TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone


Lâché par le groupe HNA l'aéroport de Francfort-Hahn dépose le bilan

L’aéroport de Francfort-Hahn a déposé le bilan, alors que son actionnaire ne pouvait plus rembourser ses dettes



La crise n'épargne personne. Lâché par son propriétaire chinois, la société HNA ancienne actionnaire de l'aéroport de Toulouse, l'aéroport allemand de Francfort-Hahn n'a eu d'autre choix que de déposer le bilan. Alors que l'infrastructure aéroportuaire recherchait activement "un comptable bilan ou assistant fiscal", les forces vives et financières ont manqué pour redresser financièrement l'aéroport qui était une base importante pour Ryanair en Allemagne.


Rédigé par le Jeudi 21 Octobre 2021

L’aéroport de Francfort-Hahn a déposé le bilan, alors que son actionnaire (le groupe chinois HNA) ne pouvait plus rembourser ses dettes - DR
L’aéroport de Francfort-Hahn a déposé le bilan, alors que son actionnaire (le groupe chinois HNA) ne pouvait plus rembourser ses dettes - DR
C'est l'histoire d'un ancien aéroport militaire qui rêvait d'une nouvelle vie.

Dans les années 1990, avec l'arrivée des compagnies low-cost, l’aéroport de Francfort-Hahn s'imaginait être alors le "petit frère" à bas coût de l’aéroport international de Francfort - Rhein-Main.

Bien que devenue une base importante de Ryanair, fermée à l'été 2020 en raison du coronavirus, l'infrastructure avait été rachetée en 2017 par HNA.

Contre 15 millions d'euros, le groupe chinois qui avait essayé de reprendre le voyagiste Fram en 2015, prenait alors une participation de 82,5%. La région Rhénanie-Palatinat a conservé une participation de 17,5%.

Malgré plus de 1,5 million de passagers en 2019, la crise sanitaire n'a pas épargné l’aéroport de Francfort-Hahn.

Le groupe chinois HNA a demandé l'ouverture d'une procédure collective

Faisant face à une baisse vertigineuse de son trafic et avec un actionnaire en grande difficulté, l'infrastructure n'a eu d'autre choix que de déposer le bilan, cette semaine.

Les 77 lignes desservies par Ryanair à l'été 2021 n'y changeront rien.

Le groupe chinois HNA a demandé "l'ouverture d'une procédure collective", indiquent nos confrères du site DW. Les tribunaux ont nommé un cabinet d'avocats pour administrer la société dans le cadre de cette procédure.

Le conglomérat basé à Hong Kong a défrayé la chronique en début d'année en raison de sa faillite. Pourtant tout avait bien commencé pour HNA, avec la création en 1993 de la compagnie Hainan Airlines qui dessert aujourd'hui plus de 500 lignes, pour une flotte de presque 240 avions.

La diversification dans l'immobilier et l'hôtellerie, avec l'acquisition de Carlson en 2016, n'a pas été une bonne oppération pour le groupe. Les achats compulsifs ont créé une gigantesque dette de à 76 milliards de dollars en juin 2019, rapportent nos confères des Echos.

Démantelé par le gouvernement de la province de Hainan, HNA a entraîné ses actifs dans sa tourmente.

Lu 1645 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >








QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Nos Médias
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • TravelManagerMaG
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias