TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e


"Le tourisme gay, c'est un peu Voldemort... tout le monde en parle, mais on ne doit pas dire son nom !"

La chronique de Jean-Pierre Leclerc



La France est plutôt une bonne élève en matière de tourisme gay, mais elle ne s’intéresse qu’à certaines matières… Les autres, elle les met soigneusement de côté. C'est ce que dit la clientèle gay étrangère, qui regrette que la France n’ait pas pris conscience de l’opportunité que représente le marche LGBT+. Voici la première chronique de Jean-Pierre Leclerc, pionnier français du tourisme gay de luxe, que nous retrouverons régulièrement dans nos colonnes.


Rédigé par Jean-Pierre LECLERC le Mercredi 13 Février 2019

Jean-Pierre Leclerc conçoit des voyages et des événements sur-mesure, en France et partout où les homosexuels sont les bienvenus - DR : Jean-Pierre Leclerc
Jean-Pierre Leclerc conçoit des voyages et des événements sur-mesure, en France et partout où les homosexuels sont les bienvenus - DR : Jean-Pierre Leclerc
Lisez-vous une brochure qui ne vous est pas destinée ? Achetez-vous un produit en vous demandant si ce n’est pas une erreur ?

Partez-vous vers une destination où vous n’êtes pas le bienvenu ?

Voilà à quoi le touriste gay est confronté chaque jour.

C’est ce à quoi Je suis confronté quotidiennement.

Voilà ce que les touristes gays reprochent à cette industrie française du tourisme, si hétéro-normative et dédaigneuse, voire ostracisante.

J’aime à dire que le tourisme gay en France est tel que Voldemort, le prince des ténèbres dans Harry Potter, celui dont tout le monde parle mais dont on ne doit pas prononcer le nom...

On ne s’adresse pas à un gay comme à une lesbienne

Quand je reçois une brochure, une newsletter uniquement avec des couples hétéros, des activités dédiées aux familles, des destinations où seuls ces mêmes hétéros peuvent se rendre, ladite brochure ou newsletter atterrit immanquablement dans la poubelle.

Quand bien même nous ne représentons que 10% de la population, si mon calcul est bon, il y a donc autant d’homos sur Terre que d’habitants en Europe ! Soit un potentiel de près de 750 millions d’acheteurs.

Des acheteurs qui voyagent en moyenne 5 fois par an et en dehors des périodes scolaires. Qui dépensent 2,8 fois plus qu’un de vos clients classiques.

Les voyageurs LGBTQIA* ont dépensé l’année dernière la bagatelle de 218 milliards de dollars !


Ce voyageur a les mêmes attentes et aspirations que les autres. Il ne réclame qu’une seule et unique chose, pourtant si simple au demeurant à mettre en place, mais qui paraît si compliquée à faire : s’adresser à lui !

Il est vrai que l’on ne s’adresse pas à un gay comme à une lesbienne. A un bi comme un transgenre ou transsexuel. A un intersexe comme à une personne asexuelle. Quoique ! Il suffirait de s’informer et/ou de se former...

Un pays sur trois nous considère comme des délinquants...

Il suffirait aussi, pour le rendre curieux, d’insérer dans vos communications une ou deux photos de couples gays et lesbiens !

Il suffirait encore d’oser pour une fois un « village LGBT+ » dans nos grands messes du tourisme (Mondial du tourisme, Top Resa, Rendez-vous en France, ILTM Cannes).

Il suffirait enfin, et même si cela déplaira immanquablement à certains de vos partenaires, de mentionner que telle ou telle destination n’est pas favorable à la présence des homosexuels.

Un pays sur trois dans le monde nous considère comme des délinquants et est prêt à nous offrir un séjour gratuit en prison ! 10 sont même d’avis de nous proposer une résidence permanente... au cimetière.

Pourtant ce sont ces destinations que l’on invite, à grands renforts de publicité comme l’invitée incontournable, la destination qu’il faut visiter, le pays de toutes les découvertes...

J’étais à FITUR du 23 au 27 janvier dernier et plus particulièrement à FITUR Gay LGBT+ au Pavillon 3 d’IFEMA Madrid.

On a pas peur en Espagne de le faire et, mieux encore, de demander à la Ministre du Tourisme d’inaugurer le pavillon dédié au tourisme gay... J’étais le seul Français présent dédié à ce marché !

"Ton pays n’est pas visible pour la communauté gay"

Y exposaient, outre l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, l’Autriche, le Brésil, la Colombie, le Chili, le Costa Rica, le Panama, le Pérou, le Portugal, la Grèce, l’Indonésie, Israël, le Guatemala, le Mexique, Belize, le Honduras, le Salvador, les USA... La compagnie aérienne Iberia trônant au milieu.

New York City était l’invitée d’honneur. En 2019, NYC Pride accueillera la World Pride à l'occasion du cinquantième anniversaire du soulèvement de Stonewall et d'un demi-siècle de combat pour la reconnaissance des LGBTQIA.

Ce que je retiendrai de mes rendez-vous et de ce qui me fut dit de notre pays c’est, je cite :

- "ton pays n’est pas visible pour la communauté gay. C’est pourtant la plus belle destination, mais on dirait que la bonne élève de la classe ne s’intéresse qu’a certaines matières..." ;

- "il n’y a quasiment rien de fait pour les touristes homos. Juste Queernaval à Nice, l’European Snow Pride à Tignes et quelques prides rassemblant plus d’hétéros attirés par le spectacle mais surtout, je ne connais personne à part toi qui est une offre ouvertement dédiée aux homos" ;

- "on dirait que la France n’a pas pris conscience de l’opportunité du marche LGBT+" ;

- "je n’ai jamais entendu un responsable de grande enseigne française ou d’entité gouvernementale comme Atout France parler de nous, sauf aux Gay Games et encore" ;

- "avec les manifestations des gilets jaunes et au regard de la recrudescence d’actes et paroles homophobes, je ne suis pas sure que le moment soit le bon pour envoyer mes clients dans ton beau pays".


Je vous laisse en tirer les conclusions...

La France n’a pas pris conscience de l’opportunité du marché

En 2019, NYC Pride accueillera la World Pride à l'occasion du cinquantième anniversaire du soulèvement de Stonewall et d'un demi-siècle de combat pour la reconnaissance des LGBTQIA : DR : Christopher Gagliardi
En 2019, NYC Pride accueillera la World Pride à l'occasion du cinquantième anniversaire du soulèvement de Stonewall et d'un demi-siècle de combat pour la reconnaissance des LGBTQIA : DR : Christopher Gagliardi
A ceux qui diront que nous sommes ouverts à tous et toutes, je répondrai : dites-le, montrez-le.

A ceux qui me taxeront de vouloir créer des ghettos, je dirais : que faites-vous pour les éviter ?

A ceux qui m’affirmeront que j’ai les mêmes droits, je répondrai que cela est faux car la dernière fois que je suis parti en voyage avec mon mari et que j’ai voulu l’embrasser et le tenir par la main, il nous a été dit que notre attitude était dérangeante et inappropriée.

Personne au sein de la compagnie, et encore moins parmi les organisateurs, n’a daigné s’interposer ! Vous comprendrez dès lors que je préfère, que certains préférerons, partir avec la "communauté".

Ma différence fait la différence !

* Le terme LGBTQIA désigne la communauté [homosexuelle, bisexuelle, transgenre, transsexuelle, queer, intersexe ou asexuelle, ou une partie.

A propos de Jean-Pierre Leclerc

Pionnier français du tourisme gay de luxe, Jean-Pierre Leclerc conçoit des voyages et des événements sur-mesure, en France et partout où les homosexuels sont les bienvenus, pour ceux qui veulent profiter d'un environnement respectueux et haut de gamme avec des services de conciergerie inclus.

Il est aussi gay wedding planner, ambassadeur de marques et consultant spécialisé dans le secteur du tourisme homosexuel.

Site web : www.jeanpierreleclerc.com

Contact : jpl@jeanpierreleclerc.com

Lu 1992 fois

Tags : tourisme gay
Notez



1.Posté par agv le 13/02/2019 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors belle initiative... car cela manque terriblement en France effectivement, et j'encourage M. Leclerc, qui je pense peut avoir un vrai marché et une belle notoriété. il y'a peut être des choses à redire sur l'article et la façon de commercialiser le tout... sans tomber dans des "sous entendus sexuels" je pense comme on peut le voir sur son site pour certains noms de package... mais passons, c'est une façon de communiquer et un choix marketing. Ma plus grande interrogation en découvrant le site de ce monsieur : Est il au moins immatriculé pour vendre du voyage? Je ne vois aucun numéro de licence sur son site, encore moins de garantie financière???

2.Posté par Jean-Pierre Leclerc le 13/02/2019 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci de votre question et de votre intérêt pour mon travail.

Je suis créateur de produits touristique et événementiel indépendant et non agent de voyage !

Mes créations sont vendus en BtoB à des TO et agents dédiés au marché gay. Si une personne privée fait appel à mes services sur une opération d'incoming, c'est un de mes partenaires privilégiés réceptif durement accrédité qui assure la partie réglementaire du produit (cf. page d’accueil de mon site).
Si c'est dans le cadre d'un outgoing, ce sera un TO étranger voire un LIA/DMC.

Je suis lié à ces professionnels sur la base de contrat d'apporteur d'affaires.

C'est actuellement le seul moyen qui m'a été donné de mettre en place pour assurer mon ambition de promouvoir la France métropolitaine et les DOM/TOM et toutes destinations où les homosuels sont les bienvenus. Je suis preneur de tout autre possibilité et ce n'est pas faute de le demander...

De quoi je parle, à qui je parle !
Pour ce qui concerne la façon de communiquer, elle correspond à la cible et use de son langage et de son iconographie. Elle est particulièrement appréciée des opérateurs et des clients finaux étrangers faisant appel à mes services.

Je reste à votre écoute pour en discuter de vive voix.

3.Posté par pas en ordre le 13/02/2019 15:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
pour rebondir sur les propos de AGV (juste au dessus) j'ai pas vu non plus sont immatriculation Atout France et pas de trace de garantie financière ... en même temps, il affirme pas être agence de voyages, mais juste :" conçoit des voyages et des événements sur-mesure, en France et partout où les homosexuels" ....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 19 Février 2019 - 15:23 La Corée a attiré 100 096 Français en 2018



PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Hotel&LodgePRO.biz
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et Hotel&LodgePRO, Le trait d'union entre hôtelier et fournisseurs.

TourMaG.com DMCmag.com Hotel&LodgePRO La Travel Tech Brochuresenligne.com BusinessTrips