TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone



Fusion Thalys, Eurostar : objectif, 30 millions de passagers par an en 2030

Thalys et Eurostar ne font plus qu’un


Lors d’un point presse le 24 janvier à Bruxelles, Eurostar Group, qui regroupe désormais Thalys et Eurostar, a dévoilé la nouvelle marque et le logo qui permettra à l’entreprise de se développer sous la forme d’une entité unique. Souhaitant devenir « la référence du voyage durable en Europe », Eurostar ambitionne de transporter 30 millions de passagers par an d'ici 2030.


Rédigé par le Mardi 24 Janvier 2023

De gauche à droite, Alain Krakovitch, Directeur de TGV-Intercités, Christophe Fanichet, Directeur Général de SNCF Voyageurs, Gwendoline Cazenave, Directrice Générale du groupe Eurostar, et Georges Gilkinet, ministre fédéral belge de la Mobilité. ©David Savary
De gauche à droite, Alain Krakovitch, Directeur de TGV-Intercités, Christophe Fanichet, Directeur Général de SNCF Voyageurs, Gwendoline Cazenave, Directrice Générale du groupe Eurostar, et Georges Gilkinet, ministre fédéral belge de la Mobilité. ©David Savary
Au moment où « les passagers sont de retour dans les trains », Gwendoline Cazenave, CEO d’Eurostar Group a parlé « d’un moment historique » à propos de l’officialisation de la fusion entre Thalys et Eurostar.

Pour Christophe Fanichet, Directeur général de SNCF Voyageurs, « lancer une nouvelle marque est toujours un moment historique. Nous avons tous les atouts pour réussir ce magnifique challenge ».

Un challenge ambitieux que compte bien aussi relever Alain Krakovitch, Directeur de TGV-Intercités et Président du conseil d’administration d’Eurostar Group, qui veut « faire passer le nombre de passagers de 19 millions en 2019 à 30 millions en 2030 » sur le réseau combiné Eurostar et Thalys.


Un ADN commun

« Eurostar et Thalys sont deux entreprises qui avaient le même ADN : le transport international à grande vitesse, avec d’un côté 11 millions de passagers transportés chaque année depuis 1994 et de l’autre 8 millions de passagers depuis 1996 » résume François de Doze, Directeur Commercial, afin justifier le rapprochement entre les deux entités.

Un projet dont l’annonce avait été dévoilée en octobre 2019, et qui avait été mis de côté en raison de la crise sanitaire.

Au terme de l’année 2023, le design de la nouvelle marque sous la dénomination d’Eurostar se déclinera sur tous les points de contact clientèle, y compris sur les 51 trains (26 Eurostar + 25 Thalys).

Le nom Eurostar a été choisi en raison de la forte notoriété de la marque auprès des consommateurs, tant au niveau européen que mondial. La marque Thalys va donc progressivement s’éclipser au profit de la marque Eurostar.

Un logo inspiré de l’Etoile du Nord et une stratégie axée sur le voyage durable

Rames Thalys et Eurostar arborant le nouveau logo. ©David Savary
Rames Thalys et Eurostar arborant le nouveau logo. ©David Savary
Eurostar Group a choisi, comme symbole et nouveau logo, une étoile emblématique, inspirée de l'Etoile du Nord, le service de train original reliant Paris, Bruxelles et Amsterdam, et qui rend hommage au premier logo Eurostar.

Un graphique animé en forme d'étincelle fait office de boussole et symbolise l'objectif de la marque : faire naître de nouvelles opportunités, en reliant les personnes, les lieux, les entreprises et les cultures par-delà les frontières.

Consciente que le défi du changement climatique et la demande croissante pour des voyages éco-responsables et durables en Europe représente un enjeu capital, la holding Eurostar Group et sa marque Eurostar va faire le choix « d’options de voyage toujours plus écologiques ».

« L'empreinte carbone d'un passager pour un vol entre Londres et Amsterdam équivaut par exemple à sept voyages en Eurostar. En tant que plus grand réseau ferroviaire à grande vitesse en Europe - traversant cinq pays et reliant 245 millions de personnes -, il y a donc un immense potentiel pour favoriser le recours à des modes de transport plus durables » résume Gwendoline Cazenave.

Un seul et même programme de fidélité

Avec cette marque unique, les passagers d’Eurostar Group bénéficieront à partir d’octobre 2023 d'un seul et même programme de fidélité, couvrant toutes les destinations des réseaux Eurostar et Thalys actuels.

À leur disposition également un site web, une application et un système de réservation uniques. Pour les voyageurs continentaux, cela devrait faciliter la réservation de voyages directs et en correspondance vers Londres.

Pour les passagers britanniques, cela offrira des correspondances plus simples et fluides entre Londres et les destinations allemandes.

Alain Krakovitch, Président du conseil d’administration d’Eurostar Group, lors de la présentation de la nouvelle marque à la presse. ©David Savary
Alain Krakovitch, Président du conseil d’administration d’Eurostar Group, lors de la présentation de la nouvelle marque à la presse. ©David Savary
Mais l’augmentation de trafic couplé à l’avènement de cette nouvelle marque ne se fera pas sans contraintes. « Cela ne sert à rien d’acheter des dizaines de rames si l’on ne peut pas gérer les flux. Une partie de notre travail consistera à améliorer le débit dans les différents terminaux » analyse Alain Krakovitch.

Gwendoline Cazenave, quant à elle, retient surtout « ce moment de bascule où les systèmes de réservation et de distribution seront communs », au troisième trimestre donc.

Une grille tarifaire inchangée

Si la couleur des rames reste pour le moment inchangée, le personnel arborera un uniforme commun à l’horizon 2024. « Un chantier pour la réorganisation du produit » et notamment des classes de voyage va par ailleurs débuter.

La grille tarifaire quant à elle ne devrait pas bouger. « Nous n’avons pas de projet de refonte » confirme Gwendoline Cazenave qui évoque par exemple « un Paris-Bruxelles à partir de 25 euros, un Paris-Amsterdam à partir de 35 euros, ou un Paris-Londres à partir de 39 Livre Sterling, soit 44 euros ».

Quant au trafic, « il n’est pas loin des volumes de 2019, et nous avons des ventes en agences qui sont hyper satisfaisantes » souligne François de Doze. Et « quand le trafic est là, on est profitable » affirme la Directrice Générale d’Eurostar Group.

Lu 8874 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >



































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias