TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



L’Ouzbékistan veut accélérer son développement touristique (Vidéo)

60% de touristes français



L’Ouzbékistan s’ouvre au tourisme de loisir. Cette ancienne République soviétique d’Asie centrale de 31 millions d’habitants veut profiter de la manne que génère le tourisme et faire valoir son potentiel. Actuellement, le premier marché de la destination est la France.


Rédigé par Caroline Lelièvre (avec CE) le Mardi 26 Juin 2018

Pays de steppes et de plateaux, l’Ouzbekistan fut occupé par les Turcs, puis les Arabes. Aujourd’hui, le pays compte un patrimoine culturel riche, avec 700 monuments touristiques, dont 118 sont référencés au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Reconnu pour son tourisme de pèlerinage, le pays souhaite aujourd’hui développer le tourisme de loisir. Depuis deux ans, date de la dernière élection présidentielle, le régime s’est assoupli et les initiatives pour attirer les visiteurs se multiplient.

« Le nombre de touristes a presque doublé entre 2015 et 2017 », souligne Sukhrob Bobokalonov, directeur général d’Authentic Uzbek Travel.

Un engouement également constaté chez ASIA. "La destination marche très bien depuis quelques années aussi bien en groupes qu'en individuels et 2018 est un bon cru" affirme Bertrand Delaunay, chef de produit Ouzbékistan chez le TO.

Les circuits des voyagistes proposent pour leur grande majorité la boucle Tashkent, Samarkand, Boukhara et Khiva (voire Ourgench). Et des combinés sont possibles au Kazakhstan ou au Turkménistan.

Un fort potentiel touristique

Une délégation de Boukhara est venue présenter le potentiel touristique de la destination à l’ambassade d’Ouzebistan à Paris le 30 mai dernier. - CL
Une délégation de Boukhara est venue présenter le potentiel touristique de la destination à l’ambassade d’Ouzebistan à Paris le 30 mai dernier. - CL
Sur le MICE en revanche, Patrice Dedeyn directeur commercial d'Afsona Travel constate quelques freins au développement de cette activité : "Il manque encore quelques hôtels grand luxe et davantage de vols direct".

Pour autant la destination ne manque pas d'atouts : "un accueil et une spontanéité extraordinaire de la population, des sites magiques qui peuvent être privatiser pour des dîners de gala, des processions la nuit, des visites privées de monument comme par exemple le tombeau de Tamerlan, l'organisation de bouzkachi un jeu de l'attrape chèvre qui mobilise les populations locales... de nombreuses possibilités que l'on retrouve difficilement ailleurs et surtout à prix doux" ajoute Patrice Dedeyn.

Outre son riche patrimoine, le pays est également reconnu pour sa gastronomie et sa stabilité.

Lire : Khiva, Boukhara, Samarkand : sur la Route de la soie en Ouzbékistan

La sécurité est l’une des priorités des autorités en place. Le site de la diplomatie française reconnait d’ailleurs la stabilité du pays et l’assure : « La situation à Tachkent est très calme et le dispositif policier étoffé. »

Et sur les prestations terrestre "Le niveau s'est amélioré concernant l'hôtellerie et la restauration" ajoute Bertrand Delaunay d'Asia "et les guides francophones sont excellents".

Des projets

Le pays souhaite ainsi profiter de cet élan.

Un projet de création de « zone touristique » est à l’étude. Baptisée « l’ancien Boukhara », la zone de 10 hectares, devrait accueillir deux hôtels 5 étoiles, des salles de cinéma, des restaurants et des piscines.

Un second projet est dans les cartons. Il s’agit du développement de l’écotourisme dans le réservoir d’eau de Karakoul, avec des hôtels de charme de taille moyenne, des restaurants, des plages aménagées, une infrastructure de tourisme de chasse. Le but est également de développer le safari et l’entrainement de faucons.

Enfin sept nouvelles lignes internationales vont s’ouvrir. Boukhara sera reliée à Douchambé (Tadjikistan), Istanbul, Jakarta, Kuala Lumpur, Loyan, Tel Aviv et bien sûr Paris.

Elles viendront compléter les lignes existantes de Boukhara-Moscou, Saint-Pétersbourg et Vladivostok. En attendant, Patrice Dedeyn reconnait la souplesse d'Uzbékistan Airways. "La compagnie est extrêmement flexible et permet de poser l'avion où on veut lorsque le groupe est assez gros".

Cela a été le cas lors de la convention des Entreprises du Voyages Ile-de-France, organisée par Afsona en avril dernier qui a bénéficié d'un vol direct Paris - Samarcande.

Une destination qui restera d'ailleurs à part dans le cœur des participants...

Lu 1069 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 21 Septembre 2018 - 09:17 Venise met à l'amende le tourisme de masse



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.
Partenaire de Depositphotos.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle