TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Croisières : "c'est parce que notre protocole est efficace que nous détectons des cas !"

3 questions à Erminio Eschena, Président de CLIA France



C'est un nouveau coup dur pour la croisière qui fait face à une recrudescence des cas covid à bord des navires. Pour Erminio Eschena, Président de CLIA France la détection de ces cas est la conséquence de l'application du protocole très strict mis en place par les armateurs et qui n'a pas d'équivalent dans les autres secteurs du tourisme : avion, village clubs, ou encore train ou cinéma ! Interview.


Rédigé par le Jeudi 6 Janvier 2022

Erminio Eschena (CLIA France) : "Je dirais que c'est justement parce que le secteur de la croisière a mis en place des très protocoles très stricts et efficaces que nous détectons des cas. Nous sommes la seule industrie qui testé tous nos personnels et tous nos clients ! "- depositphotos.com Auteur nik0s79
Erminio Eschena (CLIA France) : "Je dirais que c'est justement parce que le secteur de la croisière a mis en place des très protocoles très stricts et efficaces que nous détectons des cas. Nous sommes la seule industrie qui testé tous nos personnels et tous nos clients ! "- depositphotos.com Auteur nik0s79
TourMaG.com - La découverte de cas covid parmi les passagers à bord de plusieurs navires ont fait la Une des journaux. Pourtant les protocoles mis en place pour effectuer des croisières sont stricts...

Erminio Eschena :
Je dirais que c'est justement parce que le secteur de la croisière a mis en place des très protocoles très stricts et efficaces que nous détectons des cas. Nous sommes la seule industrie qui teste tous nos personnels et tous nos clients !

Si un tel protocole était appliqué à un avion, un train, un village club, un hôtel, à un cinéma ou à un métro nous aurions beaucoup plus de cas.

Notre protocole est à la fois notre force et quelque part nous récoltons aussi la rançon de son efficacité.

Il ne faut pas oublier que 100% des passagers à bord sont vaccinés, ils doivent passer des tests avant d'embarquer et ils se refont tester à bord pendant la croisière.

C'est grâce à ce dispositif de détection pointu que nous arrivons à mesurer la situation sanitaire à bord.

TourMaG.com - Que se passe t-il pour les personnes testées positives ?

Erminio Eschena :
La majorité des cas sont asymptomatiques et ils sont pris en charge et isolés dans des conditions qu'aucun métro, qu'aucun village club ou qu'aucun avion ou aéroport ne pourrait mettre en œuvre.

Ils sont accompagnés médicalement et transférés à leur domicile par des moyens qui n'impactent pas les structures publiques. Donc est ce qu'il peut y avoir des cas ? oui !

Est-ce que nous sommes capables de les détecter ? Oui ! Est-ce que nous sommes le seul secteur capable de les détecter ? Oui ! Est-ce que nous sommes les seuls capables de leur apporter de l'isolement immédiat ainsi qu'aux cas contacts ? oui !

Est-ce que nous sommes les seuls à apporter un encadrement médical immédiat ? Oui ! Est-ce qu'on est les seuls à ne pas impacter les structures publiques et organiser le transport des personnes qui en ont besoin jusqu'à leur domicile ? Oui en effet !

TourMaG.com - Quel serait le message que vous souhaiteriez faire passer aux voyageurs et aux agences ?

Erminio Eschena :
Le protocole est là pour apporter des réponses à ce variant car il permet de détecter et au besoin d'isoler et d'accompagner médialement les cas positifs.

Donc aujourd'hui encore les vacances en croisière restent les vacances les plus sécurisées et la promesse loisirs à bord des navires reste extrêmement forte.

Avec le nouveau variant Omicron plus contagieux, les exemples de contaminations à bord ne cessent de faire la Une des journaux. En Italie, 45 passagers du MSC Grandiosa ont été mis en quarantaine, à Hong-Kong les autorités ont contraint le Spectrum of the Seas de la Royal Carribean de rentrer au port après avoir détecté 9 cas sur 2 500 passagers.

Au Brésil, l'Association brésilienne de croisières maritimes a annoncé l'arrêt de l'activité des croisières pour trois semaines après des cas de Covid-19 diagnostiqués à bord de plusieurs navires durant les fêtes.

Aux Etats-Unis, les CDC (Centres de contrôle et de prévention des maladies) ont déconseillé les voyages en croisière...

La CLIA (Cruise Lines International Association) a réagi dans un communiqué indiquant que la décision du CDC laisse le secteur "particulièrement perplexe, étant donné que les cas identifiés sur les navires de croisière ne représentent qu'une infime minorité de la population totale à bord".

L'association précise également que "les cas à bord sont asymptomatiques" ou "de nature bénigne, ne représentant qu'une charge minime ou nulle pour les ressources médicales à bord ou à terre".



Lu 2809 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par Riet Goetschalckx le 07/01/2022 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mille fois merci!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias