TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Egypte : le marché français reprend des couleurs

+ 146 % selon le baromètre du SETO



Le Syndicat des entreprises du tour-operating (SETO) a annoncé une progression des ventes à trois chiffres en Egypte, cette année. Les croisières sur le Nil et les stations balnéaires de la Mer Rouge attirent de plus en plus de Français.


Rédigé par le Mercredi 20 Décembre 2017

Emmanuel Foiry est optimiste sur l’avenir de la destination : « L’Egypte est adorée par les Français. Il y a des lieux qui pourraient être interchangeables, d’un club à un autre, mais l’Egypte a cette culture, ses pyramides que l’on ne trouve pas ailleurs. » - Photo CE
Emmanuel Foiry est optimiste sur l’avenir de la destination : « L’Egypte est adorée par les Français. Il y a des lieux qui pourraient être interchangeables, d’un club à un autre, mais l’Egypte a cette culture, ses pyramides que l’on ne trouve pas ailleurs. » - Photo CE
L’Egypte a enregistré une hausse des visiteurs français cette année. Les chiffres ont bondi de 146% selon le baromètre du Syndicat des entreprises du tour-operating (SETO) présenté mi-décembre.

« L’Egypte cartonne, depuis presque un an, tous nos bateaux sont pleins, notre croissance est de 400% », affirme Jean-François Rial, président directeur général de Voyageurs du Monde.

Fram enregistre une progression de 650% par rapport à l’hiver 2016.

Des chiffres remarquables. A prendre avec des pincettes rappelle Emmanuel Foiry, Président-directeur général de Kuoni France de Travel Lab, qui a progressé de 200% sur la destination.

« Tout le monde recommence de zéro,
nuance-t-il. Cette année nous avons fait 2000 départs. Notre grande année a été 2004, avec 25 000 passagers, avant de chuter à 230 en 2014 », donne-t-il en exemple.

Un retour en masse des Français ?

Emmanuel Foiry est optimiste sur l’avenir de la destination : « L’Egypte est adorée par les Français. Il y a des lieux qui pourraient être interchangeables, d’un club à un autre, mais l’Egypte a cette culture, ses pyramides que l’on ne trouve pas ailleurs. »

De nombreux TO ont misé sur la destination. Les stations balnéaires de la Mer Rouge attirent les Français. « C’est une région peu connue du marché français », explique Axel Mazerolles, directeur général de FTI Voyages. Et qui a tout pour plaire. « On peut y faire la fête, de la plongée, se détendre, trouver des produits famille, comme du haut de gamme. Les hôtels sont de bonne qualité. »

Axel Mazerolles se revendique « Premier tour-opérateur sur la destination» . Nous étions les seuls à prendre des engagements charter l’hiver dernier. Et nous avons la plus importante production du marché. »

FTI Voyages propose 4 vols directs par semaine au départ de la France, vers l’Égypte : Paris, Bâle-Mulhouse, Nantes et Lyon. Le tour-opérateur compte au total 160 hôtels, 110 à Hurghada, 38 à Marsa Alam et 12 en Haute Egypte.

Le bilan est aussi positif du côté d'Ultramarina. « Nous vendons très bien les croisières plongée au départ d’Hurghada et de Marsa Alam, des croisières francophones, selon Karine Jamin, chef de produit. Pour les séjours plongée, il faut dire que les récifs ont apprécié d’être moins fréquentés, du coup ils sont très poissonneux et très colorés. »

« On sent une vraie reprise », confirme Christelle Bosello, directrice de la production Fram. Le TO mise sur « un retour-gagnant » en Egypte.

« Historiquement, Fram est positionné sur le Maghreb et l’Egypte, même si ce ne sont plus nos chiffres de référence », poursuit Christelle Bosello. Cet hiver, le TO ouvrira un Hôtel-Club Framissima Continental Hurghada en Egypte (4 étoiles), et programmera une croisière Framissima au fil du Nil, ouverte à la vente en fin de semaine, ainsi qu’un combiné Le Caire et croisière.

Christelle Bosello espère un retour des dessertes aériennes au départ des régions.

Un attentat en novembre

L’Egypte a vécu l’une des attaques les plus meurtrières qu’ait connu le pays. Le 24 novembre dernier, un attentat a fait plus de 300 morts au Nord Sinaï.

Le Ministère des Affaires étrangères a classé le Sinaï en zone rouge. Il demande aux ressortissants français de s’abstenir de se rendre dans la région.

« C’est une région que l’on ne commercialise pas », précise Axel Mazerolles. « Plus depuis longtemps », affirme Karine Jamin.

« La région a retrouvé une certaine stabilité depuis l’arrivée du Général au pouvoir, même si le contexte reste difficile. Le terrorisme est le lot de tous les pays au monde », regrette Emmanuel Foiry. Le TO a choisi de se concentrer quasi exclusivement sur les croisières et propose des extensions à Hurghada.

La Russie se laisse à nouveau tenter par la destination. La reprise des vols civils a été annoncé. Une décision que les professionnels du tourisme français interrogés voient d’un très bon œil.

Lu 2922 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips