TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : faillite de Wow, à quand une caisse de garantie des transporteurs ?

L’édito de Dominique Gobert



Et ça continue... encore et encore et ce n'est pas que le début, d"accord... Après une liste que je ne mentionnerai même pas, tellement ça va mettre IATA en rogne, voilà maintenant Wow Air qui replie ses ailes, laissant au passage et une nouvelle fois, des centaines de passagers esseulés et plantés sur le tarmac !


Rédigé par le Jeudi 28 Mars 2019

Que fait Bruxelles qui veut absolument protéger le consommateur de ces « méchants professionnels du voyage » mais qui laisse le champs absolument libre à des transporteurs fragiles ? - DR
Que fait Bruxelles qui veut absolument protéger le consommateur de ces « méchants professionnels du voyage » mais qui laisse le champs absolument libre à des transporteurs fragiles ? - DR
Bien évidemment, là encore ce n’est pas non plus une surprise,

Wow Air étant depuis quelques mois en proie à de graves difficultés financières.

Lire : WOW Air arrête ses vols, les TO et les passagers sur le carreau

Et comme d’habitude en pareil cas, le patron président, censé avoir quelques notions de gestions, fait porter le chapeau à cette hausse exubérante des tarifs du pétrole.

N’étant pas moi-même un grand gestionnaire, il me semble toutefois que cette « variable » pétrolifère pour une compagnie aérienne est quand même un élément de gestion à prendre en compte. Peut-être même à anticiper ? Mais moi, ce que j’en dis…

Bon, d’accord, Skulli (ben oui, c’est son prénom) Mogensen a écrit à ses employés, juste avant de fermer la porte et de laisser la clé au liquidateur.

Je cite : « Je ne me pardonnerai jamais de ne pas avoir agi plus tôt. WOW était un transporteur extraordinaire et on était bien positionné pour faire des choses extraordinaires à nouveau. »

Effectivement, alors que la compagnie accusait une perte d’environ 40 millions d’euros…

En attendant, ce sont quelques milliers de passagers qui sont bloqués, non seulement à Reykjavik, base de Wow Air, mais également à New York ou au Canada… et ailleurs.

Une fois de plus, il est peu probable que ces malheureux puissent recevoir une quelconque compensation financière de la part de la faillie.

Si j’en crois les bonnes gazettes de ce jour, la compagnie aurait « conseillé » à ses passagers de « se renseigner auprès d’autres compagnies » afin de les rapatrier à bon port ou encore de se tourner vers leur organisme de carte de crédit… Des fois que !

Et, bien évidemment, pour ceux qui étaient passés par une agence de voyage dans le cadre de l’achat d’un voyage à forfait, de se retourner vers leur vendeur.

Hélas pour ces agences, là, pas de parade : vous êtes responsables et faut vous débrouiller !

Je suppute quand même (ça c’est pour faire plaisir à mon pote Gallo) que les agences qui auraient conseillé Wow Air depuis quelques mois ont sacrément manqués de jugeotte…

D’ailleurs, vous devriez consulter plus souvent la rubrique de David, il a toujours de bons conseils.

Une fois de plus, ce sont encore les passagers qui vont trinquer, sans rire, parce que cette compagnie, pas plus que nombreuses de ses homologues « fragiles » n’était membre du BSP.

Et donc, comme le souligne le président de notre syndicat qu’on a à nous, Président Mas, « Il n’y a donc rien à faire, aucun recours possible »,

Alors, une nouvelle fois (que ça finit par être lassant), quand donc IATA qui pourrait enfin sortir de son arrogance et sa supériorité, va enfin fédérer ses compagnies membres et organisationner cette « caisse de garantie » que tous les professionnels et leurs clients réclament à cors et à cris ?

Et Bruxelles ? Que fait Bruxelles qui veut absolument protéger le consommateur de ces « méchants professionnels du voyage » mais qui laisse le champs absolument libre à des transporteurs fragiles ?

Rien !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1889 fois

Notez



1.Posté par Serge13 le 29/03/2019 06:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis toujours ravi de vous lire, et du fait que vous soyez journaliste, c'est encore mieux. Le pouvoir de la parole…
Deux choses: Comment les agents de voyages ont pu vendre cette compagnie, alors qu'en même temps on la savait avec de graves difficultés? Les commissions ou autres avantages de l'agence…
La deuxième qui consisterait à créer une caisse pour les compagnies en difficultés, sur le compte de qui? Lorsqu'on voit que les taxes peuvent atteindre jusqu'à 500€ pour un seul billet d'avion, on va encore payer pour la mauvaise gestion d'une compagnie? Moi je dis non….
Les agents de voyages sont là pour conseiller le passager.
Je n'y vais plus depuis longtemps, car ils forcent les gens à consommer ce qu'eux ont dans la tête, avec leurs intérêts et non pas le plus simple pour le client.
Dans le sud, on voit des gens partir sur Nice de Marseille avec des bus….!!!! Vendus par les agences, afin de remplir les avions de Emirates et Qtar airways sur NIce. Et à la clé, des stop gratuits pour les agents, des éductours de AD75 et j'en passe, et c'est une honte.
Le voyageur de base, lui ne sait pas, et vous fait confiance.
Bref, et on se demande les raisons pour lesquelles, les agences de voyages ferment les une après les autres….Bah voilà encore une preuve de leur incompétence.
Bien entendu, ça critique toujours Air France.
Bien à vous tous.

2.Posté par mille sabords le 29/03/2019 11:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le lobbying de IATA auprès de Bruxelles et de tous les pays via leur compagnie nationale représentative et adhérente IATA n ont aucun intérêt à mettre en place un fond de garantie pour les passagers pourquoi faire ??..
Pourquoi donc du haut de sa position dominante IATA ( qui cache bien son jeu derrière son statut d'association) le ferait elle puisque IATA ne respecte pas les agences de voyages dont elle se sert pour remplir les sièges des avions !
Alors pourquoi voulez vous qu'elle respecte le passager? Après tout, c''est l' agent de voyages qui est responsable ... à lui de se débrouiller.!!!!
Hélas le sort des agences de voyages est lié à l 'existence de IATA pour vendre les billets....
Mais jusqu'à quand avec la norme NDC et la blokchain qui élimineront tous les intermédiaires...?

Le mélii mélo de la Directive de Bruxelles , le durcissement de cette dernière initié par Benjamin Griveaux ( qui quitte le gouvernent, après avoir pondu son ineptie) confirmée par notre ministre de l' économie Bruno Lemaire et la position dominante de IATA , l'agent de voyages a de moins en moins de marge de manoeuvre et doit hélas courber la tête ...
C'est pas pour demain qu' un fond de garanti aérien verra le jour d'autant qu'il il s'agit de cies aériennes marginales ou low cost non adhérentes à IATA .
Mais à quand nos instances officielles seront elle assez fortes et puissantes pour négocier d'égal à égal ?

3.Posté par idress le 02/04/2019 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour Dominique Gobert


Vous devriez savoir que l'ideologie de l'UE c'est : Liberalisme !!! Si l' UE etais la pour proteger le consommateur, le citoyen, on le saurait tous. l'UE est une instance de deregulation. Cela fait 27 ans qu'on s'est fait enfler par Maastricht et vous faites mine de ne pas le savoir.


Bonne journée

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips