TourMaG.com, le média spécialiste du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e

logo LuxuryTravelMaG  



Les croisières Cunard s'affichent dans le métro parisien

En 2024, un quatrième bateau, le Queen Anne, rejoindra la flotte Cunard


Pionnière des voyages transatlantiques, la mythique compagnie Cunard qui fête, cette année, un siècle de croisières autour du monde, a décidé de faire revivre cette épopée à travers une exposition de photos.


Rédigé par le Mardi 17 Janvier 2023

Une première

Cunard : une des affiches de la campagne dans le métro parisien (@Benjamin Decoin)
Cunard : une des affiches de la campagne dans le métro parisien (@Benjamin Decoin)
On ne l'attendait pas dans le métro parisien, cette compagnie mythique de croisières de luxe.

Et pourtant ! Du 24 au 31 janvier 2023, Cunard s'affichera pour la première fois dans le métro parisien : les stations Opéra, Pont de Neuilly et Chaussée d’Antin seront habillées aux couleurs de Cunard et 120 autres stations du réseau parisien accueilleront des affiches de cette même campagne de communication grand public.

b["L’objectif de cette campagne est de mettre en avant l’art de la croisière dans sa plus pure tradition", explique Sophie Baillot, présidente d'un Océan de croisières et agent général de Cunard pour la France. ]b

"Cunard est la parfaite illustration de l’harmonie entre un héritage unique aujourd’hui et les attentes des passagers contemporains. L’élégance de Cunard est un véritable appel au voyage. Mettre en lumière cette marque glamour pour valoriser l’appel au voyage nécessitait de travailler sur une image en « grand », telle une marque de mode élégante et moderne», précise encore Sophie Baillot.

C’est l’agence de communication So Between, qui appartient au même groupe qu’Un Océan de Croisières, qui a orchestré cette campagne.


Cunard : trois bateaux, bientôt quatre

Le Queen Mary 2 à New York (@Cunard)
Le Queen Mary 2 à New York (@Cunard)
Basée à Carnival House à Southampton (Grande-Bretagne), Cunard Line est une compagnie britannique de croisières de luxe, réputée pour ses "expériences inoubliables". Créée en 1838 par le Canadien Samuel Cunard, elle appartient, depuis 1998, à Carnival Corporation.

Cette pionnière est aujourd'hui la plus vieille compagnie de croisières et de voyages transatlantiques en activité. Elle a longtemps été la concurrente de la White Star Line qu'elle a absorbé en 1933, au lendemain des difficultés provoquées par la grande crise de 1929.

Pendant plus d'un siècle et demi, la Cunard a dominé, par sa renommée, les autres compagnies maritimes mondiales, aussi bien pour les traversées transatlantiques que pour les croisières. Las, vers la fin des années 1950, avec le développement des voyages en avion, la fréquentation des lignes maritimes a commencé à baisser.

Beaucoup de paquebots ont alors été désarmés. Ainsi, de 1975 à 2004, le Queen Elizabeth 2 (70 300 tonnes) a quasiment été l'unique paquebot à assurer régulièrement la traversée de l'Atlantique Nord, recréant ainsi un intérêt pour ce type de transport.

Il a été remplacé en 2004 dans son itinéraire transatlantique par le Queen Mary 2 (150 000 tonnes) qui, lors de sa mise en service, était le plus grand paquebot au monde.

En 2007, le Queen Victoria (90 000 tonnes) a été mis en service par Cunard. Cette compagnie a retiré le Queen Elizabeth 2 de sa flotte en 2008 et l'a remplacé, deux ans plus tard, par le Queen Elizabeth (92 000 tonnes).

A ces trois paquebots iconiques en activité -Queen Mary 2, Queen Victoria, Queen Elisabeth- , s'ajoutera, l'année prochaine, le Queen Anne. La compagnie aura alors, pour la première fois depuis 1998, quatre navires simultanément en service.

Lire aussi : "Queen Anne", futur joyau de la flotte Cunard, aura une femme aux commandes

La campagne de communication prévue par Cunard à la fin de ce mois de janvier mettra d'ailleurs aussi l'accent sur l'arrivée de ce nouveau bateau.

Cent ans de "tours du monde"

L'actrice Elizabeth Taylor en croisière sur un paquebot de la compagnie Cunard (@Cunard)
L'actrice Elizabeth Taylor en croisière sur un paquebot de la compagnie Cunard (@Cunard)
"Aujourd'hui, précise Sophie Baillot, nous assurons une douzaine de traversées transatlantiques par an, six dans le sens Europe-Etats-Unis, et six dans le sens inverse". A cela s'ajoutent, poursuit-elle, "trois boucles autour du monde", chaque année, avec des destinations en Europe, aux Caraïbes, en Extrême-Orient et en Australie.

Ces croisières autour du monde ont été lancées il y a tout juste cent ans. Pour marquer comme il se doit cet anniversaire, Cunard a noué un partenariat avec la photographe et réalisatrice britannique Mary McCartney afin de réaliser une exposition exceptionnelle.

Baptisée «SeaViews» et présentée fin février 2023, cette exposition retracera "un siècle de voyages, de moments magiques et d'histoire glamour" grâce à des images inédites.

Une partie viendra des archives de Cunard, notamment les photos d'icônes hollywoodiennes comme Audrey Hepburn, Bing Crosby ou Elizabeth Taylor.

S'y ajoutera une sélection de photos personnelles prises par des passagers au fil des décennies. La compagnie les a, en effet, invités à se replonger dans leurs albums-souvenir et à lui soumettre des photos personnelles -–argentiques ou numériques- réalisées à bord des navires, pendant leurs vacances.

Cette exposition en ligne a pour objectif, explique Cunard, "de capturer l'essence et l’ambiance de la vie à bord des navires de la flotte Cunard, des années 1920 à nos jours et de mettre en avant l'évolution des styles, de la mode à la gastronomie en passant par la décoration intérieure et les activités, tout en racontant l'histoire des navires et de leurs passagers".

Grands voyages et voyages d'une vie

La vie à bord, un condensé d'élégance (@Cunard)
La vie à bord, un condensé d'élégance (@Cunard)
Si des passagers s'offrent l'intégralité d'un tour du monde, d'autres se contentent de faire un ou plusieurs tronçons. Question de prix peut être, de temps aussi : en effet, un tour du monde complet exige de pouvoir partir entre trois et quatre mois.

Il coûte aussi "à partir" de 16 000 euros par personne. Ce tarif n'inclut pas, bien entendu, les pourboires et les dépenses personnelles, mais il ne comprend pas, non plus, l'avion pour rejoindre le port de départ, les boissons à bord ou les excursions...

Si la réalisation d'un tronçon est, logiquement, moins prenant, elle exige "tout de même entre 14 et 21 jours", poursuit Sophie Baillot.

Le succès, pourtant, ne se dément pas. "Nos croisières tour du monde sont toujours complètes", assure Sophie Baillot. Il est vrai que Cunard en propose trois seulement par an, et que les participants viennent du monde entier...

Concrètement, ces croisières restent de "grands voyages" que les passagers choisissent longtemps à l'avance, ce sont souvent aussi un grand voyage qu'ils ne feront qu'une fois dans leur vie. La décision de s'inscrire est donc toujours longuement réfléchie, et les inscriptions ont généralement lieu deux ans à l'avance.

Des passagers plus jeunes et moins mondains

Partout à bord, chaque détail est pensé pour rendre "l'expérience inoubliable" (@Cunard)
Partout à bord, chaque détail est pensé pour rendre "l'expérience inoubliable" (@Cunard)
Il n'en reste pas moins que le public a quelque peu évolué au fil des ans. Aujourd'hui, les passagers ont, en moyenne, 60 ans, soit 10 à 15 ans de moins qu'il y a une vingtaine d'année. "Nous avons fréquemment aussi des gens beaucoup plus jeunes qui ont décidé de s'offrir un super-voyage", ajoute Sophie Baillot.

Par ailleurs, les célébrités, lorsqu'elles s'offrent ce genre de croisières, se font aujourd'hui très discrètes, alors que " jadis, elles se montraient". Et, "nous les montrions aussi", convient Sophie Baillot.

Cela participe d'un mouvement. "La vie a bord a changé. Les croisières sont moins mondaines, plus modernes même si lors des soirées très chics, la robe longue et le costume, voire le smoking, se portent encore. Sur nos croisières, on reste bien habillé", précise Sophie Baillot.

Bien sûr, les passagers appartiennent toujours à des catégories socio-professionnelles très supérieures. "C'est une question de budget, bien sûr, mais pas seulement", insiste Sophie Baillot : "C'est aussi une question de culture, d'ouverture au monde. Ce genre de voyage reste motivé par l'envie de découvrir".
En effet, insiste-t-elle, "ce ne sont pas seulement des croisières, ce sont de vrais voyages".

Une expérience inoubliable mais pas forcément inabordable

Sophie Baillot, agent général de Cunard pour la France (@Cunard)
Sophie Baillot, agent général de Cunard pour la France (@Cunard)
b["L'expérience Cunard est basée sur une cuisine raffinée, des divertissements soigneusement sélectionnés et un service exceptionnel",]b fait valoir la compagnie, qui précise : "Depuis les restaurants cinq étoiles et les salles à manger jusqu'aux conférenciers invités inspirants, en passant par la bibliothèque et les projections de films, chaque détail a été méticuleusement conçu pour rendre l'expérience inoubliable".

Queen Anne, le quatrième bateau qui arrivera l'année prochaine, ne dérogera pas à la règle
. "Il sera la parfaite alliance entre des traditions maritimes de l'âge d'or des croisières et des avancées technologiques qui répondront aux attentes des plus exigeants", promet Cunard.

b["Cunard, c'est une marque de fabrique",]b insiste Sophie Baillot. Cependant, glisse-t-elle, "la possibilité d'avoir accès au luxe s'est démocratisée". b[Sur les bateaux cohabitent en effet, plusieurs niveaux de cabine et "la gamme d'offres est assez large"]b. Mais, insiste encore Sophie Baillot, "avec toujours la même attention, la même qualité de service, la même valeur de la marque".

Lu 1702 fois

Notez

Nouveau commentaire :

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.
Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >




































TourMaG.com
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • Google News
  • Bing Actus
  • Actus sur WhatsApp
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias