TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


EXCLUSIF - Hervé Vighier : "TUI France est un gâchis sur le plan humain et financier !"

L’interview du fondateur et ancien dirigeant de Marmara



La discrétion d'Hervé Vighier, patron de Marmara, est inversement proportionnelle à sa réussite. Nous avons réussi à le sortir de sa réserve, alors que TUI France fait volte face pour mettre en avant ses marques. Il regrette l'énorme gâchis de la filiale France du Groupe qui a dépensé un milliard d'euros pour imposer une marque ombrelle dont le marché français n'a jamais voulu. Verbatim.


Rédigé par le Lundi 21 Septembre 2020

"En 2011, Marmara a été obligé de fusionner par la volonté de l’actionnaire" (entretemps First Choice avait fusionné avec TUI et ce sont les équipes de TUI qui avaient pris le pouvoir) - DR
"En 2011, Marmara a été obligé de fusionner par la volonté de l’actionnaire" (entretemps First Choice avait fusionné avec TUI et ce sont les équipes de TUI qui avaient pris le pouvoir) - DR
TourMaG.com - TUI France dit changer de stratégie pour se reconcentrer sur ses marques maison, qu’est-ce que cela vous inspire ?

Hervé Vighier
: Vous me demandez mon avis sur TUI France... Je dirais, tout d’abord, quel gâchis !

Oui, quel gâchis sur le plan humain et financier pour cette aventure de TUI en France…

TourMaG.com - Pour vous, fondateur de Marmara, le ratage de l’intégration des marques a dû être particulièrement douloureux ?

Hervé Vighier
: Marmara a été bâtie, a été construite à la force du poignet par des hommes et des femmes dans un environnement du milieu du tourisme français parfois hostile.

Concept à l’ origine, avec le temps et la persévérance, Marmara est devenue une marque.

L’actionnaire anglais First Choice qui a racheté Marmara (et donc mes parts) en 2001 avait tout compris.

TourMaG.com - Pourquoi cela ?

Hervé Vighier
: Parce qu’il a laissé en place l’équipe et son modèle. Ils m’avaient fait confiance sur la stratégie et le fonctionnement de l’entreprise.

Marmara est donc restée jusqu’à la fusion en 2011 une entreprise franco-française, avec d’abord ses équipes et ses produits mais aussi son développement informatique. La seule chose qu’ils ont apporté c’était le contrôle financier.

"Le CA de Marmara est passé de 211 M€ en 2001 à 596 M€ en 2010"

TourMaG.com - Puis il y a eu le rachat et la fusion ?

Hervé Vighier
: En 2011, Marmara a été obligée de fusionner par la volonté de l’actionnaire (entre-temps First Choice avait fusionné avec TUI et ce sont les équipes de TUI qui avaient pris le pouvoir).

Elle était devenue une marque avec un concept : le low cost appliqué au tourisme et un slogan "le voyage pour tous" (slogan utilisé avec l’accord de son inventeur Jacques Maillot, ndlr).

Marmara c’était plus d’un million de passagers en 2010, dont plus de 500 000 en formule club (plus que le Club Med pour sa clientèle de France).

Le chiffre d’affaires est passé de 211 millions d’euros en 2001 à 596 millions en 2010, avec une marge brute (EBITDA) cumulée de 147 millions d’euros. Et tout cela avec 230 salariés.

La fusion a été faite contre mon gré (les financiers du groupe dont les bonus étaient fonction de la réduction des impôts payés ont voulu la fusion car NF perdant de l’argent et Marmara en gagnant, le groupe payerait après fusion moins d’impôts sur les sociétés).

TourMaG.com - On sait que cette stratégie a coûté très cher à TUI France ?

Hervé Vighier
: Oui, on connaît la suite : entre NF, Corsair, Marmara, Look et nombre de plans sociaux, je pense que le Groupe TUI a dû injecter plus d’un milliard et demi d’euros (l’équivalent de deux années de bénéfice de TUI avant Covid-19) dans sa filiale France.

Ces plans sociaux qui ont fait partir ces femmes et ces hommes compétents avec l’aval des consultants de renommée internationale qui conseillent sans prendre le moindre risque, avec celui des intellectuels et autres énarques qui excellent dans les présentations PowerPoint mais ne connaissent pas le métier…

Oui ces femmes et ces hommes qui ont quitté le navire savaient créer de la valeur. Quel gâchis !

"Il y a certainement un avenir pour les Clubs Marmara"

TourMaG.com - Que pensez-vous de la stratégie de TUI France qui consiste à rétropédaler pour mettre en avant ses marques ?

Hervé Vighier
: J’espère qu’ils auront compris (et c’est un peu pour cela que je me suis permis de rappeler mon expérience), que pour réussir en France dans le domaine du tour-operating, il faut des équipes françaises qui connaissent et le métier et les intervenants, et qui proposent des produits francophones.

Ce sont là des conditions nécessaires mais non suffisantes.

TourMaG.com - Quels sont les autres "ingrédients" ?

Hervé Vighier
: Il faut laisser les équipes locales faire leurs "achats", car le système centralisé - théoriquement intéressant sur le plan financier avec ses équipes de "contracting" centralisé - a montré qu’il n’était pas performant.

Je me dois de dire cela car c’est l’un de mes domaines d’expertise. Autrement dit, il faut que les équipes se sentent responsables ; le métier du tourisme est un métier d’hommes, un métier de risques où les équipes doivent sentir ce risque dans leurs tripes.

Oui il y a certainement un avenir pour les Clubs Marmara et peut-être Lookéa, et aussi les circuits NF.

Je suis persuadé qu’à la sortie de cet épisode sanitaire, la consommation repartira, les gens auront envie de voyager encore et que la formule Club sera toujours d’actualité pour le consommateur français.

TourMaG.com - Comment voyez-vous l’évolution du tourisme ?

Hervé Vighier :
A l’heure où nous parlons, la Covid-19 n’est toujours pas contrôlée. Il faudra probablement attendre encore un an ou deux ans pour cela.

Deux éléments sont à mon avis à prendre en considération : l’évolution de la pandémie et surtout l’évolution des habitudes de consommation.

Je suis personnellement optimiste : l'activité reprendra mais sous quelle forme ? Les clubs et notamment les clubs Marmara présentent une valeur certaine. Encore faut-il qu’ils soient exploités correctement comme je viens de l’exposer.

TourMaG.com - Vous avez racheté les marques Jet tours et Eldorador pour plus d’un million d’euros. Si TUI France revendait demain la marque Marmara, seriez-vous acheteur ?

Hervé Vighier
: Vous me permettrez, pour des raisons qui me sont personnelles, de ne pas répondre à cette question…

Jean Da Luz Publié par Jean Da Luz Directeur de la rédaction - TourMaG.com
Voir tous les articles de Jean Da Luz
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 16713 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par remize le 21/09/2020 09:15
Pour rendre à CESAR…

M. VIGHIER n’est pas le fondateur de Marmara.
Son créateur, Bertan GURSEL, (un véritable visionnaire du tourisme) l’a créée bien avant, comme en Belgique et en Europe du Nord. Il était d’ailleurs assisté par un jeune homme plein de promesse, un certain Mumtaz TEKER, qui peut en attester.
M. VIGHIER n’était alors que le banquier.


2.Posté par ÇAKMAK KARAKAS Tülin le 21/09/2020 10:13
Bonjour;
J’ai travaillé de 1991 à 2004 chez Marmara et crée le service ventes directe; Mr Vighier était mon PDG.
C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup mais à ma connaissance le fondateur de Marmara était Bertan Gürsel.

3.Posté par Michael MARY le 21/09/2020 10:36
Je partage la même vision et les mêmes sentiments de gâchis qu'Hervé Vighier à l'encontre de TUI.
Une pensée au passage pour Aventuria - aux salariés comme à ses dirigeants- un TO BtoC qui a connu la même histoire que Marmara - rachat par First Choice puis passage sous le giron TUI.
Une boîte saine, rentable depuis le début de son développement - 24 M € en CA - 1 M € résultat net en 2010 .
Preuve en était - la reprise de Tour Inter devenue Passion des îles par Aventuria a été une réussite alors que le modèle BtoB était différent.
TUI France a bien essayé de piller le savoir-faire du sur-mesure sans jamais y parvenir. Des donneurs de leçon avec un orgueil phénoménal alors même que leur parcours était la somme d'une succession d'échecs.
RIP

4.Posté par Sebai Arbi le 21/09/2020 12:24
Personnellement, j’étais responsable des clubs Marmara en Tunisie pendant plus d’une dizaine d’années. J’ai, donc, travaillé avec M. VIGHIER, nous avons appris tellement avec ce grand Monsieur, on pouvait maîtriser nos coûts sans pour autant affecter la qualité du service, il nous donnait une certaine autonomie qui nous permettait d’atteindre les objectifs fixés. Ensuite, c’était le tour de Tui France et effectivement, ils avaient une approche complètement financière et à la limite bureautique, nous sommes devenus esclaves des procédures et les coûts sont montés et on ne pouvait plus avoir cette maîtrise d’avant. Enfin, le coup de grâce est arrivé avec Tui UK qui ont pris le contrôle et qui géraient les opérations d’une manière robotisée. Tout ça pour confirmer les dires de Monsieur VIGHIER, et même en matière de négociation les locations des hôtels, avec Tui les prix se sont multipliés par deux. Ils cherchaient encore la faille en opérant de multiples audits qui pourraient expliquer les résultats de l’ancienne gestion, mais ils ont oublié la réalité, c’ est qu’il s’agit d’une bonne gestion du personnel, des coûts , c’est le résultat de l’ autonomie qui nous a été donnée par M. VIGHIER.

5.Posté par Didier le 21/09/2020 16:37
L'avenir du tourisme, c'est aussi la prise en compte de la crise climatique, et donc l'arrêt de ces vols inutiles. Sinon les faillites ne font que commencer.

6.Posté par Noyan le 21/09/2020 18:38
Tout d'abord je confirme que le fondateur de la société et de la marque Marmara est bien le feu Mr Bertan Gursel (Paix à son âme), Mr Vighier a été le PDG nommé et actionnaire minoritaire de plusieurs propriétaires de la société et bien entendu a contribué d'une manière indéniable au dévéloppement formidable de cette société jusqu'à son éviction par TUI. Il a entièrement raison de qualifier de "Gâchis" tout ce qu'a fait TUI en France et le résultat est là : 1+1+1+1+1 ne fait qu' UN !!!! ( NF, Marmara, Look, Vacances Transat, Passion des Iles etc.....).... c'est triste et la situation actuelle liée au Covid n'est absolument pas une excuse dans la situation actuelle de TUI en général. Maintenant mieux vaut tard que jamais, s'ils veulent revenir à commercialiser ce qui est rentable ( les clubs Marmara et Lookea et les circuits NF ), il faut les encourager ne serait-ce que pour soutenir les salariés tant malmenés de cette entreprise...

7.Posté par Christophe le 21/09/2020 20:17
« des intellectuels et autres énarques qui excellent dans les présentations PowerPoint mais ne connaissent pas le métier... »
En une phrase il a résumé ces 20 dernières années dans notre métier ( Look voyages , Nouvelles Frontières, Marmara , Go Voyages et pleins d’autres )
Toutes ces pépites détruites par des fusions ...
Jacques Maillot, Lucien Klat, Herve Vighier, Carlos Da Silva , tout le monde les a connu et apprécié.
Qui connaît ceux dont parle Mr Vighier et qui ont succédé à ces grands patrons ...

8.Posté par Raoul le 22/09/2020 12:40
Bravo tout est dit conserver bien cet article il sera à relire dans 10 ans il résume simplement ce que doit être le tourisme et non des attaques par les grosses Bertha à coup de millions pour s attaquer au village Gaulois qui ne cédera pas car Messieurs le tourisme est une industrie mais en France avec des tripes et l amour des choses biens faites et non Wallstreet

9.Posté par Christian Loth le 24/09/2020 09:04
Merci Hervé !
Le paysage touristique français est depuis quelques années malheureusement infiltré par des personnes qui ne sont pas issu de notre profession et qui multiplient les erreurs, souvent fatales. Notre secteur n’exige pas une science compliquée mais il a ses spécificités que les gens du sérail comprennent certainement mieux. Ta compétence, clairvoyance et aussi ta compréhension et ta gentillesse font cruellement défaut à notre profession.
Tu nous manques beaucoup! Reviens s’il te plait :-)
Christian

10.Posté par savas ulu le 28/09/2020 10:48
Bonjour
J'ai la chance et privilege d'etre un collaborateur de Mr Vighier pendant dix ans .

Sans Mr Vighier Marmara n'existera pas .

Son savoir de faire , sa compétence sur les finances ,sa dimension intellectuelle et sa vision étaient une valeur précieuse. pour le développement du groupe Marmara .

Le secteur de tourisme en France doit prendre model son model de gestion et sa philosophie .

Nous avons tous beaucoup appris avec Mr Vighier sur le plan professionnel et humain.

Merci encore mille fois à ce Monsieur d''exception.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >






























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex