TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : Air France/KLM, les Bataves se rebiffent !

L’édito de Dominique Gobert



Rien ne va plus entre Air France et KLM. Généralement, ce sont les Grands Bretons qui sont coutumiers de ces « coups de Trafalgar ». Les bataves de KLM, sauvés des eaux quand même par Air France en 2004, reprennent du poil de la bête… au risque de tout casser !


Rédigé par le Jeudi 28 Février 2019

Déjà qu’un Etat au capital d’une compagnie privée ce n’était pas franchement la panacée, imaginez deux Etats, nationaux bien qu’Européens, s’immiscer dans le transport aérien. On rêve ! DR : Air France
Déjà qu’un Etat au capital d’une compagnie privée ce n’était pas franchement la panacée, imaginez deux Etats, nationaux bien qu’Européens, s’immiscer dans le transport aérien. On rêve ! DR : Air France
Et comme d’habitude, ni Air France, ni son actionnaire représenté par notre Ministre Lemaire, l’homme qui retourne sa veste plus vite que son ombre, n’ont vu ce coup, communément appelé « de Trafalgar », en référence à certains conflits anciens, venir.

Comment ? Tout simplement parce que le Royaume de Batavie, excédé d’avoir dû la survie de sa compagnie aérienne nationale, sauvée des eaux par Air France il y a quinze ans maintenant, excédé également d’être à son tour la bouée de sauvetage de la compagnie française, entend maintenant récupérer son autonomie… à défaut de sa liberté.

En loucedé, le royaume de Hollande, l’Etat, a conduit une opération « inamicale » selon les propos de Bruno Lemaire, portant sa participation au capital d’Air France à 12 et quelques pourcents, avec l’intention claire et avouée de parvenir à égalité avec les parts détenues par l’Etat français dans le capital du groupe !

Ce qui est depuis fait et acté ! Désormais, KLM possède également 14% du capital.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Sans vouloir jouer les Cassandre, une quasi-déclaration de… révolution, à défaut de parler de guerre.

Sale coup également pour Uncle Ben, lequel voit son schéma de « nouvelle organisation » remis salement en question.

Et surtout le risque de, finalement, rendre cette nouvelle organisation totalement ingérable.

Déjà qu’un Etat au capital d’une compagnie privée ce n’était pas franchement la panacée, imaginez deux Etats, nationaux bien qu’Européens, s’immiscer dans le transport aérien.

On rêve !

Parce que, bien évidemment, chacun possède (enfin, c’est une façon de parler) une vision stratégique totalement opposée.

Et pourtant, même si KLM a, objectivement, accompli d’énormes efforts, tant de productivité que d’adaptation à l’évolution du transport aérien mondial, contribué depuis quelques années à la réussite financière du groupe, ce n’est quand même pas une raison pour tout casser.

Parce que, après tout, l’arrivée d’Uncle Ben à la tête du Groupe, même si elle ne convient pas plus que ça aux Hollandais (oh, oh, j’adore), la stratégie ne consiste pas à faire de KLM une vulgaire filiale, bien au contraire…

D’autant que, grâce à ce « rachat », lequel devait conduire en théorie à la fusion mais qui n’aura jamais eu lieu (Air France ayant aussi eu quelques difficultés, ce qui n’est qu’un banal euphémisme), c’est bien Air France qui dirige, en tant que société française, cotée en Bourse.

Du moins pour l'instant...

D’ailleurs, je remarque que l’Etat batave aura, en versant quelque 680 millions d’euros afin d’acquérir ses participations dans le capital, perdu dès hier matin environ 80 millions.

La Bourse aura sanctionné par une baisse de 11% environ l’action Air France/KLM !

En même temps, pour Bruno Le Maire, c’est aussi un sale coup, parfaitement inamical… mais peut-on être ami dans les affaires ?

Le pauvre, déjà englué dans ce problème totalement inhérent à la France qui, depuis des années a totalement abandonné un semblant de politique industrielle, n’a pas vu le coup venir.

En revanche, je trouve un peu maladroit, pour ne pas dire incongru, d’aller clamer, je cite : « Il est essentiel de respecter les principes de bonne gouvernance et qu'Air France-KLM soit géré dans l'esprit de son intérêt social sans interférence étatique nationale ».

Un peu l'hôpital qui se fout de la charité, n'est-il pas ?

Et si les Etats se désengageaient enfin de cette compagnie ? A chacun son job, non ?

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1613 fois

Notez



1.Posté par Pierre le 01/03/2019 10:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Changement de mains air france devient une compagnie mutis-actionnaires les jours sont comptés pour la vieille garde.

2.Posté par Enrique le 01/03/2019 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Air France a racheté KLM au bord de la faillite en 2004.
Air France a sauvé KLM, sans Air France, KLM n'existerai surement plus comme la Sabena...

Mais Air France a voulu ménagé les succeptibilités de KLM en leur donnant une grande autonomie.
maintenant que KLM est remis sur les rails, ils se sentent pousser des ailes.

on pourrait faire le même rapprochement avec l'affaire Renault-Nissan. Renault a sauvé Nissan, Nissan étant maintenant en bonne santé, elle souhaite reprendre son autonomie ou inverser les rôles...

Les sociétés françaises ne voulant pas être trop intrusive dans les sociétés qu'elle rachète, se font bouffé avec le temps...

3.Posté par Florence Trouillard le 01/03/2019 14:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Welcome back Dominique !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips