TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : GDS, surcharge et manigances... Qui seront les dindons ?

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 20 Mars 2018

C’est le printemps, la journée du bonheur, l’ouverture des Assises de l’aérien et accessoirement les derniers jours avant cette fameuse surcharge GDS voulue par Air France, afin de moucher ces mêmes GDS et réduire certains coûts de distribution…



Pour le bonheur ou les Assises du transport aérien, on verra plus tard. En revanche, la date fatidique du 1er avril prochain approche. Date à laquelle, quoi qu’il arrive et droite dans ses bottes, Air France a décidé d’appliquer aux distributeurs utilisant les systèmes de réservation « classiques », ces GDS, une surcharge de 11€ par segment.

Dur, dur.

Curieusement, après le tollé général de cette annonce, plus personne ne moufte, mais en coulisse, ça s’agite telle la friture plongée dans l’huile bouillante. Où les frites, pour nos copains belges !

Ne nous y trompons pas : Air France, comme ses homologues, entend bien faire plier les GDS, trouvant (et ce n’est pas faux) leurs tarifs insupportables. Il est bien vrai que, au fil du temps, ces sytèmes de réservations se sont constitués en « monopoles » très difficiles à court-circuiter !

En coulisses en tout cas, on se parle. Pas plus tard qu’avant-hier, Sabre annonçait être « en discussion constante avec le groupe aérien (Air France, ndDG) pour parvenir à un nouvel accord de distribution. Nous connaissons l'importance de cet accord pour nos clients agences de voyages et, à l'approche d'un accord, notre priorité est de leur garantir les meilleures conditions. »

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Nul doute que les autres GDS, Amadeus en tête, doivent aussi poursuivre cette partie de bras de fer…

En revanche, quid du côté des distributeurs ? Pour le syndicat, ex-Znav devenu EdV, il n’est absolument pas question de céder un pouce de terrain. La surcharge est abusive et totalement insupportable pour les distributeurs, d’autant, rappelle avec une lueur maline dans les yeux son Président Jean-Pierre Mas, « Air France n’est pas prête à fournir toutes données de réservations » !

Ce que confirment volontiers la majorité des acteurs concernés…

Air France, de son côté est bien ennuyée. Oui, on confirme bien négocier, non on ne confirme pas que « tout sera prêt » d’ici le 1er avril prochain…

Mais, là encore, en coulisses et totalement « secret défense », on parle. Ça discute entre Air France et les réseaux. Seul problème, le sujet est tellement sensible qu’avant de « parler », les distributeurs se sont engagés à respecter une totale confidentialité…

Et, apparemment, rien n’est encore conclu, tant chez Selectour que chez Manor. Le président Korcia, à l’occasion de la Journée des Dirigeants, tenue hier à Paris, attend encore de savoir si oui ou non, un accord va être conclu. Tout en indiquant clairement qu’il « faudra trouver une solution, vite fait ». Et accessoirement de rappeler que les distributeurs sont aussi prescripteurs, tant des compagnies aériennes que des GDS.

Parce que faut pas croire non plus que les GDS soient « innocents » et qu’à force de presser le citron, ils pourraient, eux aussi, y laisser des plumes !

Bon, pas grave. En revanche, comme nous ne sommes pas trop mal informés, il semblerait bien que des accords entre Air France et les différents réseaux (mais chacun individuellement) soient en passe d’être signés aux alentours du 27 mars !

Et que, en gros, ces réseaux seraient exemptés, comme leurs homologues TMC, d’acquitter cette fameuse surcharge.

Resteraient soumis à ce diktat les quelques agences indépendantes de France… A moins que, agissant en syndicat patronal puissant, Jean-Pierre Mas exige que tous les adhérents d’EdV puissent bénéficier de ce même traitement.

Resteront sur le carreau les quelque 800 agences totalement indépendantes…

Les « sans dents » aurait dit quelqu’un !

Lu 1147 fois

Notez


1.Posté par Martino180 le 21/03/2018 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
En dehors des patrons, tout le monde prie dans le personnel chez Air France pour que la surcharge ne s'applique pas !!!

On ne part pas à la guerre contre ses ennemis en position de faiblesse (les compagnies du moyen-orient, les compagnies américaines, les low-cost,....).

Mais 100 ans après 14/18 est ce que tous ces gens en on tirer des enseignements et même........ ont t'ils de la mémoire et une culture historique ????

2.Posté par msabords le 21/03/2018 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" la friture plongée dans l’huile bouillante.";...... est forcément destinée à être mangée très cher !!

IATA avec la complicité des cies aériennes les plus actives pondent des nouveautés pour le "poisson d'avril "..... Les plus mémorables ont été les poissons d'avril 2005, 2017..... qui ont plombé les marges de la distribution mais augmenté concomitamment la responsabilité des dirigeants et leurs engagements financiers pour adapter la garantie financière illimitée à directive de BRUXELLES 2014 pour les voyages loisirs . Entre temps,toujours plus de profits IATA , 32 milliards en 2017..année record..

Le Client Direct est l'objectif N°1 de IATA qui l'a clairement énoncé dans ses dernières conventions annuelles . Depuis deux ans IATA s'active à la suppression des intermédiaires qui cependant des années durant ont été le plu ( payants à cette époque) plus de 40 ans de distribution quasi gratuite pour IATA !!! .

Qui lit ces documents dans la profession ? Lisons nous la complexe "convention agent de voyages des règles IATA" truffée de nouveauté chaque 1 juin de chaque année au détriment de la distribution?
Quasiment personne ne lit cette convention accessible sur le net exclusivement ,de plus en plus restrictive pour la distribution. Chaque dirigeant devrait se pencher sur cette lecture des articles 800 déjà complexe.
Le pouvoir acquit de fait au fil des années accordant la position de monopole à l'association a du bon pour IATA.. Et IATA en profite et cen'est que le début. Sans doute des nouveautés vont voir le jour les futurs 1 er avril avec la mise en route de la blockhain ?.

Mais restons terre à terre dans" l'esprit friture." de l'article; les GDS sont déjà dans la friture contre toute attente aussi !...Voyons comment tout cela va évoluer.

Au fait, que font nos instances représentatives à qui nous payons des cotisations annuelles pour nous défendre ?? On parle, mais qui agit ?
"La surcharge est abusive et totalement insupportable pour les distributeurs," Oui? et alors que fait on ? toujours des paroles ?
En avril 2017 face à la position dominante de IATA qui fait de la trésorerie sur le dos de la distribution qui paient les billets à l 'avance , Jean Pierre Mas auteur de ce qui précède n'a t il pas affirmer aussi dans ce même journal engager une procédure ??
Parole ou action ?
Tout le monde est concerné à très court terme.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com