TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e



Multiplication des labels : le tourisme responsable devra accepter ses contradictions


le Dimanche 5 Juin 2011

De nombreux professionnels se sont retrouvés jeudi dernier à Paris pour participer aux débats de la 5e édition de la journée mondiale pour un tourisme responsable. L'occasion de faire le point sur un secteur qui fait beaucoup parler de lui mais qui cherche encore son équilibre.



Multiplication des labels : le tourisme responsable devra accepter ses contradictions
Le tourisme durable serait-il monté en grade ?

Relégués l'an dernier dans un sombre amphithéâtre, les 200 participants à cette journée mondiale étaient cette année installés dans le grand hémicycle du conseil régional d’Île-de-France.

« J'ai aperçu beaucoup de professionnels dans la salle » nous assure Philippe Laloue, le secrétaire général adjoint du SNAV.

Car si autrefois le tourisme durable était cantonné à quelques illuminés passionnés, il est aujourd'hui l'affaire de tous.

Même des grands groupes se mettent au vert, à l'image d'Accor, venu annoncer son objectif de 70% d'hôtels certifiés à l'horizon 2015.

Bonne conscience

La problématique principale de cette rencontre tournait autour des garanties qui certifient le tourisme durable, autrement dit les labels. Une jungle dans laquelle il est aujourd'hui difficile de s'y retrouver. (Voir notre précédent article)

Néanmoins, on peut séparer ceux qui choisissent de se faire labelliser en deux groupes.

Le premier suit une approche très marketing, consistant à s’afficher durable pour attirer une clientèle sensible à cette thématique. Le second considère cette démarche comme un outil de progrès.

« Cela nous structure, nous rationalise et nous permet de progresser » explique Gérard Guerrier, le DG d’Allibert. « Mais si jamais nous perdons un jour notre certification, ce ne sera pas très grave » avoue-t-il.

Car la marque et la réputation de l’entreprise ont souvent plus de poids qu’une certification, souvent mal connue du consommateur. « Le client nous fait confiance et reporte sur nous la responsabilité de voyager durable » explique Myriam Lallemand, directrice développement durable chez Voyageurs du Monde.

Prolifération néfaste

Créer son label est aussi une question d'égo. Les entreprises considèrent parfois que ceux qui existent déjà ne conviennent pas à leur activité et décident d’en lancer un nouveau. L'ADEME est d’ailleurs assaillie par les demandes.

De son coté, le SNAV va prochainement mettre en place un référentiel en partenariat avec l’AFNOR, qui intégrera la dimension du tourisme responsable. Mais le syndicat pense également donner naissance à son propre label à destination des agences.

Il risque ainsi de rendre un peu plus confus un secteur qui l’est déjà beaucoup. « Nous avons de formidables musiciens, mais pas de chef d’orchestre pour jouer une partition unique » regrette Gérard Feldzer, le président du CRT Ile-de-France.

Malgré tout, un regroupement n’est absolument pas à l’ordre du jour. « Le tourisme est un domaine compliqué et chaque métier revendique son label » déplore Julien Buot oordinateur de l'ATES (Association pour le Tourisme Equitable et Solidaire).

Difficile en effet d’accueillir Nouvelles Frontières au sein d’ATR, dont la charte éthique n’est pas adaptée aux problématiques du voyagiste. « Mais les grands TO pourraient être responsable à leur façon, en payant mieux leurs prestataires locaux par exemple » avance Gérard Guerrier d’Allibert.

En effet, pour acquérir une certaine maturité et devenir la norme, le tourisme responsable devra accepter ses contradictions. Comme le résume parfaitement Gérard Guerrier : « Il faut être lucide, personne ne sera jamais parfait ».

Lu 2725 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.


PUBLICITÉ
Scheherazade KACIMI Scheherazade KACIMI
commercial@tourmag.com
+33 4 91 58 58 27
+33 6 76 50 55 75

Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
Groupes / CE
La Travel Tech
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com