Nos bureaux sont fermés du 02/08 au 22/08. Retour de la newsletter quotidienne le 23/08/2021. Bel été !
TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


L'hôtellerie parisienne a souffert mais s'en sort bien en janvier 2015

Observatoire In Extenso / Deloitte



In Extenso / Deloitte dévoile son Observatoire de l'Hôtellerie pour janvier 2015. Il y fait état d'un recul de la fréquentation et du chiffre d'affaires pour les établissements de Paris, après les attentats. Mais il est compensé par la présence des clientèles de séminaires et de congrès. En province, les adresses haut de gamme ont cartonné.


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 6 Mars 2015

In Extenso / Deloitte publie son Observatoire de l'Hôtellerie pour janvier 2015 - DR
In Extenso / Deloitte publie son Observatoire de l'Hôtellerie pour janvier 2015 - DR
En janvier 2015, les hôtels parisiens ont vu leur fréquentation baisser après les attentats qui ont frappé Charlie Hebdo et l'épicerie casher de la Porte de Vincennes.

Cela a été particulièrement le cas dans les catégories qui accueillent des touristes étrangers. Mais, pour autant, dans le Baromètre de l'Hôtellerie, In Extenso / Deloitte estime que le recul reste limité et aurait pu être beaucoup plus important.

Dans la capitale, le taux d'occupation (TO) se retire de 6 % dans le Grand Luxe, de 5,7 % dans l’Économique et de 3,2 % pour le Milieu de Gamme.

Ce qui entraîne des chutes du chiffre d'affaires. Ainsi, le revenu par chambre disponible (RevPAR) chute de 4,8 % à 283 € pour le Grand Luxe, de 3,9 % à 56 € pour l’Économique et de 1 % à 83 € pour le Milieu de Gamme. La baisse attend même 8,4 % à 155 € pour les hôtels de Charme.

Les dégâts ont été limités à Paris grâce à la clientèle de séminaires et de congrès qui n'a pas annulé ses séjours.

Les adresses haut de gamme cartonnent en province

Au global, janvier 2015 s'est achevé sur un écroulement du RevPAR pour les établissements de Grand Luxe français : -12,8 % à 141 €. Les super-économiques reculent eux aussi mais seulement de 0,9 % à 21 €.

En revanche, du côté des adresses Haut de Gamme, la tendance est à la hausse : +3 % à 83 €. Idem pour le Milieu de Gamme : +1,9 % à 49 €. Du côté des établissement économiques, on est plutôt sur de la stabilité : +0,2 % à 33€.

Il faut noter la très bonne performance de l'hôtellerie Haut de Gamme en province (hors Côte d'Azur) avec un RevPAR qui bondit de 19,2 % à 60 €.

Le reste des catégories n'y est pas en reste avec +3,8 % à 39 € pour le Milieu de Gamme et +2,8 % à 30 € pour l’Économique. Seuls les RevPAR des adresses Grand Luxe (-3,6 %) et Super-Économiques (-1 %) y diminuent.

Et du côté de la Côte d'Azur aussi, le Haut de Gamme a cartonné avec +21,2 % de RevPAR à 38 €. En revanche, le Grand Luxe y a fortement reculé : -20,7 % à 46 €.

Lu 924 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus






































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias