TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Egypte : les TO gèrent les retours mais les départs sont suspendus



Devant les mouvements sociaux qui gagnaient en importance, les producteurs réunis au Ceto ont pris la décision, vendredi soir, de ne pas envoyer leurs clients sur les vols prévus pendant le week-end. Entretemps, la décision du Quai d’Orsay de déconseiller les voyages en Egypte est tombée. Plus de départs, donc, jusqu’à nouvel ordre.


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Dimanche 30 Janvier 2011

Egypte : les TO gèrent les retours mais les départs sont suspendus
Retour sur un week-end agité pour les voyagistes. « Ne dites pas que l’on rapatrie les clients, on les ramène tout simplement parce que leurs vacances sont finies », précisait-on chez Marmara samedi.

Sur les 1909 clients que comptait Marmara dans la zone de la vallée du Nil et au Caire, 322 sont rentrés vendredi soir, un autre vol de la compagnie Lotus en a ramené autant samedi.

Les autres reviennent en fonction des programmes de vols initiaux, avec probablement quelques modifications d’horaires…

Même message rassurant, samedi matin, chez Air Masters, le courtier aérien qui consolide les vols charters, principalement opérés par des compagnies égyptiennes, sur l’Egypte pour de nombreux producteurs.

« Nous avons eu un vol qui est parti avec trois heures de retard à cause du couvre-feu mais aucun avion n’est bloqué », rassurait Ans Westerhaven, la directrice d’Air Masters.

« Bien sûr, ces avions repartiront à vide puisque les tour-opérateurs ont décidé de bloquer les départs de cette semaine. Nous avons également des vols prévus mercredi pour ramener les touristes qui prolongeaient leurs séjours. »

Croisières sur le Nil : les clients restent dans les bateaux

Ces avions, on le sait depuis dimanche, repartiront à nouveau à vide.

STI dont les clients volent sur compagnies régulières, avait 380 clients au Caire vendredi. « Nous avons pu en placer une bonne partie sur un vol vendredi. Une quarantaine devraient également repartir sur un vol programmé samedi soir et il nous restera environ 80 clients pour lesquels nous trouverons une solution », expliquait samedi, Olivia Even de Villechaise, la directrice commerciale de STI.

Par mesure de précaution, tous les clients logeant dans les hôtels de centre ville ont été déplacés vers des hôtels plus excentrés.

« Il y a eu des pillages non seulement de bâtiments officiels, du musée du Caire mais également de maisons particulières et d’hôtels. Il nous a paru plus sage d’éloigner nos clients du centre. Mais pour l’instant, avec le couvre-feu, ils ne peuvent pas quitter les hôtels ».

Quant aux clients des croisières sur le Nil, ils restent sur les bateaux jusqu’à la fin de leurs séjours. Louxor étant également sous couvre-feu.

Pas de panique pour les vacanciers de la Mer rouge

Pas de panique non plus pour les vacanciers de la Mer rouge qui continuent leur séjour normalement jusqu’à la date de départ prévue. Charm el Cheikh, Taba et Hurghada n’ont connu aucune agitation particulière.

Mais, que va-t-il se passer par la suite ? Juste au début de la haute saison, les mouvements sociaux ne pouvaient pas tomber plus mal pour le tourisme égyptien.

Rappelons les chiffres : en 2009, le pays a reçu 12,5 millions de touristes internationaux pour 8 milliards d’euros de recettes. L’industrie touristique égyptienne pèse 11% du PIB et représente 10% des emplois.

Au cours du week end, les conseils aux voyageurs des différents pays se sont durcis. Le Foreign Office de Londres déconseille désormais les voyages non essentiels au Caire, à Alexandrie, Louxor et Suez, ce qui permet néanmoins de maintenir les départs vers les stations balnéaires de la Mer rouge.

Plus prudente, la France conseille de différer tout voyage qui n’aurait pas un caractère d’urgence. Quant à la Belgique, elle déconseille désormais tout voyage vers l’Egypte.

Un coup dur pour les voyagistes français

Pour les voyagistes français qui avaient tous enregistré des progressions sensibles d’inscriptions sur cette destination après deux années relativement difficiles, le coup est dur.

Georges Colson, le président du SNAV évalue le seul manque à gagner du week end dernier à 3 000 clients qui avaient acheté un forfait d’environ 800 euros, 2,4 millions d’euros, une somme à laquelle il faudrait ajouter le coût des empty legs des avions repartant à vide.

Sans oublier le poids des reports. Pour les départs prévus avant le 6 février, les clients de Marmara peuvent ainsi reporter sans frais jusqu’au 31 octobre, ceux de Nouvelles Frontières jusqu‘au 30 septembre.

Combien de départs faudra-t-il encore annuler ? Le Ceto, réuni dimanche, tablait sur des annulations jusqu’au jeudi 3 février.

« Les agences vont nous appeler dès ce lundi pour trouver une solution pour leurs clients. Quelques-uns choisiront peut-être de partir maintenant vers d’autres destinations de la Méditerranée ou en Afrique, mais la majorité choisira de maintenir le voyage en Egypte, à une date de voyage ultérieure.

Les TO devront peut-être décider de prolonger les possibilités de reports sur un an comme nous l‘avons fait au moment du volcan
», estime Olivia Even de Villechaise.

Les dispositions du CETO

"Compte tenu des dernières évolutions de la situation en Egypte, le CETO (Association de Tour-Opérateurs), après consultation des principaux tour-opérateurs programmant la destination, recommande de prendre les dispositions suivantes :

Les départs vers l’EGYPTE sont suspendus jusqu’au jeudi 3 février 2011 inclus.

Les clients concernés peuvent reporter leur voyage sans frais à une date ultérieure sur l’Egypte ou toute autre destination programmée et aux conditions en vigueur du tour-opérateur.

En ce qui concerne les clients à destination les tour-opérateurs renforcent leur assistance locale et mettent en place les dispositifs les plus adaptés.

Bien évidemment ces mesures pourront être modifiées à tout moment en fonction de
l'évolution de la situation et dans un souci de l'intérêt de la clientèle, des tour-opérateurs et des agents de voyages."

Lu 4982 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

');

PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com DMCmag.com TourMaGEVENTS.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips