Nos bureaux sont fermés du 03/08 au 23/08. Retour de la newsletter quotidienne le 24/08/2020. Bel été !
TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone


Qui pourrait sauver le "soldat" Thomas Cook France ?

Plusieurs noms circulent en coulisses



Thomas Cook a annoncé avoir des contacts avec des repreneurs "sérieux". Diantre. Qui sont-ils ou qui serait susceptible d'être sur les rangs pour reprendre le tour-opérateur Jet tours et les réseaux de distribution Thomas Cook France ? TourMaG.com a quelques pistes. Suivez le guide !


Rédigé par Dominique Gobert (avec CE) le Mercredi 25 Septembre 2019

Qui serait prêt à se positionner ? En coulisses, plusieurs noms circulent déjà - Crédit photo : TC
Qui serait prêt à se positionner ? En coulisses, plusieurs noms circulent déjà - Crédit photo : TC
Nicolas Delord, président de la filiale française de Thomas Cook, patron également de la marque Jet tours, reste particulièrement silencieux.

A l’exception d’un communiqué, publié mardi 24 septembre dans la soirée, annonçant « qu'une information et consultation du Comité Central d’Entreprise (CCE) de l’entreprise aura lieu ce jeudi sur le projet de déclaration de cessation des paiements et d’ouverture d’une procédure de redressement pour Thomas Cook France », c’est à peu près tout ce que l’on en sait.

Soucieux "d'assurer la continuité de l’activité de l’entité française", le communiqué a par ailleurs annoncé que plusieurs repreneurs "sérieux " seraient sur les rangs.

Qui serait prêt à se positionner ? En coulisses, plusieurs noms circulent déjà.

Parmi eux, il y a bien sûr celui de Marietton Developpement. Il serait de tous les coups. Appuyé par un fonds "solide", Laurent Abitbol qui prépare de nouvelles acquisitions, pourrait bel et bien regarder le dossier.

Joint hier soir, ce dernier dément catégoriquement. « Pour le moment, nous sommes surtout occupés à assurer le retour de nos clients et je ne me sens pas l’envie de reprendre Jet Tours, qui a vraiment perdu la confiance des clients passés et à venir ».

Manœuvre tactique ou pas ? On voit mal comment le patron de Marietton pourrait négliger un tel "morceau"...

En revanche, il n’est pas impossible, selon nos informations que Selectour, dont Laurent Abitbol est le président, cherche à « embaucher » certains franchisés Thomas Cook. Il semble qu’un autre réseau soit aussi en train de « draguer » ces agences…

Salaün, Marietton, Univairmer...

De plus, si l’on en croit les rumeurs qui circulent, Marietton aurait d’autres « achats » industriels en vue… Et non des moindres !

Ce qui résoudrait bien des problèmes de concurrence entre « gros » et permettrait un certain ménage sur le marché français !

En supputant plus loin, on peut prêter l’oreille à ce qu’imaginent certains. Par exemple une manœuvre collective à plusieurs opérateurs. "Je vois mal la vente du réseau d'un seul coup", nous confie un observateur du secteur, "car il y aura certainement des doublons au niveau du maillage", estime-t-il.

Qui pourrait y prétendre et en aurait les moyens ? Salaün Holidays, bien sûr, dont on sait qu'il souhaite développer son réseau de distribution ? C’est envisageable et cela aurait un sens.

A condition, bien sûr, que le prix reste raisonnable. D’autant que, n’oublions pas, la situation financière de Thomas Cook France est loin d’être confortable : selon nos informations, il manquerait, pour l’exercice 2018 environ 23 millions d’euros !

Salaün n'est pas le seul à avoir besoin de développer son réseau. Univairmer souhaite également appuyer sa stratégie de développement à travers des acquisitions. Et Thomas Cook pourrait lui offrir plusieurs opportunités.

Et un MBO ?

Un autre patron de tour-opérateur verrait aussi "pourquoi pas Karavel ? Ils étudient le dossier Carrefour Voyages mais la défaillance de Thomas Cook pourrait aussi lui offrir une autre possibilité".

Quant à Jet tours, le tour-opérateur pourrait également trouver preneur... Plusieurs noms circulent dont celui de NG Travel, un des rares TO ayant les reins assez solides pour financer une telle opération.

Joint par téléphone, Olivier Kervella, patron de NG, se veut "prudent" sans réellement se prononcer.

Reste une autre possibilité évoquée hier matin dans nos colonnes : le MBO, c’est-à-dire la reprise de la société par les salariés.

En d’autres temps et en d’autres circonstances, Emmanuel Foiry et son équipe ont incontestablement réussi une belle opération.

Reste quand même à se poser la question : la notoriété des marques Thomas Cook et Jet tours n’est-elle pas définitivement entachée et synonyme de défiance de la part des clients ?

Lu 14994 fois

Tags : thomas cook
Notez



1.Posté par BHL le 26/09/2019 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Attention et méfiance aux grenouilles qui se voient déjà plus grosses que des boeufs....

2.Posté par rick sailor le 26/09/2019 09:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Oncle Dom

Comme moi, vous êtes joueur ! Le poker menteur de TC est donc ouvert.

Je mets de coté les TO qui crient avoir tellement d'argent que la faillite de TC "même pas mal" mais je plains les petites agences qui vont entrer en turbulences.

Pour le reste, c'est vrai on connaît les gros joueurs. En tête, le meilleur : Laurent A. Celui qui a mis la main sur le réseau Selectour en laissant croire aux agences qu'elles sont toujours indépendantes ! Il parait qu'il étudie attentivement le dossier et qu'il aurait demandé à deux ou trois de ses proches d'étudier le sujet "ligne à ligne". Des mauvais langues m'ont raconté qu'il aurait appelé Nicolas D. pour lui proposer une place dans la nouvelle aventure. Les gens sont méchants, non ?

Salaun est un autre bon prétendant, tout aussi malin et intelligent que Laurent A. Mais son ratio financier risque de ne pas séduire les banques... A moins de trouver des fonds complémentaires. Il serait sur le coup.

Univarmer est trop petit selon moi et serait alors enragé dans cette célèbre fable "la grenouille qui voudrait se faire aussi grosse....".

Quand à NG c'est l'outsider. Le loup sorti du bois à la dernière minute. Effectivement, un joueur dont on peut se méfier même si j'en doute au vu des engagements du groupe.

Voilà donc la table. Bien évidemment, de nouveaux joueurs peuvent entrer mais ils ne seraient pas français et sans doute plus banquier que pros du tourisme.

Bref, attendez vous à quelques démentis sur mes propos. Normal; au poker menteur on ne dévoile pas son jeu. C'est le principe, on ment.

Bien à vous cher ami
Votre dévoué Rick

3.Posté par mrlecurieux le 26/09/2019 10:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour étayer les propos de BHL, et sans leur faire injure, on voit bien que les TO qui s'en sortent le mieux sont des TO de niches avec de petites équipes motivées (ASIA, AUSTRAL-LAGONS, TOP, EXO et j'en passe qui voudront bien m'excuser..
Les gros machins où règnent une floppée de Directeurs en tout genre, on voit bien ce que cela donne à terme.....

4.Posté par Anonymous le 27/09/2019 14:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je souhaite de tout cœur aux salariés TC qu’ils ne soient jamais rachetés par Karavel! Ce n’est pas le même métier qu’être agent de voyages et vendeur pressurisé !

Mieux vaut encore un Abitbol comme patron... et c’est moi qui le dit... pourtant je n’ai pas de fièvre ! Mais là dans ce cas là entre les 2, y a pas photo!

5.Posté par Chapheau le 01/10/2019 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je souhaite que Thomas cook reste et jet tour c les meilleurs pour ma part

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >




Dernière heure















TourMaG Travel Media Group Légal Utiles
Emploi
AirMaG
CruiseMaG
CampingMaG
La Travel Tech
Partez en France
Voyages Responsables
Businesstrips
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
MyEventStory.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
RGPD
Contact
Publicité
La presse en parle

Tourmag Travel Media Group
Le groupe TourMaG Travel Media Group publie également :
Businesstrips, application mobile pour les voyageurs d'affaires; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages; DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et MyEventStory.com, créateur d'émotions.

AirMaG Brochures en ligne CampingMaG CruiseMaG DMCmag
La Travel Tech Partez en France TourMaG Voyages Responsables Welcome to the travel