TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e



Entre galères et entraide... mémoires d'un guide accompagnateur en Egypte

L'interview d'Olivier Mayeux, auteur de Mesdames, Messieurs, Bienvenue en Égypte !



Olivier Mayeux a débuté sa carrière de guide accompagnateur à 23 ans, au début des années 1970. Aujourd'hui retraité, celui qui a visité 102 pays et passé douze ans de sa vie en Égypte, retrace ses expériences dans le tourisme dans un nouvel ouvrage, Mesdames, Messieurs, Bienvenue en Égypte !. Il y relate ses galères, ses souvenirs et surtout son attachement à ce pays, dont il a pris le temps d'apprendre la langue et les coutumes. Interview.


Rédigé par le Jeudi 13 Avril 2017

Olivier Mayeux a accompagné plus de 5 000 touristes lorsqu'il était guide accompagnateur - DR : O.M.
Olivier Mayeux a accompagné plus de 5 000 touristes lorsqu'il était guide accompagnateur - DR : O.M.
TourMaG.com - Comment avez-vous atterri en Égypte ?

Olivier Mayeux :
J'ai commencé ma carrière de guide-accompagnateur, après avoir suivi une formation d'animateur socio-culturel. Je travaillais dans des camps de jeunes, puis auprès d'adultes en France.

Au début des années 1970, à 24 ans, j'ai répondu à une annonce pour accompagner des groupes en Égypte.

A cette époque-là, on trouvait tout le temps du travail. Je n'étais jamais allé en Égypte, seulement quelques pays européens : l'Espagne, l'Allemagne, l'Angleterre, l'Islande.

L’Égypte n'était pas encore ouverte au tourisme de masse, c'était plutôt du tourisme sélectif pour une clientèle aisée, qui partait avec Kuoni, Jet tours.

TourMaG.com - Vous travailliez pour une agence réceptive ?

Olivier Mayeux :
Oui - mais j'ai volontairement changé les noms des sociétés et des personnages cités dans mon livre.

J'étais parti pour quelques mois en Égypte en tant qu'accompagnateur, mais je suis finalement resté douze ans sur place. Je ne rentrais que l'été.

En arrivant sur place, j'ai découvert un pays complètement désorganisé et pas seulement pour les voyageurs. La priorité était donnée aux clientèles américaine et allemande. Les Français ont dû faire leur place car il n'y avait, par exemple, que 10 bateaux disponibles sur le Nil.

Il y avait aussi un très grand décalage entre la France et l’Égypte. Dans les années 70, en France, il y avait peu de chômage, pas de grande crise. On pouvait prendre ses valises et aller n'importe où.

Mais en Égypte, on vivait sous tension permanente. Sur 10 groupes que j'accompagnais, il y avait des problèmes pour 4 ou 5 d'entre eux, à chaque fois : des surbookings, des retards aériens, ou bien c'était les standards hôteliers qui ne correspondaient pas du tout aux critères français.

Parfois, on n'avait plus de places sur les bateaux de croisière, il fallait se rabattre sur les circuits terrestres. Les autocars tombaient fréquemment en panne.

Une fois, nous nous sommes retrouvés en rase campagne - il n'y avait ni téléphone, ni clim évidemment ! - et abandonnés au milieu de la population. Les clients étaient mécontents mais ils ont fini par établir le contact avec les Égyptiens, et ils en ont finalement gardé un bon souvenir.

TourMaG.com - Vous racontez tout cela dans votre livre. Les galères, les contretemps, les anecdotes de vos clients, vos rapports avec vos collègues...

Olivier Mayeux :
Oui, j'ai choisi de raconter les problèmes que j'ai pu rencontrer avec mes groupes tout au long de ces 12 années.

J'ai guidé au moins 150 groupes, environ 5 000 personnes, des hommes d'affaires aux classes moyennes qui venaient avec leur CE quand le tourisme en Égypte s'est démocratisé. J'ai même accompagné une prostituée.

TourMaG.com - Quel était votre rôle exact ? Accompagnateur, guide ou les deux ?

Olivier Mayeux :
Au départ, on m'a embauché uniquement pour accompagner les clients.

Mais le problème, c'est qu'il y avait peu de guides francophones dans les années 70 en Égypte, ni d'école dédiée d'ailleurs. Seulement des anciens professeurs mais qui n'avaient pas toujours des notions d'histoire.

Il y avait aussi très peu de femmes et celles en fonction n'étaient souvent pas autorisées par leurs maris à partir sur des bateaux de croisière pour plusieurs jours.

Moi, je n'avais pas l'autorisation officielle de guider, car je n'avais pas la nationalité égyptienne. Tous les accompagnateurs prévoyaient donc les bakchichs, fournis par les TO, pour pouvoir assurer les visites.

J'ai été obligé d'apprendre l'arabe et l'Histoire du pays. Finalement, cela m'a permis d'intégrer les traditions et de travailler plus facilement.

TourMaG.com - Dans quelles conditions travailliez-vous à cette époque-là ?

Olivier Mayeux :
J'ai commencé au SMIC de l'époque, alors que je travaillais peut-être 18 heures par jour, entre les visites qui démarraient très tôt le matin et les soirées dansantes. C'est un métier très prenant, qui demande beaucoup de psychologie, de tact, une grande connaissance du terrain et du pays.

Je pense sincèrement que le guide contribue pour 50% à la réussite du voyage. Et c'est à l'agence réceptive de cadrer le tandem que doivent former, sur place, le guide local et l'accompagnateur, en fonction des attentes des clients.

Aujourd'hui, beaucoup de touristes sont envoyés à l'étranger sans accompagnateur. Ils ont seulement des guides locaux. Mais, à la différence, ces derniers ne dorment pas sur place, ne restent pas à l'aéroport quand il y a un problème aérien...

Le guide accompagnateur va apporter un plus dans la relation client, l'organisation du voyage. Dans certains pays, comme l'Inde ou en Amérique latine, je pense que cela vaut le coup de rajouter le prix pour ces prestations.

Olivier Mayeux en Egypte - DR : O.M.
Olivier Mayeux en Egypte - DR : O.M.
TourMaG.com - Avez-vous toujours travaillé pour la même agence en Égypte ?

Olivier Mayeux :
J'ai travaillé pour plusieurs agences réceptives et voyagistes en 12 ans. Et puis, à la fin des années 80, j'ai arrêté cette activité qui est fatigante à la longue.
Au fil du temps, dans la nouvelle entreprise que j'avais intégré - une agence groupistes - j'ai appris à encadrer les autres guides accompagnateurs, à gérer les réservations et je faisais de plus en plus de commercial.

J'ai tout de même continué à accompagner des groupes, une fois par an, jusqu'en 2008, sur du très haut de gamme ou des clients VIP. Mon dernier voyage en Égypte date de 2008. Progressivement, je suis devenu commercial séminaires. J'ai même développé le département séminaires de Selectour « Créateur d'événements » en 2005.

TourMaG.com - Quel regard portez-vous sur l’Égypte post-Printemps arabe ?

Olivier Mayeux :
Comme je vous le disais, je ne suis pas retourné en Égypte depuis 2008. Je ne suis plus sur place. Dans mon livre, je raconte uniquement du vécu, des impressions. Mais quand je vois le retour de l'armée, avec le maréchal al-Sissi, à la tête du pays, je me demande quel est le bilan ?

Je reste convaincu que la société changera quand les femmes se réveilleront. Elles ont une influence sur leur famille, leur société. On l'a vu en Tunisie.

Mon livre est là pour raconter le vécu extraordinaire que j'ai connu en Égypte, qui a changé ma perception du monde et ma vie. L’Égypte est un pays qui reste uni face à la pauvreté, à l'oppression, à son destin. L'entraide extraordinaire dont est capable ce peuple est une leçon de vie.

Mais mon livre est avant tout un hommage au tourisme. Et je pense que les agents de voyages vont se retrouver dedans, notamment quand je parle des problèmes d'organisation ou de l'état des réservations. Car chaque maillon de la chaîne compte : on prend tous des risques en partant dans le monde ou en envoyant des clients. Il faut s'adapter. Le métier d'agent de voyages est un métier de courage.

TourMaG.com - Comment avez-vous vu évoluer le métier de guide accompagnateur ?

Olivier Mayeux :
Il y a eu une évolution positive du métier. Aujourd'hui, il y a de nombreuses écoles de formation et les salaires peuvent parfois être de haut niveau. Encore plus pour les guides conférenciers.

Il y a aussi davantage de respect pour la profession. Pour ma part, j'ai toujours été déclaré, et je n'ai eu aucun problème pour prendre ma retraite à 60 ans. Mais je me souviens de guides qui travaillaient gratuitement pour de grands tour-opérateurs, simplement pour pouvoir voyager.

Aujourd'hui, les groupes sont aussi moins nombreux, et c'est mieux. Cela évite de faire la visite de certains monuments en deux fois. C'est aussi plus facile quand on va chez l'habitant. Et même pour l'entente dans le groupe.

En revanche, je constate un changement dans le comportement des clients : tout est chronométré, il faut suivre le programme, ils n'ont plus le temps de parler avec la population locale. Ils veulent prendre des photos et avoir des explications.

Résumé du livre

Couverture Mesdames, Messieurs, Bienvenue en Égypte ! - DR : Olivier Mayeux
Couverture Mesdames, Messieurs, Bienvenue en Égypte ! - DR : Olivier Mayeux
Les voyages de touristes en Egypte vécus par leur accompagnateur-guide. Ces témoignages tous véridiques, aux situations cocasses, pleines de rebondissements, d’imprévus, sont truffés de personnages atypiques, attachants, drôles ou détestables. Ils sont issus d’une partie des nombreux groupes qu'Olivier a accompagnés ou guidés dans la vallée du Nil.

Vous allez vivre les moments les plus inoubliables de son vécu, une sélection de récits sur une douzaine d’années. Des accompagnements ou des découvertes, dans l’ambiance du Caire, d’Alexandrie, du Fayoum, de la Moyenne et de la Haute Egypte, de la Nubie, de l’oasis de Sioua… au bord de la Mer Rouge et dans le Sinaï. Ceci à l’époque où le tourisme était en pleine croissance dans l’un des pays les plus problématiques, surtout au niveau de l’organisation.

Vous allez découvrir également, une approche des traditions, des coutumes et des rencontres insolites, grâce à ses ami(es) égyptiens. L’attachement qu'il porte à ce superbe pays vous apportera un autre regard sur l’Egypte et son peuple.

Ce témoignage inhabituel, souvent teinté d’humour, est un hommage aux métiers du tourisme. Mesdames, Messieurs, au fil du Nil en compagnie de Pierre-Edouard, Ginette, André, Maryline, Pierre-Alexandre, Madame la baronne, Fernand, Henriette, la surprenante Olga et tant d'autres... nous vous souhaitons un bon voyage... et suivez le guide !

Biographie d'Olivier Mayeux

DR : Olivier Mayeux
DR : Olivier Mayeux
Olivier Mayeux a été guide accompagnateur sur des voyages organisés en Egypte, Afrique, Asie et Amériques de 1976 à 1988.

Puis jusqu'en 1998, entre de nombreux voyages à travers le monde, et son poste de cadre commercial dans des agences de voyages, il commence l'écriture.

En 1998, il sort le livre La Vie Suspendue aux Editions JM PLACE.

De 1999 à 2013, il est directeur commercial tourisme puis directeur du département Créateur d'Evénements au sein de Selectour, avant de prendre sa retraite et de s'installer dans le sud-ouest de la France.

En 2016, il publie l'ouvrage Mesdames, Messieurs, Bienvenue en Égypte ! disponible sur Amazon.

Chocolatine sera son prochain livre.

Lu 3889 fois

Tags : Egypte
Notez



1.Posté par MARIE FRANCE le 13/04/2017 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Intéressant !!!.Bonne idée d'avoir écrit de livre. Ayant moi même commencé ma profession d'agent de voyage en 1976 , ce livre m'intéresse. Ou puis je le trouver ?

2.Posté par Charles le 13/04/2017 16:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Top l'ami ! Une période héroïque !


3.Posté par Pierrette Milard le 14/04/2017 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J'ai adoré ce livre qui vous emmène dans des paysages hauts en couleurs. De cette Egypte Pharaonienne narrée par cet auteur est magnifique. Sans oublier les personnages des groupes, parfois drôles, cocasses et voire quelques fois désagréables. La rencontre avec la population est attachante et souvent émouvante. Un grand merci.

4.Posté par Hussein le 14/04/2017 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Vive l'egypte tahya msr
Welcom to egypte

Super livre ecrit par une ame egyptienne

5.Posté par Christophe et Céline DEVERGNE le 24/10/2018 21:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Page après page, ce livre est une agréable découverte. Une vision multiple de l'Egypte, des personnages attachants, des superbes descriptions, cela donne vraiment envie de faire sa valise. De plus, les situations cocasses avec les touristes font souvent rire. Merci monsieur le guide.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hôtel&Lodge PRO, Le Hub des pros de l'hébergement.

TourMaG.com DMCmag.com Hôtel&Lodge PRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips