TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Patrimoine culturel en berne ? Le loto est là… et Stéphane aussi !

L’édito de Dominique Gobert



En France, c’est bien connu, on n’a pas trop de pognon, mais des idées pour en trouver, on en manque pas... Pour preuve, 35 milliards pour la SNCF, c’est comme si c’était fait. Et pour le tourisme, c’est pareil : le patrimoine touristique est en berne, alors faisons un loto !



L'homme étant particulièrement passionné d’histoire et de culture. Même si cela ne se remarque toujours au premier abord... Photo wikicommons, foire du livre de Bruxelles
L'homme étant particulièrement passionné d’histoire et de culture. Même si cela ne se remarque toujours au premier abord... Photo wikicommons, foire du livre de Bruxelles
Désolé de ce préambule légèrement improbable. Mais c’est quand même vrai que Président Macron, consultant son carnet d’adresses du temps où il était ministre, a eu l’idée du siècle : confier à Stéphane Bern, (vous savez cet animateur rigolo qui vend des vérandas), l’organisation du « sauvetage de notre patrimoine culturel et historique ».

Ce qui, en soit est plutôt une bonne idée, l’homme étant particulièrement passionné d’histoire et de culture. Même si cela ne se remarque pas toujours au premier abord.

Et puis, entretenir nos monuments, nos œuvres d’art, nos chefs d’œuvre culturels, c’est important : les visiteurs étrangers qui doivent avoisiner les 100 millions d’ici deux ans ne veulent plus découvrir des monuments crounis ou des bâtisses en voie d’effondrement. Logique.

En revanche, c’est toujours là où le bât blesse, tout ceci coûte cher. Très cher. Et le Ministère de la Culture n’est pas vraiment gâté (comme le tourisme d’ailleurs, sauf que nous on n'a pas de ministère), question budget.

Mais ce n’est pas grave, Stéphane Bern, aidé par Françoise Nyssens, notre ministre de la Culture qui fait ce qu’elle peut (et j’aime pas trop la campagne menée par certains détracteurs vis-à-vis de son action timide) ont trouvé la parade.

La case de l’Oncle Dom : Patrimoine culturel en berne ? Le loto est là… et Stéphane aussi !
On va faire payer ceux qui ne peuvent pas trop le faire. Les joueurs, ces milliers de gens modestes qui chaque semaine distraient quelques euros de leur maigre pécule, histoire de rêver quelques heures que le loto ou le quinté du jour va en faire des millionnaires.

Des Tuche en quelque sorte. Mais ils sont en force et finalement, on tente de trouver le pognon partout, sans vraiment faire l’effort de chercher. Ça va tomber quasi tout seul !

Lequel d’entre nous, fauché un jour de détresse n’a pas tenté sa chance à ces jeux. ? Selon une étude menée par l’Inserm, ce sont les milieux les plus modestes qui jouent le plus…

Mais au moins, avec ce nouveau loto du patrimoine, on aura, tout en payant cette sorte « d’impôt » de contribuer activement et utilement au bien-être de notre culture, de nos monuments et de notre histoire.

Avec quand même quelques doutes, que notre confrère Marianne ne manque pas de soulever et je cite : « le jeu, c’est l'impôt du pauvre. Un impôt injuste donc, mais également cher à collecter.

Sur 100 millions de mises, 66 millions seront redistribués aux joueurs et 22 millions iront au patrimoine. Restent donc 12 millions à répartir entre la FDJ et les distributeurs, buralistes pour la plupart.

Conclusion : pour gratter 22 millions aux Français, la combine coûtera à ces derniers 34 millions… Avec un coût de collecte équivalant à près de 50% de son produit, voilà un prélèvement qui ferait frémir les magistrats de la Cour des comptes »
.

Perso, sans vouloir être négatif, ne serait-il pas plus simple de faire payer l’entrée des nos monuments ou des églises, par exemple ?

A Milan, où je me rends assez souvent en ce moment, la visite de la cathédrale est payante. C’est même pas donné !

De plus, si j’en crois les annonces de la Française des Jeux, le ticket de loto du patrimoine sera mis à prix à 15 Euros pièce !

C’est cher. Mais ça peut rapporter gros. La seule question étant de savoir à qui ?

Lu 1026 fois
Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 29 Mai 2018

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle