Tom le 04/03/2020 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Sauf erreur, au point n°3, il est mentionné que la SUSPENSION des visas classiques et E-visas concerne TOUTES les nationalités ayant voyagé en Italie après le 01/02, et non seulement les personnes de nationalité italienne.

Cela s'applique aussi au evisa déjà délivré ("granted"). Par conséquent, le refus d'entrée sur le territoire indien devrait être systématique en cas de déclaration de voyage en Italie après le 01/02? Peut-être même un refus d'embarquement dans ce cas?

2.Posté par Alexandre / www.rapidevisa.fr le 04/03/2020 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Tom, en effet, c'est un paragraphe distinct, toutes les nationalités, y compris les Français, sont concernées par la restriction aux voyageurs qui se sont rendus en Italie après le 1er février.

En ce qui concerne la mise en œuvre, c'est assez flou car jusqu'à présent (4 mars), lors des formulaires de demandes de visas/evisas, il n'y a pas de question "indiquez vos voyages depuis le 1er février" ou "êtes-vous allé en Italie etc depuis le 1er février", donc il sera difficile de suspendre des visas pour ce motif autrement que de demander lors du questionnaire à l'arrivée. Pour éviter des frais de retour, les compagnies aériennes pourraient demander aux clients de remplir un questionnaire identique ou similaire avant l'embarquement...à suivre comment ce communiqué indien sera traduit réellement à l'arrivée.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.



Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CruiseMaG DMCmag La Travel Tech
Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel