TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : faut-il fiscaliser les programmes de fidélité aériens ?

L'édito de Dominique Gobert



Voilà un cas fort intéressant, soulevé par un de nos trublions du PTF, que l’on peut aussi appeler Paysage Touristique Français, j’ai nommé Dariot, Fabrice de son prénom, et brillant écrivain à ses moments perdus…


Rédigé par le Dimanche 7 Juillet 2019

Sous couvert de bénéficier d’une carte de fidélité professionnelle, les bénéficiaires de ces miles gratuits les emploient à titre perso « pour aller jouer au golf à l’île Maurice » (sic et totalement avenu) !  DR
Sous couvert de bénéficier d’une carte de fidélité professionnelle, les bénéficiaires de ces miles gratuits les emploient à titre perso « pour aller jouer au golf à l’île Maurice » (sic et totalement avenu) ! DR
Et, cela étant de la publicité tout à fait gratuite qui me vaudra surement les foudres de notre service Pub chez TourMaG.com à nous qu’on a, mais je vous recommande, surtout durant cette période de vacances, la lecture de son dernier ouvrage, Palikao (Editions Envolume). Un grand moment et je ne vous en dis pas plus.

Cette digression étant accomplie, le patron de Bourse des Vols soulève un point passionnant, particulièrement dans le secteur du voyage d’affaires : les fameux programmes de fidélité et autres « miles gratuits », pondus par quasi l’ensemble des compagnies aériennes du monde.

Lire : F. Dariot (Bdv) : "le pilotage des ventes est parasité par les miles... il faut les fiscaliser !"

Je ne peux pas dire qu’il ait tort lorsqu’il annonce que ces « programmes de fidélité sont une entrave aux agences de voyages ». Il va même plus loin en affirmant que ces programmes « empêchent la valeur ajoutée des agences de voyages » !

Ajoutant finalement que, sous couvert de bénéficier d’une carte de fidélité professionnelle, les bénéficiaires de ces miles gratuits les emploient à titre perso « pour aller jouer au golf à l’île Maurice » (sic et totalement avenu) !

Et pour appuyer ses arguments, rien de plus simple.

Normalement, dans toute bonne agence de voyages qui se respecte, on conseille le client en suivant des critères de qualité et de prix. Souvent d’ailleurs les deux vont de paire, à moins que ce ne soit de pair ! Juste un clin d’œil, c’est bien « pair ».

Or, très souvent, l’agence de voyages, sans pouvoir délivrer son conseil, se voit « imposer » par ses clients avides de « miles », des achats qui ne sont pas forcément judicieux.

En même temps, comme sur ce genre de voyages professionnels, ce sont les entreprises qui payent… mais les collaborateurs qui profitent de certains avantages, après tout, hein…

Pas moral, allez-vous dire, à l’instar de Dariot ? Oui, certainement, mais quoi faire ?

Dariot, visiblement encouragé par certains amis, aimerait beaucoup « fédérer » les agences vers un projet qui, je le crains n’a que peu de chances d’aboutir, mais après tout pourquoi pas.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Pour lui, afin de rétablir l’équilibre, il faut « fiscaliser » ces programmes et surtout les « avantages » qui en découlent !

Perso, malgré le côté un peu incongru de la chose, je reste un tout petit peu sceptique, particulièrement lorsque l’on me parle de fiscalisation.

Souvenez-vous du problème soulevé par les « avantages » dont disposent les comités d’entreprise et de l’action entreprise par les Entreprises (du Voyage, caramba) qui ont finalement réussi à empêcher cette « fiscalisation » voulue par Bercy…

En même temps, « fiscaliser les miles », sur un plan moral et au nom de l’égalité, c’est pas crétin, si je puis me permettre. En revanche, je vois mal nos institutions professionnelles lever le moindre petit doigt en faveur de cette idée.

Tiens, je vous laisse, pour une fois, le soin d’y réfléchir…

Tous les avis sont bons !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1108 fois

Notez



1.Posté par Pierre le 08/07/2019 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tout le monde est contre les avantages dont peuvent benficier certaines categories."en public"mais en privé tout le monde profite du plus petit avantage quel qu'il soit.alors?
fiscaliser n'empechera pas d'aller jouer a maurice,l'europe est grande et les moyens existes,car les tarifs different en europe suivant les pays et un systeme peut en cacher un autre.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
La Travel Tech
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

TourMaG.com DMCmag.com La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips