TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e

Travel in France





Le Val de Vienne, la douce frontière de Charente limousine

Un cours tranquille au gré de villages entre oc et oil



Au contact de la Haute-Vienne, le Val de Vienne égrène autour de Confolens un chapelet de villages assoupis dont l’art roman, les châteaux discrets et le petit patrimoine constituent le fil rouge. Une campagne profonde et accorte à parcourir en musardant, afin d’y assembler une mosaïque d’images témoignant d’une Histoire des confins au parfum de transition.


Rédigé par Jean-François RUST le Lundi 6 Août 2018

Comme tout territoire des confins, le Confolentais n’est plus tout à fait charentais, mais pas encore vraiment limousin... - DR : J.-F.R.
Comme tout territoire des confins, le Confolentais n’est plus tout à fait charentais, mais pas encore vraiment limousin... - DR : J.-F.R.
Comme une parenthèse dans un monde trépidant.

Telle est l’image centrale que nous retiendrons du Val de Vienne, placide rivière aux eaux sombres et aux versants boisés venant entailler l’est de la Charente, entre Saint-Junien (Haute-Vienne) et Availles-Limouzine (Vienne).

Comme tout territoire des confins, le Confolentais n’est plus tout à fait charentais, mais pas encore vraiment limousin.

La pierre blanche atlantique fait place à l’austérité du granit. Les paysages plats des rivages disparaissent au profit de collines - Montrollet est le point culminant du département, à 368 m.

Quelque chose a changé. En témoignent ces rouquines vaches limousines broutant une herbe plus grasse.

Mais la transition s’opère dans le calme, au rythme d’un territoire rural apaisé, restituant au visiteur ses vieilles heures de gloire.

Enjeu comtal entre Poitiers, Limoges et la Marche, terre de petites féodalités seigneuriales et de fiefs religieux, le Confolentais s’est couvert d’églises, d’abbayes, de manoirs, de châteaux…

Autant de vestiges à apprécier sereinement dans cette région peu fréquentée, autour de sa capitale Confolens.

Confolens, le confluent

La cité n’a que 2 800 habitants, mais c’est une sous-préfecture. L’une des plus petites de France.

Un rôle « central » qu’elle doit à sa situation au confluent de la Vienne et du Goire, à l’origine d’un statut de frontière et d’une activité de tanneries prospère.

Rive gauche, quartier Saint-Barthélémy, les mégisseries se développent dès le 15e s.

Rive droite, se tient le centre de pouvoir. Il est couvert de maisons à pans de bois et d’hôtels particuliers, avec fenêtres à meneaux et tours-escaliers (manoir des Comtes, maison du Duc d’Epernon…). La balade révèle la beauté de ce patrimoine, comme dans la rue du Soleil, ancien axe médiéval.

Entre les deux rives, un simple gué permet le passage, avant qu’un pont en pierre ne soit jeté sur la Vienne au 13e s. - le plus bel ouvrage de Confolens.

« Il faut relativiser la différence entre les deux quartiers. Rive gauche, les tanneurs vont aussi s’enrichir et faire construire de belles demeures. Disons plutôt que les deux secteurs étaient complémentaires », nuance Céline Deveza, animatrice du Pays d’Art et d’Histoire du Confolentais.

La religion est aussi un enjeu d’autorité. Par la situation marginale de la ville, la rive droite dépendra longtemps du diocèse de Limoges, la rive gauche de celui de Poitiers, comme le prouve la présence de deux églises : Saint-Martial, côté Limousin ; Saint-Barthélémy, côté Charente. La Contre-Réforme apportera à la ville couvents et congrégations.

Au 19e s., la vocation industrielle s’achève, remplacée par un rôle plus administratif et agricole. Finies les tanneries, place au ron-ron institutionnel d’une sous-préfecture.

Un climat toujours d’actualité, exceptés les couleurs et le bruit qui explosent lors du réputé Festival de danses et musiques du monde. Chaque été, il transcende Confolens au son des folklores africains, asiatiques, américains…

A la croisée entre Limoges, Niort, Angoulême

Hors la ville, le Val de Vienne déroule un cours tranquille au gré de villages entre oc et oil. Frontière, encore, que celle de la langue ! Ansac-sur-Vienne est Ançac-sus-Vinhana, Exideuil et son église Saint-André est Eissiduelh…

Passé le château de Rochebrune (11e-12e s.), parfaitement placé entre Limoges, Niort et Angoulême, l’itinéraire s’élève vers les collines charentaises.

Voici Brigueuil, minuscule cité médiévale fortifiée. Rattachée à la baronnie de Rochechouart dès le 11e siècle, elle a été tour à tour aquitaine, limousine, poitevine… Son noyau villageois et son église, enserrés entre les portes du Pont-Levis et du péage, appartiennent désormais à la Nouvelle Aquitaine…

Au nord, la route conduit à Lesterps, prononcez « Les Terres », nous corrige un papy à casquette. La commune aurait peu d’intérêt si elle ne possédait pas cette surprenante et massive église romane à clocher-porche de 43 m de haut, vestige d’une abbatiale fondée au 10e s. Le festival annuel d’accordéon (juillet) prouve une fois encore le penchant limousin plutôt que charentais.

Quelques tours de roues plus loin, après l’église d’Esse et son splendide chœur aux quatre colonnes torses en bois, revoici le bord de Vienne.

Un final en beauté, à Saint-Germain-de-Confolens, dominé par les ruines d’un château médiéval. Le site n’a-t-il pas de faux airs périgourdins, avec ses maisons aux toits de tuiles alignées en bord de rivière ?

Décidément, ce val de Vienne suave et reposant a des accents mimétiques avec bon nombre de ses voisins…

Pour aller plus loin : charente-limousine.fr

Lu 971 fois

Tags : Confolens, rust
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 10 Août 2018 - 07:00 Marennes, le bonheur est dans le marais



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75








Dernière heure







 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle