TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Gilets Jaunes : suite à l'allocution présidentielle, allons-nous vers un acte V ?

Les sondages montrent un fléchissement de l'opinion pour le mouvement



Cette allocution d'Emmanuel Macron était attendue, non pas seulement par les Gilets Jaunes, mais par l'ensemble des Français, tout comme les agents de voyages dont certains ont vu leur activité amputée depuis 4 semaines. Alors que le Président a parlé, un acte V des Gilets Jaunes se dessine-t-il ?


Rédigé par La Rédaction le Mardi 11 Décembre 2018

Pour se rendre compte de l'attente de la parole présidentielle, il fallait regarder les audiences de la retransmission télévisuelle de 13 minutes : plus de 21 millions de téléspectateurs en cumulé.

Pendant cette poignée de minutes, le Président a annoncé différentes mesures, dont une défiscalisation des heures supplémentaires, une augmentation de la prime d'activité de 100 euros par mois et l'annulation de la hausse de la CSG pour les retraités gagnant moins de 2 000 euros par mois.

D'après certains experts, ces décisions pourraient grever le budget de l'Etat de près de 10 milliards d'euros en 2019, de quoi s'éloigner des 3% réclamés par Bruxelles.

Malgré ces annonces significatives, les Gilets Jaunes semblent, pour certains tout du moins, ne pas baisser la garde.

Il suffit de regarder les comptes Facebook pour s'en rendre compte. Sur celui baptisé "Gilet Jaune Officiel" comptabilisant plus de 17 000 suiveurs, les arguments d'Emmanuel Macron n'ont pas convaincu, et les appels à un acte V se font nombreux.

Ainsi, l'événement "Acte V : Echec et Mat", publié le 8 décembre 2018, rassemble déjà plus "6 500 participants" et 34 000 internautes se déclarent comme intéressés.

Dans la même veine, "Acte V - Le peuple contre attaque" comptabilise 1 900 participants et 14 000 personnes présentes sur le réseau social se déclarent comme intéressées. Les chiffres sont encore plus importants pour "Acte V : Résistance".

Dans un sondage, l'arrêt du mouvement l'emporte

Si ces chiffres sont à relativiser, entre les internautes se déclarant comme participants et les personnes réellement présentes dans les rues, les chiffres sont parfois très éloignés.

Toutefois les propos restent virulents à l'encontre de l'exécutif.

Il n'y pas que des comptes Facebook qui appellent à manifester, puisque Jean-Luc Mélenchon, à peine l'allocution terminée a réclamé une suite au samedi 8 décembre 2018.

Après Emmanuel Macron, c'est à Edouard Philippe de prendre la parole devant l'Assemblée Nationale, pour présenter le plan de sortie de crise aux députés.

Si les Gilets Jaunes ne semblent pas convaincus, le sondage, réalisé pour LCI après le discours télévisé du Président, dévoile que 50% des personnes interrogées sont du même avis que les protestataires.

Toujours selon ce même sondage, 66% des sondés soutiennent le mouvement, soit 2 points de moins qu'il y a une semaine, mais surtout 54% des Français se sont prononcés pour un arrêt du mouvement, contre 45% en faveur d’une suite.

Et vous lecteurs de TourMaG.com, soutenez-vous la poursuite du mouvement ?


Lu 11512 fois

Notez

Commentaires

1.Posté par lejeune le 11/12/2018 12:02
L acte 5 s impose

2.Posté par PASCAL le 11/12/2018 14:09
MACRON a très subtilement réussi à diviser le mouvement en s'adressant à une partie seulement des GJ, donc des français. Il peut compter maintenant sur le pourrissement naturel du mouvement. Son allocution pleine de fausse empathie était préparée au cordeau par ses conseillers en com. Pour le coup c'est réussi.

3.Posté par Moi le 11/12/2018 18:14
Lâchons rien et tous à PARIS Samedi , faut stopper dire augmentation du SMIC qui n en es pas une c est juste une augmentation de la prime d activité qui ne concerne pas les personnes en couples avec un salaire au SMIC et /ou avec des enfants. On survie en travaillant et souvent on ne sait même pas si l on va pouvoir aller au travail le lendemain faute de pas pouvoir remplir notre réservoir. Et tout cela avec un frigo souvent vide avant le 15 du moi ,des factures en attente, et des frai par exemple de sfr de 15 euros pour une facture du même montant plus la banque qui te prends aussi 8eurso de frais de rejet. Voila ou en es le peuple qui travaille et même en couple.

4.Posté par gérard galliker le 11/12/2018 20:16
A priori il semblerait que la suppression de l'augmentation de la CSG soit subordonnée à un double critère ; revenus inférieurs à 2000 euros pour une personne seule et à 33000 pour un couple, cela méritait d'être précisé.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 27 Octobre 2020 - 10:15 Cap France rejoint l'annuaire #Partez en France








QUARTIER LIBRE
vous offre






























  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • Partez en France
  • Ditex