TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : Privatisation d’ADP, qui va signer pour un référendum ?

L'édito de Dominique Gobert



Il y a les pour… et forcément les contres. Ceux qui ne veulent pas que l’Etat brade les bijoux de famille, en l’occurrence ADP et ses aéroports de Roissy, Orly et Le Bourget. Ceux qui au contraire pensent que les plateformes aéroportuaires parisiennes, privatisées, offriraient un meilleur service !


Rédigé par le Mardi 18 Juin 2019

Quelque 187 parlementaires, tant de gauche que de droite appellent à, et c’est une première, un Référendum d’Initiative Partagée... - Depositphotos.com tomloel
Quelque 187 parlementaires, tant de gauche que de droite appellent à, et c’est une première, un Référendum d’Initiative Partagée... - Depositphotos.com tomloel
Dès l’annonce de cette fameuse loi PACTE, votée en avril dernier et qui prévoit la mise en vente des parts détenues par l’Etat sur l’actionnariat d’Aéroports de Paris, le tollé a été général.

Pourquoi, en effet « vendre » une entreprise particulièrement rentable, en plein développement et qui a rapporté quelque 3,3 milliards d’euros en 2017, en constante augmentation chaque année ?

Est-ce vraiment bien raisonnable, ce sont demandés les « bien-pensants » ? Autre question, soulevée par un grand nombre de citoyens, appuyés par sénateurs et députés de tous bords : qui, si ADP est privatisé, va gérer les problèmes de sécurité aux frontières ?

Et bien entendu, socialement, n'y a-t-il pas un risque de « casse sociale » ?

Augustin de Romanet, patron d’ADP et récemment confirmé dans ses fonctions pour un nouveau mandat, se veut résolument optimiste, pour ne pas dire enthousiaste. Il avait déclaré dans un entretien chez un de nos confrères à ceux qui s’inquiétaient de « savoir à quelle sauce ils allaient être mangés », je le cite « Vous allez voir la sauce sera surement très comestible » !

A raison ? A tort ? Bien malin qui pourrait le dire. Seule certitude, la privatisation, si privatisation il y a, n’affectera en rien notre police de l’Air et des Frontières, cette PAF, qui continuera, vaille que vaille, à exercer ses pouvoirs comme par le passé.

Socialement, l’Etat se défend de toute « casse sociale », notamment en ce qui concerne le statut des salariés d’ADP, régis par le Code de l’Aviation Civile et la loi de 2005 relatives aux aéroports.

Quant aux compagnies aériennes, leur position est loin d’être claire. Une seule exigence de leur part : exiger de la part d’ADP des services toujours meilleurs et surtout ne plus être assujetties à des taxes, surtaxes et re-taxes parfois, soyons objectifs, démesurées.

Sans oublier cette fameuse « double caisse » qui fait hurler bon nombre de nos compagnies aériennes françaises…

Du coup, quelque 187 parlementaires, tant de gauche que de droite (si tant est qu’il reste encore une « droite » en ce moment), appellent à, et c’est une première, un Référendum d’Initiative Partagée, afin qu’une loi, affirmant le caractère de « service public national » des aéroports de Paris soit votée !

Damned et caramba, voilà une nouveauté qui risque d’agiter le Landerneau.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Néanmoins, le gouvernement n’a pas les moyens de passer outre, à condition toutefois que la proposition recueille la modique somme de 10% de l’électorat français, soit environ 4,7 millions de signatures !

Et c’est parti. Depuis quelques jours, le Ministère de l’Intérieur a mis en service un plateforme informatique, destinée à recueillir les signatures des citoyens. Une ouverture non sans mal d’ailleurs, quelques « bugs » informatiques ayant déjà été signalés.

Reste que, même si les signatures atteignent le nombre requis, Sénat et Assemblée Nationale restent maîtres de la décision d’organiser, ou non, ce référendum, en examinant le texte.

La proposition !

Si tel est le cas et que les parlementaires examinent le texte, pour ou contre, le référendum n’aura pas lieu. Les chambres seront seules juges…

En même temps, tout ceci est-il bien raisonnable ? N’oublions pas que le référendum organisé à l’occasion de la construction ou non de Notre Dame des Landes donnait une majorité en faveur de la construction…

Ce qui n’a pas empêché les autorités d’abandonner définitivement le projet !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1123 fois

Notez



1.Posté par Serge13 le 19/06/2019 04:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils les auront leur 4.7 millions de signatures, nul n'en doute. C'est de la pure démagogie, car très sincèrement, qu'est ce l'Etat fait dans ce genre d'entreprise?? Les journalistes mettent certaines choses dans la tête du français lambda qui ne parle plus que de ça. On a privatisé Toulouse, Nice, il n'y a pas eu de casse sociale ou je ne sais quel autre plan social.. C'est du n'importe quoi. L'Etat doit définitivement sortir de toutes ces entreprise, SNCF en tête (l'entreprise des fatigués et des bras cassés) de Renault, de AF etc... Par contre qu'il garde le contrôle aérien, j'ai pas envie de voir le ciel bloqué pendant des lustres… Merci pour cet article

2.Posté par westar le 19/06/2019 10:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@serge13


bonjour Monsieur Serge13

Vous avez un joli beau bien immobillier, et je trouve deplorable que vous en soyez le proprio....donc, on va vendre votre bien. Vous etes d'accord ?? de toute facon , vous n'avez pas le choix : Votre avis de proprio est digne d'un cerveau malade comme dirait Patrick Cohen. Voila exactement ce que vous affirmez.

3.Posté par idress le 19/06/2019 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour Dominique

Les Francais se font spolier et, en plus, certains d'entre nous felicitent ceux qui nous volent : Nous sommes chez les dingues, chez les maboules.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips