TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Italie&Co dépose le bilan

Cessation des paiements depuis le 31 juillet 2019



Clap de fin pour Italie&Co. Son fondateur, Fabio Casilli, a été contraint de déposer le bilan ce mercredi 31 juillet 2019, suite à un incident avec sa banque, selon le voyagiste, qui tente, autant que possible, de "sauver les meubles".


Rédigé par le Jeudi 1 Août 2019

Depuis ce mercredi 31 juillet 2019, Italie&Co est en état de cessation des paiements, en attendant sa liquidation - DR : Capture d'écran Italie&Co
Depuis ce mercredi 31 juillet 2019, Italie&Co est en état de cessation des paiements, en attendant sa liquidation - DR : Capture d'écran Italie&Co
C'est "la mort dans l'âme" que Fabio Casilli, le fondateur de la société Arthur, exploitant la marque Italie&Co, spécialiste de l'Italie, a annoncé la nouvelle à son réseau.

Depuis ce mercredi 31 juillet 2019, sa société est en état de cessation des paiements, en attendant sa liquidation.

"Une belle aventure qui a duré 8 ans pendant lesquels je n'ai pas lésiné sur les énergies, le temps et l'engagement pour faire de cette marque une des références sur le marché pour les voyages en Italie. Malheureusement cela n'a pas suffi et j'en suis bien triste", postait Fabio Casilli sur ses différents réseaux professionnels.

Contacté par nos soins, il nous explique qu'un problème avec sa banque a conduit à cette issue. "J'ai reçu un courrier avant-hier et hier je me suis rendu au tribunal de commerce pour déposer le bilan", ajoute-t-il.

Dans la foulée, il a également quitté son garant financier, l'APST, afin que ce dernier puisse prendre en charge les dossiers en cours. "Il y en a peu, mais il y a tout de même quelques clients concernés", poursuit-il.

De nombreux soutiens de la profession

Cette situation est d'autant plus inattendue pour Fabio Casilli que l'année 2019 était en légère progression par rapport à 2018, de l'ordre de 7 à 8%.

Fabio Casilli est aujourd'hui en contact avec son avocat pour étudier les possibles recours. Mais sans garantie financière, ni immatriculation, et au vu des délais qu'une procédure pourrait demander, le fondateur d'Italie&Co ne nourrit aucun espoir.

"C'est déjà trop tard pour moi. Et la société ne présente pas de véritable intérêt pour un repreneur, seule la marque - qui m'appartient personnellement - peut être reprise. Si quelqu'un souhaite la relancer, avec ou sans moi, je serai prêt à l'écouter", indique-t-il.

Fabio Casilli sera fixé sur le sort de sa société le 3 septembre prochain. En attendant, il évalue le montant du sinistre avec l'APST. Quant à ses deux salariés, ils sont pour l'heure, toujours en fonction.

"Je termine avec une grande amertume, mais aussi avec la conscience et la satisfaction du travail bien fait qui a été à maintes reprises reconnu aussi par la profession", précise-t-il.

En effet, depuis hier, les appels et les nombreux messages de soutien s'accumulent sur les réseaux sociaux. Du soutien, il leur en faudra, après ce coup dur.

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 3420 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias