TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Le tourisme domestique chinois s'envole durant la Golden Week

Le décryptage de Josette Sicsic (Touriscopie)



Oubliés les tests, le confinement, les quarantaines, les restrictions et autres mauvais souvenirs épidémiques : la "Golden Week" (début octobre) a été l’occasion pour les Chinois de faire honneur à leur tourisme national. Eux aussi sont restés chez eux. Pour le plus grand bonheur de leurs autorités qui voient dans ce phénomène un excellent moyen de faire redémarrer l’économie nationale et de restaurer la confiance.


Rédigé par Josette SICSIC le Mardi 13 Octobre 2020

Cette année, pour la "Golden Week", mauvaise nouvelle pour l’ensemble des destinations, mais bonne nouvelle pour le gouvernement chinois : les Chinois sont tous restés en Chine - DR : DepositPhotos, chungking
Cette année, pour la "Golden Week", mauvaise nouvelle pour l’ensemble des destinations, mais bonne nouvelle pour le gouvernement chinois : les Chinois sont tous restés en Chine - DR : DepositPhotos, chungking
L’an dernier, sur les 155 millions de touristes chinois ayant voyagé à l’étranger, 7 millions avaient choisi la Golden Week pour boucler leurs valises et s’envoler hors frontières.

Cette année, mauvaise nouvelle pour l’ensemble des destinations, mais bonne nouvelle pour le gouvernement chinois : les Chinois sont tous restés en Chine.

Plus précisément, selon les statistiques publiées par le ministère de la Culture et du Tourisme, ce sont 637 millions de visiteurs qui ont été enregistrés sur les sites touristiques du pays, soit 79% du chiffre de l'année dernière. Tout de même.

Les recettes touristiques s'envolent

Les recettes touristiques pour leur part se sont élevées à 466,56 milliards de yuans (69 milliards de dollars), soit 69,9% de plus qu’en 2019 !

Les vols domestiques se sont également envolés : ils ont fait 10% de mieux que l’an dernier. Quant aux trains, ils ont transporté en moyenne 10 millions de passagers par jour. Et, il a fallu en rajouter plus de 500 pour satisfaire la demande.

Certes, les opérateurs touristiques avaient été priés de faire des efforts : toutes sortes d’offres promotionnelles ont donc été proposées, y compris des gratuités dans les parcs d’attractions, musées, et autres lieux de loisirs qui avaient l’autorisation d’accueillir les visiteurs à 70% de leur capacité (contre 50% précédemment).

Trip.com, le portail de voyage vedette, a aussi mis la main à la poche offrant « vouchers » et réductions.

Les gouvernements de province enfin s’étaient mobilisés et avaient été jusqu’à recommander 300 itinéraires permettant de visiter des villages.

Ainsi, au Yunnan qui a reçu plus de 23 millions de touristes (soit environ 79% des flux de 2019), on estime à 17 millions le nombre de touristes ayant visité la province individuellement au volant d’une voiture.

Wuhan : la ville vitrine de la Chine gagnante

Josette Sicsic - DR
Josette Sicsic - DR
Mais, c’est Wuhan, la ville héroïque durement touchée par le coronavirus, qui a montré une fois de plus son attrait pour les visiteurs qui ont fréquenté en masse les célèbres sites touristiques de la ville, en particulier la Yellow Crane Tower.

Ce bâtiment historique qui avait lancé pour l’occasion des visites nocturnes pour la première fois depuis son ouverture au public en 1985, est ainsi arrivé en tête du classement des "endroits les plus pittoresques du pays" établi par Trip.com.

Plus éloquent encore : le nombre de visiteurs ayant fait des réservations a atteint la limite quotidienne de 25 000 durant toute la semaine.

Wuhan s'est même classée cette année parmi les dix premières destinations de la "semaine en or", selon les données de Fliggy, une plateforme de voyage en ligne de plus en plus populaire.

À Pékin, la bruine froide n'a pas entamé non plus l'enthousiasme de plus de 90 000 personnes, qui se sont rassemblées sur la place Tian'anmen au petit matin du 1er octobre pour assister à la cérémonie de lever du drapeau célébrant la 71e fête nationale.

En matière de shopping, même constat : alors que les traditionnelles destinations de shopping de luxe comme Hong-Kong ou Séoul sont fermées aux Chinois - donc désertées - quatre boutiques hors taxes situées à Hainan, ont accueilli les clients les plus dépensiers et vu par conséquent leurs ventes au détail augmenter de 227% (selon les statistiques du ministère du commerce) générant 1,27 milliard de dollars de recettes.

Grâce à de nouvelles mesures, les dépenses pouvaient dépasser les 4 000 euros par personne.

Au Tibet, on a également enregistré un gain de 10% de visiteurs avec 1,5 million d’arrivées.

Mais, en revanche Macao a été boudée. Moins de 100 000 visiteurs. Du jamais vu, qui a entraîné une chute de la fréquentation de plus de 80%.

Un indicateur précieux du rebond économique

Dans l’Empire du Milieu, on peut donc pavoiser. D’une part, parce que l’appétence des Chinois pour leur pays, dictée par le pouvoir en place, se confirme.

Mais, d’autre part, selon le quotidien China Daily qui annonce la nouvelle : la "Golden Week" a contribué aussi à rassurer la population sur la sécurité de leurs déplacements dans le pays, à les soulager de mois et de mois de confinement (pour certains) et à restaurer la confiance dans leurs dirigeants.

Enfin et surtout, les caisses du secteur touristique national se sont remplies. Or, selon le New York Times, comme chaque année, le coût d'une semaine de vacances est un baromètre de la santé économique du pays, "la Golden Week" offre en 2020 "la mesure la plus claire de la reprise économique après la pandémie".

Même constat pour Bloomberg qui indique que "l'épidémie étant largement sous contrôle en Chine, la fête de la "Semaine en or" montre la confiance du pays dans son rebond économique et ses mesures de santé publique".

En clair, alors que la consommation chinoise a bel et bien commencé à se redresser, de telles dépenses devraient permettre à l’économie chinoise toute entière, qui avait chuté de 6,8%, de regagner plus de 3% de croissance.

Elle devrait aussi encourager les importations et les investissements d'autres pays et donner une forte impulsion au commerce mondial.

Selon la Banque de Chine, la reprise du tourisme permettrait bien à l’économie mondiale de retrouver des couleurs. C’est ce que voulaient les autorités chinoises. Pari presque gagné !

Lu 1506 fois

Tags : sicsic
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >
































  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • GooglePlay
  • appstore
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • CampingMag
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM l'Alliance