TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Nicolas Dubreuil (Ponant) : "Nous devons apprendre à voyager moins pour voyager mieux !"

Interview du directeur des expéditions et du développement durable de Ponant



Nicolas Dubreuil est chef d’expédition, guide et ethnologue chez Ponant depuis plus de 15 ans. Il est également aujourd'hui le directeur des expéditions et du développement durable. Cet aventurier, spécialiste des mondes polaires, passe plus de huit mois par an près des pôles qu’il a sillonnés en kayak, à ski, en traîneau, à pied et sous l’eau. De l’Alaska à la Géorgie du Sud, en passant par le Nunavut, le Spitzberg, la Sibérie, l’Islande, la péninsule Antarctique et le Groenland, il accompagne et guide également des expéditions pour des sportifs, des scientifiques, des équipes de tournage et des personnes en situation de handicap. Quelques jours après le début du déconfinement, nous l'avons interrogé sur sa vision de l'après-crise Covid-19 et évoqué avec lui la possibilité d'un tourisme raisonné et raisonnable, tourné vers l’autre au sens large : qu’il soit végétal, animal ou humain. Interview.


Rédigé par le Mardi 19 Mai 2020

Nicolas Dubreuil : "Nous devons tirer des enseignements de cette crise. Les opérateurs doivent encore aller plus loin dans la recherche d’un impact environnemental, sociétal ou même microbiologique minimal et transitoire sous toutes ces formes" - DR : Francois Lefebvre
Nicolas Dubreuil : "Nous devons tirer des enseignements de cette crise. Les opérateurs doivent encore aller plus loin dans la recherche d’un impact environnemental, sociétal ou même microbiologique minimal et transitoire sous toutes ces formes" - DR : Francois Lefebvre
TourMaG.com - Comment avez-vous mis à profit cette période d’arrêt forcé ? Avez-vous notamment préparé les prochaines expéditions de Ponant ?

Nicolas Dubreuil :
Pour citer Joseph Kessel, "les grands voyages ont ceci de merveilleux que leur enchantement commence avant le départ même. On ouvre les atlas, on rêve sur les cartes. On répète les noms magnifiques des villes inconnues…"

J’ai donc mis à profit cette période de confinement pour rêver, lire, parcourir des cartes, chercher des destinations, des lieux mystérieux… C’est la partie initiale de mon travail de repérage : la bibliographie.

TourMaG.com - Quelles sont habituellement les autres parties de votre travail de repérage ?

Nicolas Dubreuil :
Vient ensuite une partie un peu moins "sexy", mais tout aussi utile : la partie administrative. Il s’agit de contacter les organismes qui s’occupent des régions que j’aimerais explorer pour savoir si cela est possible, s'il y a des restrictions, quels sont les permis nécessaires, les zones à éviter, etc.

Puis arrive la dernière phase : celle où il faut partir sur le terrain pour se confronter au réel ! En un mot : expérimenter et co-construire l’offre touristique que Ponant pourrait développer, avec les acteurs locaux.

TourMaG.com - Comment envisagez-vous la reprise ? Pensez-vous que cette crise sans précédent pourrait impacter la façon dont vous travaillez, et donc vos relations avec les croisiéristes, les prestataires et les populations locales, les partenariats en cours de négociation ?

Nicolas Dubreuil :
Je pense et j’espère de tout mon cœur que cette crise va impacter et améliorer encore la façon dont nous travaillons.

Pour moi, l’humanité vient d'entrapercevoir la toute-puissance de la nature, qui peut nous rayer de la surface de la Terre en un claquement de doigts !

Cette crise sanitaire révèle cruellement la façon dont l’homme s’est éloigné de cette nature. C’est dans ce cadre de réflexion que j’intègre le sens des voyages d’expédition : ils sont une façon percutante de retrouver notre juste place dans la nature, de mieux la comprendre et d’apprendre à la respecter.

Le tourisme de l’avenir ne pourra exister que s'il passe par une co-construction de l’offre touristique avec les communautés locales.

"Nous devons tirer des enseignements de cette crise"

"L’humanité vient d'entrapercevoir la toute-puissance de la nature, qui peut nous rayer de la surface de la Terre en un claquement de doigts !" - DR : Studio Ponant, Sylvain ADENO
"L’humanité vient d'entrapercevoir la toute-puissance de la nature, qui peut nous rayer de la surface de la Terre en un claquement de doigts !" - DR : Studio Ponant, Sylvain ADENO
TourMaG.com - De nombreux professionnels du tourisme parlent d’une véritable prise de conscience, avec ce virus, et souhaitent revoir leurs priorités, leurs valeurs, tendre vers un tourisme plus écoresponsable. On connait déjà l’engagement de Ponant en la matière, mais pensez-vous qu’il vous faudra tout de même accentuer cette tendance, revoir des procédures ou développer de nouveaux axes ?

Nicolas Dubreuil :
En effet c’est ce que nous tentons de faire au quotidien avec Ponant, en nous efforçant dans la conception de nos navires ou de nos croisières de toujours garder le cap d’un tourisme raisonné en accord avec la nature et les populations locales.

Comme je vous le disais, nous devons tirer des enseignements de cette crise.

Les opérateurs doivent encore aller plus loin dans la recherche d’un impact environnemental, sociétal ou même microbiologique minimal et transitoire sous toutes ces formes.

En ce qui concerne les touristes, je pense que nous devons apprendre à voyager moins pour voyager mieux ! Tirer plus d’émotions, de connaissances et d’émerveillements lors de nos voyages.

Cette crise a le mérite de nous faire redécouvrir cette dimension temporelle que nous essayons d’étirer en permanence ! Laissons le temps faire, prenons le temps de la découverte et de l’apprentissage.

Nous devons également changer nos pratiques et ne pas constamment compter sur la technologie. Le changement est inévitable et en paraphrasant Albert Einstein, je dirais que la folie serait de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent !

Dans 10, 15 ou 20 ans, je ne pourrais pas regarder ma fille dans les yeux et lui dire que, moi, dans mon milieu professionnel, je n’ai pas essayé de changer les choses !

"Nous pouvons et devons changer nos façons de faire"

TourMaG.com - Avez-vous des inquiétudes quant à l’avenir du tourisme face à cette épidémie ?

Nicolas Dubreuil :
Je n’ai pas vraiment d’inquiétudes car je pense que le tourisme raisonné et raisonnable est l’une des rares choses qui vous pousse à passer du virtuel au réel, à aller vers l’autre (au sens large : qu’il soit végétal, animal ou humain), à le comprendre et à partager. Et c’est exactement ce dont nous avons besoin !

TourMaG.com - Avec le confinement d’une grande partie de la population mondiale, il semble que la nature a repris ses droits et respire à nouveau. Comment voyez-vous cette pause ? Et surtout au niveau des zones polaires, où l’on parle d’un rétrécissement du trou de la couche d’ozone au-dessus de l’Arctique ?

Nicolas Dubreuil :
Ce confinement est une façon percutante de se rendre compte que notre activité a des impacts à longue et très longue distance.

Ce moment de répit que nous nous accordons (de manière un peu forcée, j’en conviens) est partout bénéfique. Il faut surtout espérer que cela ne repartira pas de plus belle dans cette surconsommation effrénée.

De par leur situation extrême, les régions polaires sont particulièrement sensibles. Les polluants divers et variés de nos usines retombent en pluie sur l’Arctique, polluant et modifiant notre environnement.

Nous ne devons pas attendre de nouvelles techniques pour pallier à cela : nous devons changer nos pratiques. L’arrêt des CFC (ou chlorofluorocarbures, ndlr) provoque une diminution du trou de la couche d’ozone, qui pourrait se refermer. Cela prouve bien que nous pouvons et devons changer nos façons de faire.

Anaïs Borios Publié par Anaïs Borios Journaliste - TourMaG.com
Voir tous les articles de Anaïs Borios
  • picto Facebook
  • picto Linkedin
  • picto email

Lu 4678 fois

Notez



1.Posté par daniel le 20/05/2020 10:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bien....!!! .....digne d'un grand consultant...lol...!!! mais est ce que cette grande pensée......prends en compte la très grande majorité des clients qui ont la chance de s'évader, de voyager de partir...grâce aux ...charters...low costs...et TO généralistes......là, on ne parle plus de tourisme de masse comme nous l'avons connu ces dernières années....qui ont fait ou défait les fortunes de TO généralistes....mais plus , de tourisme sélectif à thème.....très...trop souvent réservé à de gros budgets....comme avant les années 85/90 avec la démocratisation du voyage aérien et tourisme....

2.Posté par Pierre le 21/05/2020 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il restera toujours les low costs jusqu'au boutiste rien ne les arrêtera même les écolos.car ces compagnies ne sont pas visées par la vindicte comme les cies nationales,tout au contraire elles appliquent le manque de profit la descrimination etc...ceci pour dire par exemple que si air france supprime ses liaisons intérieures pensez vous que les low costs laisseront la place vide,c'est risible,une fois de plus on fait plaisir a certain sans mesurer les conséquences a venir.il faut être écolos les élections arrivent.
Il y aura effectivement une différenciation dans le transport aérien,le client aura la possibilite de voyager en bétaillère ou dans des cellules plus confortables sur des cies mieux équipées mais a des prix différents
ce qui est déjà le cas.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.





Dernière heure
















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CruiseMaG DMCmag La Travel Tech
Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel