TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


La case de l’Oncle Dom : on a trouvé pourquoi TO et Distributeurs ne se comprennent pas... c'est le Seto !

L’édito de Dominique Gobert



Après le Congrès des distributeurs à Dubaï, voici venir celui des « fournisseurs », à Deauville. Le Seto, puisque tel est son nom réunit ses membres aujourd’hui jusqu’à demain, à l’hôtel Barrière Normandy. Mais, au fait, c’est quoi le Seto… et pourquoi producteurs et distributeurs ont du mal à se comprendre ? L'Oncle Dom à qui il ne manque pas de Case, loin s'en faut, a trouvé la réponse...


Rédigé par le Mardi 11 Décembre 2018

Les participants au forum du SETO ne sont qu’une infime représentation de ce peuple généreux et glorieux : les SETOS, mais j’avoue que je ne savais pas trop que René-Marc Chikli venu selon mes notes d’une contrée joyeuse et ensoleillée, venait en fait de ce territoire historique nommé Setomaa, lequel couvre environ 2000km² ! - Photo Depositphotos PixelsAway
Les participants au forum du SETO ne sont qu’une infime représentation de ce peuple généreux et glorieux : les SETOS, mais j’avoue que je ne savais pas trop que René-Marc Chikli venu selon mes notes d’une contrée joyeuse et ensoleillée, venait en fait de ce territoire historique nommé Setomaa, lequel couvre environ 2000km² ! - Photo Depositphotos PixelsAway
Eh bien, mais c’est absolument authentique, le Seto est une langue finno-ougrienne parlée par les Setos, lesquels vivent du côté de Pövlamaa et Vörumaa. C’est du côté de l’Estonie. (sic)

Damned et par les roupettes du grand renne de ces lointaines contrées, je comprends mieux pourquoi les Seto et les Selectourien ont parfois du mal à se comprendre. J’avoue que moi-même, qui suis un polyglotte absolument convaincu, j'ai parfois un peu de mal aussi…

Mais continuons cette épopée, parce que je suis quand même là pour vous éclairer et vous apprendre que tout n’est pas si clair dans cette profession.

Figurez-vous que les Setos sont un peuple autochtone du sud de l’Estonie et de la Russie et qu’ils parlent, pour la moitié d’entre eux environ le Seto !

Et, toujours selon mes sources venues directement de Wikipédia (avec l’aide de ma consœur Anaïs, fine enquêtrice de notre rédaction), les Setos sont environ 10.000, dont la moitié cause courant le Seto.

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Je suppose que les participants à ce Congrès ne sont qu’une infime représentation de ce peuple généreux et glorieux, mais j’avoue que je ne savais pas trop que René-Marc Chikli venu selon mes notes d’une contrée joyeuse et ensoleillée, venait en fait de ce territoire historique nommé Setomaa, lequel couvre environ 2000km² !

Pas plus que je ne soupçonnais mon pote Rial, qui est vice-président de la congrégation setomane !

Et que dire du Basque Bondissant (que j’ai toujours vu plutôt du côté des Pyrénées françaises) ou de Patrice Caradec, que je croyais issu des douces contrées de Bretagne. Comme d’ailleurs Michel Salaün ou Stéphane Le Pennec. A moins que les Bretons aient émigrés, sait-on jamais ?

Quant à mon pote Mumtaz, celui qui me file une bourrade dans l’épaul e(et manque de la déboîter) à chaque fois que l’on se croise, c’est sûrement un émigré turc réfugié en Setonie ?

Comme quoi, on en apprend tous les jours. Savez-vous que les Setos se sont « probablement » installés avant l’an 600 de notre ère « dans la région appelée aujourd’hui Setomaa ».

Et que ces gens du voyage décrivent aujourd’hui leur situation par la fameuse expression « katô ilma veere päal », expression lourde de sens et qui signifie « à la frontière de deux mondes ». Jacques Maillot s'en est probablement inspiré...

Caramba ! Entre les producteurs et les distributeurs, la formule, bien que difficilement prononçable pour un adepte du français, est largement parlante, si je puis me permettre cet aphorisme…

Mais c’est pas tout car Wikipédia est intarissable sur les Setos. Ainsi, on apprend que les « trois premières décennies du XXe siècle peuvent être décrites comme un âge d'or de la culture Seto ».

Et, le fin du fin, je cite : « Les Setos sont l'un des derniers peuples maintenant des traditions folkloriques en Europe. Les femmes portent un costume multicolore. Le chant est un élément très important dans la vie des Setos et est utilisé tant pour le travail que pour les cérémonies de mariages ».

Non d’un Trump : même Bitbol, un Seto convaincu, connaît aussi la mélopée : "Aie confiance, crois-en moi..."

En attendant et si les yellow gilets le veulent bien, ce 10ème forum du Seto va s’ouvrir sous de merveilleux "hospices" !

Dominique Gobert Publié par Dominique Gobert Editorialiste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Dominique Gobert
  • picto email

Lu 1056 fois

Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips