TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


MAIF, prêt garanti par l'Etat, fonds de solidarité, vente de l'immeuble : le plan d'attaque de l'APST

Un conseil d'administration a eu lieu ce 3 septembre 2020



Suite au Bureau et au conseil d'administration des 2 et 3 septembre 2020, Emmanuel Toromanof et Alix Philipon, respectivement Secrétaire Général et Présidente de l'APST, ont exposé le plan d'attaque de l'association pour faire face à la défaillance de Thomas Cook et à la pandémie de Covid-19, qui pourraient faucher en plein élan de nombreux adhérents. Un plan qui prévoit notamment, comme nous l'avions évoqué dans nos colonnes, la vente de l'immeuble avenue Carnot à Paris et un partenariat avec la MAIF.


Rédigé par le Jeudi 3 Septembre 2020

L'association envisage la création d'un fonds de réserve et de solidarité financé par les consommateurs, déjà en oeuvre dans plusieurs pays européens - Photo JDL
L'association envisage la création d'un fonds de réserve et de solidarité financé par les consommateurs, déjà en oeuvre dans plusieurs pays européens - Photo JDL
Guadeloupe Inside
Dossier Thomas Cook et risques liés au Covid-19 : ce sont sur ces deux dossiers prioritaires que l'Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme (APST) a travaillé depuis plusieurs mois.

Pour faire face, l'Association présidée par Alix Philipon a demandé un prêt garanti par l'Etat qui pourrait aller jusqu'à 150 M€, afin de faire face aux défaillances liées à la pandémie.

En effet, selon un audit réalisé par le cabinet Deloitte, le risque "covid" pour l'APST a été estimé dans une fourchette très large de 44 à 137 M€. Un montant évalué en partie à partir des à-valoir générés pendant la crise.

Pour rembourser ce prêt, l'association envisage la création d'un fonds de réserve et de solidarité financé par les consommateurs, déjà en oeuvre dans plusieurs pays européens. Le dispositif prévoit une contribution des clients à hauteur de 0,5% du montant de la facture qui sera collectée par les agences.

"Ce fonds pourrait être géré via la Caisse des Dépôts, nous sommes en discussion" explique Alix Philipon, qui estime que le fonds pourrait engranger entre 20 et 30 M€ lors d'une année normale.

Deux offres en lice pour la vente de l'immeuble

"Nous sommes au service des consommateurs et il faut qu'ils participent au financement des risques non assurables. Après tout, chez les coiffeurs par exemple, la facture a augmenté de quelques euros," précise la présidente qui assure que l'Etat soutient le projet : "les pouvoirs publics sont favorables reste à savoir comment nous allons réaliser le montage".

Cette dernière souhaite d'autant plus anticiper que le fonds de garantie a dû essuyer la faillite de Thomas Cook, dont le montant du sinistre atteint plus de 40 M€.

Près de 54 000 clients ont été impactés, dont 41 510 ont été traités en service. Au total, 9 300 dossiers restent encore à rembourser en deniers, pour lesquels l'APST a provisionné la somme de 22,9 M€.

Fin août l'association dispose d'une trésorerie de 14 M€, insuffisante pour régler la facture Thomas Cook.

"10 à 12 M€ seront à régler très rapidement lorsque le liquidateur déposera l'état des créances, a priori pas avant début 2021", explique Emmanuel Toromanof, le secrétaire général.

Pour faire face, l'ASPT a mis en vente l'immeuble avenue Carnot, une décision validée à la majorité le 18 mars 2020 par le Conseil d'administration, et à l'unanimité ce jeudi 3 septembre 2020. "Ce n'est vraiment pas de gaieté de cœur, mais les pouvoirs publics nous l'ont demandé. Deux offres sont encore en lice pour un prix de 21 M€".

Discussions confirmées avec la MAIF

Pour préparer son avenir, l'APST a également confirmé les discussions avec la MAIF depuis mars dernier.

"Nous travaillons sur un partenariat et non une cession de fonds de commerce. Le projet prévoit que l'APST commercialise un contrat de garantie via une société de courtage qui lui appartiendrait à 100%", explique le Secrétaire général.

Objectif : rester dans les mêmes bases tarifaires qu'actuellement.

"L'Etat ne veut plus que l'APST porte le risque assurantiel. Nous ne répondons plus de toute manière aux normes de solvabilité depuis l'année dernière. Nous sommes encore en pourparlers, rien n'est signé mais nous souhaitons que cela aboutisse très vite. Il nous fallait l'accord à l'unanimité du CA, ce que nous avons obtenu", ajoute Alix Philipon.

"Nous pourrions avec ce dispositif proposer de nouveaux produits à nos adhérents, pourquoi pas imaginer une garantie vols secs dont tout le monde parle", poursuit Emmanuel Toromanof.

Alix Philipon répond à ses détracteurs par les chiffres : le fonds de garantie est passé de 6,5 M€ à 28 M€ en 2019.

"Ce n'est pas si mal géré je trouve".

Elle a par ailleurs précisé que le conseil d'administration lui avait renouvelé à l'unanimité sa confiance "dans le cadre des travaux actuels."

L'APST a également présenté ses chiffres au 30 juin 2020 :

- Total produits d'exploitation : +8,332 M€
- Total charges d'exploitation : -2,482M€
- Résultat d'exploitation : +5,850 M€
- Charges sur sinistres : -1,318 M€
- Exceptionnel et financier : - 86 M€
- Excédent global : 4,447 M€

BILAN

- Immobilier 25,7 M€
- Disponibilités 14,1 M€
- Créances : 650 K€
- Charges constatées d'avance : 116 K€
- Actif : 40,630 M€

- Capitaux propres : -6,829M€
- Procisions : 31,4M€
- Emprunts : 6,6 M€
- Dettes : 1,1 M€
- Produits constatés d'avance : 8,199 M€
- Passif : 40,630 M€

- Trésorerie : 14 M€
- Provision Thomas Cook : 22,9 M€
- Cotisations dues : 404 K€

Céline Eymery Publié par Céline Eymery Rédactrice en Chef - TourMaG.com
Voir tous les articles de Céline Eymery
  • picto Facebook
  • picto Twitter
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 5353 fois

Notez



1.Posté par BALADI le 03/09/2020 15:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si je comprends bien : tout va pour le mieux ! Baladi ( votre serviteur) est un fouille -caca, motivé par la vengeance ??!! Vengeance quelle vengeance ? L’Apst a été pour moi l’assistance essentielle de ma vie professionnelle ! Je n’ai que reconnaissance pour elle comme sans doute des centaines d’agents de voyages. Ses présidents se sont donnés le mot pour faire preuve d’une mansuétude remarquable à mon égard et à l’egard des patrons que j’ai servi durant plus de 50 ans : Wisental Oberti Delair Didelot et le très sympathique Nabet grâce à qui aujourd’hui l’APST retrouve une grande partie de ses investissements. Et je n’oublie Pas la Présidente qui pour les 15 dernières années a été la gardienne farouche des actifs de l’Apst en occupant avec beaucoup de présence la charge de Trésorière de l’Apst. Aucune transaction ne pouvait se faire sans son aval.
Non ! je me désole de voir l’APST à ce stade par manque de vision au moment de la crise de TC et par une tétanie lors du Corona ! Mais on ne refait pas l’histoire. Espérons que le mandat actuel ne sera pas le dernier mandat de cette belle aventure !
Encore une minute monsieur le bourreau !
baladi

2.Posté par didier CALAS le 03/09/2020 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jamais le monde du tourisme, et donc L'APST, n'avait connu les 2 terribles séismes, quasi simultanés que constitue TC et Covid 2019. Alors il est facile de faire la moue, devant les décisions courageuses prises par la Présidente et son CA (À l'unanimité et très solidairement) mais la situation l'exige. N'oubliez pas qu'en juin 2019, le fonds de garantie n'avait jamais été aussi élevé, prouvant s'il en était besoin, la bonne gestion de l'Association. Que se serait-il passé, si c'était arrivé 15 ans plus tôt ? Il est toujours plus facile de critiquer avec du recul, mais ça ne fait pas avancer la situation. Alors si vous avez d'autres solutions, cher Monsieur, ne nous privez pas de vos lumières.
Un adhérent, administrateur.

3.Posté par Aline boublil le 04/09/2020 09:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Depuis quelques mois tous les articles concernant notre profession sont dirigés vers la faillite de Thomas Cook
Mon sentiment c est qu il y a eu abus !!!
Ou sont les dirigeants ???
Sont ils encore dans la vie active ??
Sont ils en liberté ?
Comment est il possible de faire faillite avec un montant aussi important ?
Nous avons assez notre profession est à genoux
Aline boublil

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.




Dernière heure














TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel