TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



La case de l’Oncle Dom : Assises du Transport... du lard ou du cochon ?

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 26 Mars 2018

Voilà un excellent sujet de réflexion soulevé par Fabrice Dariot, le romancier du tourisme, autour du délicat sujet de ces Assises de l’Aérien. Faut-il « aider » les compagnies aériennes et laisser de côté agences de voyages et tour-opérateurs ?



Le problème économique de la France, n'est ce pas le chat qui se mort la queue ? Puisque les compagnies aériennes, françaises, sont « surchargées » de taxes diverses et variées. Taxes qui, la plupart du temps sont « reportées » vers les passagers - Crédit photo : Pixabay, libre pour usage commercial
Le problème économique de la France, n'est ce pas le chat qui se mort la queue ? Puisque les compagnies aériennes, françaises, sont « surchargées » de taxes diverses et variées. Taxes qui, la plupart du temps sont « reportées » vers les passagers - Crédit photo : Pixabay, libre pour usage commercial
Après les Assises du Tourisme, lancées en novembre 2013 par Jean-Marc Ayrault, lui-même fortement « conseillé » par Laurent Fabius, ce sont les Assises du Transport qui ont ouvert leurs portes (ou offert leurs séants, c'est selon...) la semaine dernière.

« C’est quoi ce cirque » met les pieds dans le plat (du verbe tremper ses ripatons dans la gadoue) Fabrice Dariot, patron de Bourse des Vols. « Encore une fois, les professionnels du tourisme, les agences de voyages sont délaissées » !

Et pan ! D’accord, nous sommes dans notre beau pays et de toutes façons, c’est une tradition, « rien ne va jamais ».

En même temps, je n’ai jamais trop pu quantifier le résultat des Assises du Tourisme, dont, finalement on ne sait pas trop grand-chose, si ce n’est que, « y’a qu’à, faut qu’on » on aura 100 millions de visiteurs en France d’ici 2020. Et qu’Atout France aura réussi à glaner un budget enfin décent…

Du côté des transporteurs, ces Assises sont quasi vitales… à condition, bien sûr qu’elles ne s’éternisent pas en palabres insupportables et que les pouvoirs publics prennent réellement conscience des difficultés du pavillon français.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Fabrice Dariot, il n’a pas tort non plus : le problème est plus global : « Pourquoi aide-t-on les compagnies françaises ? Pourquoi n'aide-t-on pas tout simplement l'économie française et le secteur du tourisme dans sa globalité ? »

Et de citer la « puissance » des compagnies aériennes, grâce à leur Association ultrapuissante, IATA qui impose aux professionnels du tourisme une « dictature » épouvantable.

Bien vu, mais IATA régit la totalité du monde des agences de voyages et tour-opérateurs. Ce sont des « relations commerciales » qui ne peuvent pas concerner les pouvoirs publics…

En revanche, Dariot a totalement raison lorsqu’il s’insurge sur le « poids des charges sociales » : « Si le problème ce sont les charges alors c'est le problème de l'ensemble des entreprises françaises. Cette problématique n'est pas spécifique aux compagnies françaises ».

Pas faux. Seulement, faut aussi considérer que les compagnies aériennes, françaises, sont « surchargées » de taxes diverses et variées. Taxes qui, la plupart du temps sont « reportées » vers les passagers, lesquels ne sont là que pour payer, encore et toujours.

Mais hélas, ces Assises n’empêcheront jamais des compagnies « corsaires » (sans jeu de mot), tels ces vikings par exemple qui, pour s’emparer de parts de marché, vendant quasi à perte… au risque d’ailleurs de se saborder elles-mêmes. Mais le mal restera…

Certes, Dariot marque encore un point lorsqu’il indique que les agences sont oubliées et qu’elles « sont des entreprises qui font vivre le pays, qui ne délocalisent pas et qui ne paralysent pas la France... »

Et puis notre intérêt c'est que le jeu reste ouvert. La plus grande de nos compagnies bénéficie d'une situation de rente historique. Alors que ce sont les compagnies extra-européennes et les low cost qui dynamisent le marché auprès des consommateurs...
»

Le débat est lancé. Mais, sans vouloir être négatif, je ne crois pas trop à ces Assises du Transport !

Et en attendant, histoire de rigoler un peu, Air France sera en grève le 3 avril prochain. Comme la SNCF !

Vive la vie…

Lu 911 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com