TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

IATA réclame près d'un milliard de dollars de fonds bloqués dans 20 pays

Quatre pays représentent 60% de ce total



L'Association du transport aérien international (IATA) demande à 20 pays de débloquer près d'un milliard de dollars provenant de la vente de billets d'avions, de transports de fret et d'autres activités.


Rédigé par La Rédaction le Mercredi 25 Août 2021

Willie Walsh, directeur général de l'IATA : "Cela contrevient aux conventions internationales et pourrait ralentir la reprise des voyages et du tourisme sur les marchés touchés alors que l'industrie du transport aérien a du mal à se remettre de la crise du COVID-19."  - DR
Willie Walsh, directeur général de l'IATA : "Cela contrevient aux conventions internationales et pourrait ralentir la reprise des voyages et du tourisme sur les marchés touchés alors que l'industrie du transport aérien a du mal à se remettre de la crise du COVID-19." - DR
L'Association du transport aérien international (IATA) réclame près d'un milliard de dollars de fonds bloqués provenant de la vente de billets d'avions, de transports de fret et d'autres activités.

Environ 963 millions de dollars sont bloqués dans près de 20 pays. Quatre pays : le Bangladesh (146,1 millions de dollars), le Liban (175,5 millions de dollars), le Nigéria (143,8 millions de dollars) et le Zimbabwe (142,7 millions de dollars) représentent plus de 60 % de ce total, "bien qu'il y ait eu des progrès positifs dans la réduction des fonds bloqués au Bangladesh et Zimbabwe ces derniers temps" explique IATA dans un communiqué de presse.

« Les gouvernements empêchent le rapatriement de près d'un milliard de dollars de revenus des compagnies aériennes. Cela contrevient aux conventions internationales et pourrait ralentir la reprise des voyages et du tourisme sur les marchés touchés alors que l'industrie du transport aérien a du mal à se remettre de la crise du COVID-19.

Les compagnies aériennes ne seront pas en mesure de fournir une connectivité fiable si elles ne peuvent pas compter sur les revenus locaux pour soutenir leurs opérations. C'est pourquoi il est essentiel que tous les gouvernements donnent la priorité à ce que les fonds puissent être rapatriés de manière efficace. Ce n'est pas le moment de marquer un "but contre son camp" en mettant en danger la connectivité aérienne vitale
», a déclaré Willie Walsh, directeur général de l'IATA.


Lu 1592 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Septembre 2021 - 23:45 Ryanair revient en force à Paris Beauvais








































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias