TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Faillite Thomas Cook : "Nous n'avons pas pour le moment de garantie de l'Etat", selon E. Toromanof (APST)

L'interview d'Emmanuel Toromanof, secrétaire général de l'APST



Depuis le 23 septembre 2019, et l'annonce de la chute de Thomas Cook, l'APST est sur le pont pour faire face au plus gros sinistre de son histoire, estimé entre 40 et 50 M€. Cinq mois après la faillite, Emmanuel Toromanof, secrétaire général de la caisse de garantie, fait le point sur les dossiers en cours, l'obtention du prêt bancaire et les mesures encore à l'étude qui pourraient être mises en place pour renflouer les caisses.


Rédigé par le Mardi 25 Février 2020

Remboursements des clients : "Dans le cas de Thomas Cook ce sera long. Il y a beaucoup de dossiers et le travail est compliqué au niveau des vérifications", estime Emmanuel Toromanof - DR
Remboursements des clients : "Dans le cas de Thomas Cook ce sera long. Il y a beaucoup de dossiers et le travail est compliqué au niveau des vérifications", estime Emmanuel Toromanof - DR
TourMaG.com - Où en est-on de la gestion des dossiers clients concernés par le sinistre de Thomas Cook ? Tous les clients qui devaient partir sont-ils partis ou reste-t-il encore des départs ?

Emmanuel Toromanof :
Tous les clients ne sont pas partis, il y a des départs prévus jusqu’en 2021…

TourMaG.com - Nous recevons sur notre site de nombreux commentaires de clients qui se demandent quand ils vont être remboursés. Quel est le message que l’APST souhaite faire passer sur ce volet ?

Emmanuel Toromanof :
Effectivement, même si la plus grande partie des clients vont partir, il restera encore des clients à rembourser. Pour ceux-là, le délai est plus long.

Il y a d’abord toute la partie vérification des pièces demandées, croisement avec les différentes listes, les clients qui sont partis, les clients qui étaient sur place pour lesquels nous avons sécurisé les retours, les clients qui n’ont pas voulu partir alors que les voyages étaient maintenus.

TourMaG.com - Les remboursements de ces clients seront effectués dans quel délai ?

Emmanuel Toromanof :
Nous allons, comme c’est prévu par l’article R 211-32 du livre II du Code du tourisme, différer le remboursement au jour du dépôt par les organes de la procédure collective de l’état des créances, cela fera aussi pour nous une vérification de plus.

Cet état va demander beaucoup de travail de la part du liquidateur, par contre dire quand il sera fait, je ne peux pas. Ce qui est sûr c’est que cela va prendre beaucoup de temps.

Habituellement dans ce type de procédure, l'état des créances est déposé entre 6 et 8 mois lorsque c'est rapide et entre 12 et 18 mois, voire plus parfois dans d'autres procédures... Dans le cas de Thomas Cook ce sera long. Il y a beaucoup de dossiers et le travail est compliqué au niveau des vérifications.

A lire aussi


Pas de départs significatifs de l'APST

Emmanuel Toromanof - DR
Emmanuel Toromanof - DR
TourMaG.com - Concernant les mesures prises pour renflouer les caisses de l’APST, plusieurs agences nous ont fait part de leur mécontentement sur la hausse des cotisations. Y a-t-il un nombre significatif de départs pour d’autres garants ?

Emmanuel Toromanof :
Nous n’avons pas eu pour le moment de nombreux départs. Il n'y a pas de départs significatifs, ni de vague de départs comme certains le prédisaient.

Nous avons eu en revanche de nombreuses régularisations en fin d’année avec les fusions, restructurations de groupes, arrêt d’activité, parfois arrêt de l’activité liée à l’immatriculation, et quelques changements de garants mais pas plus que chaque début d’année.

TourMaG.com - Concernant le prêt (entre 15 et 20 M€ sur l’immeuble avenue Carnot à Paris), où en est-on ? Et avez-vous reçu la garantie de l'Etat pour l'obtention de ce prêt ?

Emmanuel Toromanof :
C’est en cours. Nous travaillons sur ce sujet. Je ne peux pas en dire davantage car nous sommes en négociation. Concernant la garantie de l'Etat, pour le moment nous n'avons rien.

Garantie de l'Etat : "Nous avons imaginé d'autres solutions"

TourMaG.com - Que se passerait-il si vous n'obteniez pas la garantie de l'Etat, cela pourrait-il mettre en péril l'obtention du prêt ?

Emmanuel Toromanof :
Nous ferions sans, tout simplement. Notre objectif est de pouvoir faire sans.

Nous allons faire comme si nous ne pourrions pas l'obtenir. Nous avons imaginé d'autres solutions. Comme je vous le disais, nous sommes encore en négociations.

TourMaG.com - Où en êtes-vous de la mise en place d’une contribution à la garantie financière pour les clients des agences APST et d’un comité indépendant de contrôle des risques ?

Emmanuel Toromanof :
Sur la contribution à la garantie financière, c’est encore à l’étude.

Concernant le comité indépendant de contrôle des risques, nous attendons la fin des audits qui sont quasiment terminés et ensuite les décisions que prendront les élus. Il y aura plusieurs étapes.

TourMaG.com - Suite au sinistre de Thomas Cook, avez-vous accentué les contrôles et avez-vous demandé à certains adhérents de nouvelles garanties ?

Emmanuel Toromanof :
Nous avons renforcé nos contrôles et nous avons effectivement demandé à certains de nos adhérents de nouvelles garanties. Nous attendons des changements statutaires à terme pour pouvoir simplifier une partie des procédures et augmenter peut-être nos demandes.

Mais oui, nous avons commencé à regarder certains dossiers. Si nous avions eu un dossier du même type que Thomas Cook nous serions très inquiets, mais il n'y en a pas.

Pour renflouer ses caisses suite à la chute de Thomas Cook l'APST a augmenté ses cotisations de 30%.

Elle travaille également sur d'autres leviers qui sont encore à l'étude ou en négociation, dont l'obtention d'un prêt.

Elle planche aussi sur l'application d'une contribution de 3€ par client (défiscalisée) sur les forfaits touristiques vendus par les agences adhérentes à l'APST.

"Elle reviendrait à celui qui l’a collectée. Un adhérent de l’APST va collecter auprès du client. En fait, c’est celui qui facture qui va collecter auprès du client, c’est ce qui me semble le plus logique", nous expliquait Alix Philipon, président de l'APST dans une interview.

Enfin l'APST travaille sur un durcissement des contrôles et la mise en place d'un comité indépendant de contrôle des risques.

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3598 fois

Tags : apst, thomas cook
Notez



1.Posté par Mouillard le 26/02/2020 23:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore du blabla... En quoi la procédure de liquidation de Thomas Cook empêche le remboursement des clients ? Pourquoi cette attente ? Le contrôle très facile vous prenez le dossier du client Y qui a fourni sa facture, ses relevés de compte et contrat de voyage et éventuellement ses vouchers de voyage (car proche de la date de départ au moment de la faillite) qui après un courrier erroné de l'APST en date de fin décembre notifiant que l on doit faire une déclaration de créance auprès du mandataire suite au redressement qui je le rappelle à la date de fin décembre nous savons que thomas Cook est en liquidation !! Et que pour la déclaration de créance la date butoir pour les résidents en france est fixé deux mois après la publication du redressement au bodacc soit jusqu'au 10 dexembre 2020... NOuS devons même fournir une copie recto verso des chèques que nous avons émis en plus founir la déclaration de créance... Donc avec tous les éléments du client Y et le grand livre comptable de Thomas cook cela ne prend pas dix heures de vérification !! Il s agit à mon humble avis de faire traîner pour gagner du temps à trouver des fonds !! En tant que garant nous n avons que faire de la liquidation, cela est le problème de l' APST et non celui des Clients... C était plutôt à l' APST de faire sa déclaration de créance auprès du mandataire et d effectuer son rôle de garant ce pourquoi il existe...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips